LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Marie-Antoinette et Fersen la première rencontre

||  Marie-Antoinette a dix-huit ans lorsqu'elle rencontre, pour la première fois, Hans Axe] de Fersen. Elle n'est alors que la dauphine de France, l'épouse du futur Louis XVI. Fersen, qui, lui, a dix-neuf ans, est le fils d'un riche comte suédois, ami de la France. A ce titre, il est reçu à la Cour et présenté au roi Louis...

2 pages - 1,80 ¤

Les noces du comte d'Artois et de Marie-Thérèse de Savoie

||  Contrairement à d'autres mariages princiers, celui du comte d'Artois n'a pas été négocié longtemps à l'avance. Le jeune Charles-Philippe — il a seize ans — a tout d'abord été promis à Louise Adélaïde, la charmante fille du prince de Condé. Mais ce dernier a mé¬contenté Louis XV en se mê¬lant d'un problème opposant des magistrats et le roi....

2 pages - 1,80 ¤

L'héritage rebelle et libéral du futur Louis-Philippe

||    Depuis les déboires de Louis XIII avec son jeune frère, le duc Gaston, les rois de France éprouvent une angoisse atavique devant la lignée des Orléans. Mais, en ce 6 octobre 1773, Louis XV ne s'inquiète pas de la naissance du petit duc de Valois. Pourtant, l'héritier des Orléans succèdera à trois de ses petits-fils et montera sur...

2 pages - 1,80 ¤

Le comte de Broglie, patron du «Secret du roi»

||    Pour conduire la politique étrangère de la France, Louis XV ne se contente pas de la voie officielle. Il dispose d'une administration clandestine, le «Secret du roi«, que dirige l'influent comte de Broglie. Mais le ministre en titre, le duc d'Aiguillon qui soupçonne cette concurrence occulte, implique en 1773 son rival dans un complot. A u cours de l'été 1773,...

2 pages - 1,80 ¤

Claude Nicolas Ledoux et les salines d'Arc-et-Senans

|| Ci-dessus, vue en perspective de la ville de Chaux, selon le projet de Claude Nicolas Ledoux. Le 20 septembre 1771, par arrêt royal l'architecte Claude Nicolas Ledoux, protégé de madame du Barry, la favorite de Louis XV, est nommé commissaire des salines de l'État en Franche-Comté. Chargé de contrôler la qualité et les procédés de la manufacture et, éventuellement...

2 pages - 1,80 ¤

Louis XVIII et Louise Marie Joséphine de Savoie un mariage de convenances

||    Les préparatifs du mariage du comte de Provence, le futur Louis XVIII, et de la princesse Louise Marie Joséphine de Savoie ont été rondement menés. Tout est fin prêt ce 14 mai 1771. Deux jours plus tôt, le futur mari, son grand-père, le roi Louis XV, et la famille royale au grand complet ont accueilli la fiancée à Fontainebleau....

2 pages - 1,80 ¤

Le dauphin Louis épouse Marie-Antoinette

||    Ce 16 mai 1770, le futur Louis XVI a à peine plus de quinze ans. Celle qui lui est promise, Marie-Antoinette d'Autriche, en a quatorze. Pour le dauphin et la quatrième fille de l'empereur Ferdinand, on organise une fête digne du Versailles du roi Roi-Soleil.   C ertes, Louis XIV aurait ai-mé les fastes de la céré¬monie qui scelle l'alliance des...

2 pages - 1,80 ¤

L'inauguration de la nouvelle salle de l'opéra de Versailles

||    En ce jour du 16 mai 1770, le roi de France a tout lieu d'être satisfait. Son petit-fils, le futur Louis XVI, va épouser l'archiduchesse d'Autriche Marie-Antoinette. Et les festivités vont pouvoir se dérouler dans le tout nouvel opéra de Versailles. Un opéra digne du Roi-Soleil, qui en a rêvé, de Louis XV, qui l'a créé, et de cette...

2 pages - 1,80 ¤

Ferdinand Berthoud horloger de la Marine royale

||    En 1770, le maître horloger Ferdinand Berthoud est nommé par Louis XV « horloger mécanicien du roi et de la Marine «. Ses horloges marines permettent pour la première fois de déterminer avec exactitude la longitude en mer ; elles sont si fiables qu'elles deviendront vite indispensables aux grandes expéditions maritimes. N é en 1727 dans un hameau suisse proche de...

2 pages - 1,80 ¤

Le bureau à cylindre de Louis XV

||    En mai 1769, l'ébéniste Jean-Henri Riesener livre à Versailles un somptueux bureau à cylindre. Commandé neuf ans plus tôt par Louis XV, ce meuble est richement orné et pourvu d'un mécanisme inédit qui en actionne l'ouverture et la fermeture. L'artisan va dès lors obtenir de nombreuses commandes et concevoir quelques-unes des plus belles pièces de mobilier du wue...

2 pages - 1,80 ¤

La république de Gênes vend la Corse à la France

||Depuis le XIIIe siècle, la Corse est assujettie à la république de Gênes. A main­tes reprises, la France a tenté de s'emparer de l'île, la qua­trième de Méditerranée. Jus­qu'à ce que, en 1559, par le traité du Cateau-Cambrésis, elle ait dû la reconnaître pos­session des Génois. Quant aux Corses, farouchement atta­chés à leur indépendance, ils n'ont cessé de...

2 pages - 1,80 ¤

La bête du Gévaudan la fin du cauchemar

En juin 1765, le marquis François Antoine de Beauterne, porte~arquebuse et lieutenant des Chasses royales, est envoyé dans le Gévaudan par Louis XV. Il va abattre un énorme loup, qu\'on prendra un temps pour la « bête ». Mais les massacres continueront, et ce n\'est que deux ans plus tard, le 19 juin 1767, que le chasseur Jean...

2 pages - 1,80 ¤

La bête du Gévaudan la fin du cauchemar

||Depuis juin 1764, ni les chas¬seurs, ni les dragons du roi, ni même le meilleur louvetier du royaume n'ont pu venir à bout de la « bête « mystérieu¬se et sanguinaire qui sème la terreur dans le Gévaudan. L'af¬faire suscite une intense émo¬tion et, jusqu'à l'étranger, sou¬lève de vives critiques à l'égard du pouvoir, dont on raille l'im¬puissance...

2 pages - 1,80 ¤

La bête du Gévaudan : l'échec du meilleur louvetier du royaume

||Nul ne semble capable d'abattre la mystérieuse « bête « qui terrorise le Gévaudan. A Versailles, le roi Louis XV s'émeut. En mars 1765, c'est avec son aval que Martin Denneval, gentilhomme normand réputé pour être le meilleur louvetier du royaume, va tenter de mettre un terme aux exactions du monstre. Toujours en vain. Dpuis juin 1764, une mys¬térieuse « bête « féroce terrorise les habitants du Gé¬vaudan, égorgeant femmes et enfants. Toutes les chasses et...

2 pages - 1,80 ¤

Louis XV et l'église Sainte-Geneviève

||    Louis XV a formé le voeu de faire reconstruire l'église de l'abbaye Sainte-Geneviève pour remercier la sainte de lui avoir accordé sa protection et permis de recouvrer la santé. Le 6 septembre 1764, il va poser solennellement la première pierre du sanctuaire conçu par l'architecte Jacques Germain Soufflot. ||...

2 pages - 1,80 ¤

La bête du Gévaudan : un monstre sème la terreur

A partir du mois de juin 1764, le Gévaudan, pays pauvre et sauvage, au relief tourmenté et aux hivers rigoureux, est terrorisé par une « bête » mystérieuse et féroce qui s\'attaque aux paysans, égorge femmes et enfants. On organise des battues, on appelle en renfort les chasseurs de la province et un détachement de dragons : en...

2 pages - 1,80 ¤

La mort de la marquise de Pompadour

||  L'hiver a été très rigoureux et, en février 1764, alors qu'elle séjourne à Choisy, la marquise de Pompadour prend froid. A quarante-deux ans, celle qui a été pendant une vingtaine d'an¬nées la maîtresse puis l'amie très chère de Louis XV, est en fort mauvaise santé. Elle est en particulier sujette à de sérieux troubles cardiaques. Elle tente en...

2 pages - 1,80 ¤

Carle Van Loo directeur de l'Académie

||    En Italie comme en France, sollicité par le pape Clément XII, la marquise de Pompadour et maints    riches commanditaires, Carle Van Loo obtient de nombreux succès. Le 25 juin 1763, un an après avoir accédé au    titre envié de premier peintre de Louis XV, il va être nommé directeur de l'Académie royale de peinture et sculpture. ||...

2 pages - 1,80 ¤

Une place à la gloire de Louis XV

|| Le 23 février 1763, la statue équestre de Louis XV vêtu à l'antique est officiellement érigée sur la nouvelle place dédiée à la gloire du Bien-Aimé. Conçue par Jacques Ange Gabriel, la place Louis-XV, future place de la Concorde, est appelée à devenir la plus vaste et la plus belle de Paris. Après une vingtaine d'années de travaux,...

2 pages - 1,80 ¤

La guerre de Sept ans : De la résistance de la Prusse face à la coalition à la fin des hostilités

|| juillet Sur le front ouest, les troupes françaises du maréchal de Broglie occupent la Hesse-Kassel. 15 août Frédéric II de Prusse bat les Autrichiens à Liegnitz. Mais les Russes et les Autrichiens occupent et pillent Berlin dans les mois qui suivent. 8 septembre Montréal, dernière place forte française au Canada, se rend aux Anglais. 16 octobre Le marquis de Castries bat...

1 page - 1,80 ¤

Des négociations de La Haye à la mort du roi

1760   février   Création d’un nouvel impôt : le troisième vingtième.   27 avril   Amérique du Nord : les Français tentent de reprendre Québec.   juillet   Les Français occupent la Hesse.   8 septembre   Amérique du Nord : capitulation de Montréal, dernière place forte tenue par les Français au Canada.   16 octobre   A Klostercamp, victoire sur les Hanovriens. 1761   16 janvier   Aux Indes : Pondichéry se rend aux Anglais. 7 juin   Prise de Belle-Île par les Anglais.   15...

1 page - 1,80 ¤

Le jardin botanique de Versailles

||    En 1759, Louis XV décide simultanément de faire construire le Petit Trianon et d'adjoindre aux jardins et au potager de Versailles un enclos réservé aux expériences botaniques. Conçu par le jardinier Claude Richard et le savant Bernard de Jussieu, le jardin botanique va accueillir des milliers d'espèces et sa renommée s'étendra au monde entier, comme curiosité et lieu d'études. ouis XV est un souverain qui...

2 pages - 1,80 ¤

La mode du coton et des « indiennes »

||Les importations coûtent si cher au royaume que, à l'instar de l'Angleterre, de la Hollande et de l'Allemagne, la France se lance dans la production de cotonnades, qui, étant d'un prix plus abordable, séduisent une large clientèle. Suivant l'exemple de la célèbre manu­facture de Jouy-en-Josas, fon­dée par Christophe Philippe Oberkampf en 1759, des entre­prises sont créées à Mulhouse...

2 pages - 1,80 ¤

Oberkampf et la « toile de Jouy »

||  Les « indiennes «, toiles de coton à motifs de fleu¬rettes imprimées connues en Inde depuis le IIe siècle avant Jésus-Christ, se sont répan¬dues en Occident au XVII' siè¬cle grâce au développement du commerce maritime. Ces tissus peints, aux coloris frais et d'un prix relativement mo¬dique, ont suscité un engoue¬ment immédiat de la part des élégantes. Mais, redoutant...

2 pages - 1,80 ¤

Louis Joseph Le Lorrain quitte Paris pour Saint-Pétersbourg

||    Peintre et décorateur de talent, Louis Joseph Le Lorrain a beau travailler pour une nombreuse clientèle et être membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture, il n'est pas satisfait de son sort. Le 18 mars 1758, il annonce qu'il accepte la proposition qui lui a été faite de devenir directeur de l'Académie de Saint-Pétersbourg sous le patronage...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 5441 5442 5443 5444 5445 5446 5447 5448 5449 5450 5451 5452 5453 5454 5455 5456 5457 5458 5459 5460 5461 5462 5463 5464 5465 5466 5467 5468 5469 5470 5471 5472 5473 5474 5475 5476 5477 5478 5479 5480 5481 5482 5483 5484 5485 5486 5487 5488 5489 5490 5491 5492 5493 5494 5495 5496 5497 5498 5499 5500 5501 5502 5503 5504 5505 5506 5507 5508 5509 5510 5511 5512 5513 5514 5515 5516 5517 5518 5519 5520 5521 5522 5523 5524 5525 5526 5527 5528 5529 5530 5531 5532 5533 5534 5535 5536 5537 5538 5539 5540 5541 5542 5543 5544 5545 5546 5547 5548 5549 5550 5551 5552 5553 5554 5555 5556 5557 5558 5559 5560 5561 5562 5563 5564 5565 5566 5567 5568 5569 5570 5571 5572 5573 5574 5575 5576 5577 5578 5579 5580 5581 5582 5583 5584 5585 5586 5587 5588 5589 5590 ... 14544 14545 14546 14547 14548 14549

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit