LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Définition: ÉTERNITÉ, substantif féminin.

Définition: ÉTERNITÉ, substantif féminin. A.— 1. Ce qui n'a ni commencement ni fin. L'immobile éternité, incompréhensible comme l'éternité. Dieu est de toute éternité (Dictionnaire de l'Académie Française). Ils croyaient [les mages] , dit Chardin, à l'éternité d'un premier être, qui est la « lumière » (CHARLES-FRANÇOIS DUPUIS, Abrégé de l'origine de tous les cultes, 1796, page...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTERNISER, verbe transitif.

Définition: ÉTERNISER, verbe transitif. A.— Emploi transitif. 1. Rendre éternel, faire durer. Éterniser la gloire, la mémoire de quelqu'un. Le désir de perpétuer et d'éterniser ce qu'on aime (JULES MICHELET, L'Insecte, 1857, page 298) : Ø 1. Léopold [le duc] a toujours voulu créer, éterniser son âme. Par la pierre, d'abord : il bâtissait des murs, murs d'églises...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTERNELLEMENT, adverbe.

Définition: ÉTERNELLEMENT, adverbe. D'une manière éternelle. A.— Hors du temps, sans commencement ni fin. Dieu existe éternellement; durer éternellement. Une réalité immuable, sereine, éternellement bienheureuse (JULIEN GREEN, Journal, 1941, page 109) : Ø 1. Qu'êtes-vous, (...) sinon (...) tout ce que nous pouvons nous figurer être éternellement, essentiellement, immuablement bon et vrai... ABBÉ HENRI BREMOND, Histoire littéraire du...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTERNEL, -ELLE, adjectif.

Définition: ÉTERNEL, -ELLE, adjectif. I. A.— Qui n'a pas eu de commencement et qui n'aura pas de fin. Le Père éternel; Dieu est un être éternel; l'éternelle essence, matière. Une substance (...) impassible et immuable, (...) immatérielle, séparée, éternelle, immobile (ÉTIENNE GILSON, L'Esprit de la philosophie médiévale, 1931, page 49) : Ø 1. Il s'agit de nous...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTERNEL, -ELLE, adjectif.

Définition: ÉTERNEL, -ELLE, adjectif. I. A.— Qui n'a pas eu de commencement et qui n'aura pas de fin. Le Père éternel; Dieu est un être éternel; l'éternelle essence, matière. Une substance (...) impassible et immuable, (...) immatérielle, séparée, éternelle, immobile (ÉTIENNE GILSON, L'Esprit de la philosophie médiévale, 1931, page 49) : Ø 1. Il s'agit de nous...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ESPACE1, substantif masculin.

Définition: ESPACE1, substantif masculin. A.— PHILOSOPHIE, SCIENCES. Milieu idéal indéfini, dans lequel se situe l'ensemble de nos perceptions et qui contient tous les objets existants ou concevables (concept philosophique dont l'origine et le contenu varient suivant les doctrines et les auteurs). La théorie de l'espace; espace axiologique; l'espace et le temps, l'espace et la durée. Il...

7 pages - 1,80 ¤

Définition: -ETER, suffixe.

Définition: -ETER, suffixe. Suffixe à valeur diminutive ou fréquentative, formateur de verbes ou de déverbaux sur une base nominale ou verbale. A.— [La base est un substantif] 1. [Le verbe met l'accent sur la petitesse] : graineter. - " Couvrir de petits grains, gréneter ". Confer Jules Adeline, Lexique des termes d'art, 1884 gréneter*, - ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTENDUE, substantif féminin.

Définition: ÉTENDUE, substantif féminin. I.— PHILOSOPHIE. A.— Propriété fondamentale des corps d'être situés dans l'espace et d'en occuper une certaine partie (voir durée A 1 et exemple 1). Remarquons d'abord qu'elles [les propriétés principales des corps] se ramènent à une propriété principale, l'étendue, et à l'un des pouvoirs énumérés plus haut, la résistance (HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE,...

9 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTENDU, -UE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTENDU, -UE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de étendre* II.— Emploi adjectival. A.— [Correspond à étendre I A] En position allongée. 1. [En parlant d'une partie du corps] Déplié, tendu. Si (...), le bras étendu et horizontal, vous (...) souteniez [un poids de 15 ou 20 livres] (...), vous y...

9 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTENDRE, verbe transitif.

Définition: ÉTENDRE, verbe transitif. I.— [Avec l'idée dominante d'une modification de position ou de place] A.— Mettre (un organe articulé, un objet de forme allongée) en position horizontale. (Quasi-)synonymes : allonger, tendre; antonymes : plier, replier. 1. [Le sujet désigne une personne] a) [Le complément désigne un organe articulé, une partie du corps] Étendre le(s) bras....

7 pages - 1,80 ¤

Définition: étendoir ÉTENDOIR, substantif masculin.

Définition: étendoir ÉTENDOIR, substantif masculin. Perche, appareil servant à étendre (du linge, des feuilles de papier, etc.); endroit où on étend des objets à faire sécher. Un étendoir pour étendre le papier imprimé fraîchement (ANTOINE-FRANÇOIS MOMORO. Traité élémentaire de l'imprimerie, ou le manuel de l'imprimeur, 1793, page 21 ). Le second étage contient les chambres d'habitation, et...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTENDARD, substantif masculin.

Définition: ÉTENDARD, substantif masculin. A.— Enseigne portant une devise ou une marque, servant d'emblème ou de signe de ralliement. 1. Emblème d'un régiment (des anciennes troupes de cavalerie, de l'arme blindée, de l'artillerie, du train). Le 3e. régiment de chasseurs reçoit quatre étendards du gouvernement (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, Journal, 1801-05, page 29 ). M....

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTENDAGE, substantif masculin.

Définition: ÉTENDAGE, substantif masculin. A.— Action d'étendre (quelque chose) sur une surface ou un support; résultat de cette action. Étendage à la main de la matière grasse sur le cuir posé à plat sur une table (JACQUES BÉRARD, JACQUES GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, page 109 ). — En particulier. Pour faire sécher. Étendage...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTELLE, substantif féminin.

Définition: ÉTELLE, substantif féminin. Généralement au pluriel. Fragment de bois, plus gros que le copeau, produit par l'abattage des arbres ou l'équarrissage (notamment par le charpentier) des pièces de bois à la cognée. Un grand feu d'ételles; ramasser des ételles. — Par analogie. Le tourneur [sur bois] Sporte faisant siffler sa roue et dévidant ses ételles...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTEINT, -EINTE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTEINT, -EINTE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de éteindre* II.— Emploi adjectival. A.— Qui n'est plus en combustion, qui n'éclaire plus. Bougie éteinte, astres éteints. Notre globe (...) tombera enseveli dans les langes d'une nuit profonde que le soleil éteint ne réveillera pas (CAMILLE FLAMMARION, Astronomie populaire, 1880, page 205 )....

3 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTEINDRE, verbe transitif.

Définition: ÉTEINDRE, verbe transitif. A.— Emploi transitif. 1. Faire cesser la combustion de ce qui est en ignition, en flammes et, par voie de conséquence, (faire cesser) la lumière. Éteindre un incendie, les flammes, une bougie. J'ai vu le spectre de ma mère s'approcher de l'autel, éteindre les flambeaux (PIERRE-MARIE-FRANÇOIS-LOUIS BAOUR-LORMIAN, Les Veillées, 1827, page 310...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ESPACÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Définition: ESPACÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de espacer* II.— Adjectif. A.— [Dans l'espace] Séparé par une certaine distance (de quelqu'un, quelque chose). Une dizaine de fusiliers marins très espacés gravissaient lentement le remblai (JEAN-GEORGES SOULÈS, DIT RAYMOND ABELLIO, Heureux les, 1946, page 305 ). On peut, à l'aide d'une...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ESCOMPTE, substantif masculin.

Définition: ESCOMPTE, substantif masculin. A.— Achat ou vente d'un effet de commerce non échu, sous déduction d'une somme proportionnelle au temps restant à couvrir jusqu'à l'échéance. Les sommes que lui devait le tonnelier pour l'escompte des cent cinquante mille francs d'effets hollandais (HONORÉ DE BALZAC, Eugénie Grandet, 1834, page 190) : Ø 1. Quiconque a présenté des...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTEIGNOIR, substantif masculin.

Définition: ÉTEIGNOIR, substantif masculin. A.— Petit ustensile conique et creux dont on se sert pour éteindre les bougies, les cierges, les chandelles, en le posant sur la mèche enflammée : Ø 1.... ayant été prendre un éteignoir sur la table de nuit, elle en coiffa successivement chaque bougie du candélabre, et partit. La pièce à présent paraissait sombre. ANDRÉ GIDE,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: Éteignement, substantif masculin.

Définition: Éteignement, substantif masculin. Action d'éteindre ou de s'éteindre; résultat de l'action (confer extinction). Elles ont dépensé leur vitalité et (...) elles se trouvent au même degré d'assouvissement et de l'éteignement de la chair que leurs maris (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1890, page 1107 ). À la fin du jour, dans un éteignement...

1 page - 1,80 ¤

Définition: -EAU, -EAUX, -ETEAU, -ETEAUX, suffixe.

Définition: -EAU, -EAUX, -ETEAU, -ETEAUX, suffixe. I.— Suffixe formateur de substantifs masculins à valeur diminutive ou péjorative. A.— Suffixe formateur de substantifs désignant un animal. 1. [La base est un substantif] Petit d'un animal : baleineau. - " Petit de la baleine " cailleteau. - " Petit de la caille " carpeau. - ...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: -TÉ, -ETÉ, -ITÉ, suffixe.

Définition: -TÉ, -ETÉ, -ITÉ, suffixe. Suffixe formateur de très nombreux substantifs féminins de l'inanimé, indiquant une qualité dérivée d'une base adjectivale. A. — Forme -té. Voir amirauté, beauté. B. — Forme -(e)té. Voir ancienneté, citoyenneté, débonnaireté, dureté, entièreté (remarque au mot entier), étrangeté, gracieuseté, grossièreté, joyeuseté, lâcheté, légèreté, mocheté (dérivé 2 au mot moche),...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ACCALMIR (S'), verbe pronominal.

Définition: ACCALMIR (S'), verbe pronominal. A.— MARINE. [En parlant de la mer] Devenir calme. Synonyme usuel : calmir. B.— Au figuré, rare. [En parlant d'une personne] Devenir plus calme : Ø 1. Rien ne s'était passé depuis que Conrad avait épuisé l'agonie de larmes si amères versées sous la douce pitié d'Harriet; pourtant il...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ET CAETERA, ET CETERA, ET COETERA, ETC.

Définition: ET CAETERA, ET CETERA, ET COETERA, ETC., locution adverbiale. [Au terme d'une énumération, quand on ne peut ou ne veut pas l'allonger; abréviation écrite etc. (voir infra exemple 2)] Et le reste, et ainsi de suite, on pourrait continuer. Et coetera, et coetera. Mallarmé n'aimait pas cette locution, — ce geste qui élimine l'infini inutile....

1 page - 1,80 ¤

Définition: ET CAETERA, ET CETERA, ET COETERA, ETC.

Définition: ET CAETERA, ET CETERA, ET COETERA, ETC., locution adverbiale. [Au terme d'une énumération, quand on ne peut ou ne veut pas l'allonger; abréviation écrite etc. (voir infra exemple 2)] Et le reste, et ainsi de suite, on pourrait continuer. Et coetera, et coetera. Mallarmé n'aimait pas cette locution, — ce geste qui élimine l'infini inutile....

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 ... 14559 14560 14561 14562 14563 14564

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit