LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Hannah Arendt et l’avènement de l’automatisation

C’est l’avènement de l’automatisation qui, en quelques décennies, probablement videra les usines et libérera l’humanité de son fardeau le plus ancien et le plus naturel, le fardeau du travail, l’asservissement à la nécessité. [...]    C’est une société de travailleurs que l’on va délivrer des chaînes du travail, et cette société ne sait plus rien des activités plus hautes et...

3 pages - 1,80 ¤

La société fait-elle l’homme ?

C’est déjà ce que déplorait Rousseau dans son Discours sur l\'origine et les fondements de l\'inégalité parmi les hommes, en soulignant à quel point les différences de richesse et de pouvoir produisent à long terme, non seulement des différences dans la « valeur » que l’on reconnaît aux individus, mais, plus généralement, une véritable aliénation de l\'être humain,...

3 pages - 1,80 ¤

Spinoza: la raison et l'Etat

Expliquer le texte suivant :   Si la constitution naturelle des hommes leur faisait désirer avec le plus d’ardeur ce qui tend à leur plus haut intérêt, toute intervention expresse, en vue de faire régner la concorde et la bonne foi, serait superflue. Mais telle n’est pas la pente habituelle de la nature humaine, on le sait. L’État doit donc...

3 pages - 1,80 ¤

L’intérêt pour l’histoire est-il refus du présent ?

Comme l’affirme Cioran, « ce qui le rend le passé intéressant, c’est que chaque génération le considère d’une façon différente. D’où la nouveauté intarissable de l’Histoire », et donc ses facultés d’adaptation aux besoins de chaque présent. On n’interroge le passé qu’à partir des préoccupations présentes : il existe, selon les périodes qui se succèdent dans l’histoire d’une...

3 pages - 1,80 ¤

Que faire de mon passé ?

Ainsi le passé est-il « fait » moins par le présent que par le futur. Plus précisément : c\'est la considération, au ou dans le présent, de ce que pourrait être le futur pour satisfaire le projet qui emprunte au passé un certain nombre d\'éléments en précisant les conditions de réalisation. Par exemple, la présence d\'un élève en...

2 pages - 1,80 ¤

Expliquer le texte suivant : Kant - Devoir morale et Bonheur

L’adversité, la douleur, la pauvreté sont de grandes tentations menant l’homme à violer son devoir. L’aisance, la force, la santé et la prospérité en général, qui s’opposent à cette influence, peuvent donc aussi, semble-t-il, être considérées comme des fins qui sont en même temps des devoirs, je veux dire le devoir de travailler à son propre bonheur et...

3 pages - 1,80 ¤

Pluralité des langues et harmonie des hommes ?

Celle-ci, d’une part, ne ferait que favoriser une communication qui s’opère même en son absence, et d’autre part, ce qui est plus sérieux, elle briserait la relation existant entre langue et culture, faisant des peuples les utilisateurs d’une langue sans racines, utilisée à de seules fins de communication fonctionnelle mais incapable de véhiculer la « mémoire » de...

3 pages - 1,80 ¤

Cela peut-il être plus fort que moi ?

Il n’en reste pas moins que, au tribunal, on peut tenir compte de « circonstances atténuantes ». C’est avant tout lorsque le sujet, au moment de son action, semble de façon peu contestable avoir perdu toute maîtrise sur lui-même, c’est-à-dire dans les cas avérés de « folie », passagère ou chronique.   La notion de responsabilité entière semble en effet...

3 pages - 1,80 ¤

Ferait-on son devoir sans la présence d'autrui ?

Le devoir est ce qu’il faut faire ; sa forme, pour Kant, est impérative, et il se présente sans condition et pour toutes circonstances. Dans cette optique, faire son devoir, c’est obéir à un ordre universalisable, c’est-à-dire à un ordre qui témoigne de l’existence d’une véritable loi morale. La présence de cette dernière indique que la moralité est...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on réduire le droit à l'intérêt ?

C’est que l’intérêt, même considéré au pluriel, renvoie à l’individu singulier : il tend à l’égoïsme, alors que les droits tiennent compte de l’équilibre à respecter dans une communauté. Aussi doit-on considérer que, même si une coïncidence partielle est possible entre les deux domaines, elle n’est jamais complète : certains intérêts privés ou égoïstes peuvent se prévaloir du...

3 pages - 1,80 ¤

La politique entre science et art ?

Il est possible que la complexité de la réalité contemporaine tende à rapprocher la démocratie de la technocratie. C’est que les décisions qui doivent être prises nécessitent en effet des connaissances dans de nombreux domaines - économiques, démographiques, écologiques, etc. Il est donc nécessaire que le dirigeant politique, un ministre par exemple, soit entouré d’un nombre non négligeable...

3 pages - 1,80 ¤

Est-on libre ou avons-nous à le devenir ?

Ce qui différencie toutefois cette « indépendance naturelle » de la liberté comme qualité rendant possible les élaborations culturelles, c’est que la première devient conflictuelle dès que l’homme ne vit plus seul, tandis que la seconde est conçue comme actualisée dans les communautés culturelles. Il n’en reste pas moins que ces dernières peuvent ensuite mettre au point des...

3 pages - 1,80 ¤

Expliquer le texte suivant :Malebranche, De la recherche de la vérité. LA LIBERTE

Quand je dis que nous avons le sentiment intérieur de notre liberté, je ne prétends pas soutenir que nous ayons le sentiment intérieur d’un pouvoir de nous déterminer à vouloir quelque chose sans aucun motif physique 1 ; pouvoir que quelques gens appellent indifférence pure. Un tel 5 pouvoir me paraît renfermer une contradiction manifeste [...] : car...

3 pages - 1,80 ¤

Changer le monde est-ce le but de la philosophie ?

Le marxisme a changé des mentalités, il a invité à considérer autrement les inégalités sociales générées par la répartition des produits du travail. De la sorte, il a agi comme les autres philosophies, en transformant idées et conceptions, en donnant une autre version de ce que sont ou peuvent être les hommes. Ces transformations concernent, non seulement les...

3 pages - 1,80 ¤

Freud et Weltanschauung

Il est inadmissible de dire que la science est un domaine de l’activité intellectuelle humaine, que la religion et la philosophie en sont d’autres, de valeur au moins égale, et que la science n’a pas à intervenir dans les deux autres, qu’elles ont toutes la même prétention à la vérité, et que 5 chaque être humain est libre...

3 pages - 1,80 ¤

En quel sens les sciences de l’homme sont-elles des sciences ?

Bacon considère déjà qu’il faut « savoir pour pouvoir ». Descartes précise que, grâce à la science et à la technique, l’homme deviendrait « comme maître et possesseur de la nature », et Auguste Comte confirme à son tour que la connaissance de la nature grâce aux sciences augmente le pouvoir que l’homme a sur elle. Or, cette...

3 pages - 1,80 ¤

Expliquez le texte suivant : Descartes - science et méthode

Expliquez le texte suivant :   Les hommes sont les proies d’une si aveugle curiosité qu’ils conduisent souvent leur esprit par des chemins inconnus, et sans aucune raison d’espérer, mais seulement pour courir leur chance d’y trouver par hasard ce qu’ils cherchent ; comme quelqu’un qui brûlerait d’un désir si brutal de 5 découvrir un trésor, qu’il ne cesserait de...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on exprimer ce dont on n'a pas conscience ?

Balzac, lorsqu’il conçoit l’ensemble de sa Comédie humaine, a bien l’intention, consciente et volontaire, d\'y dresser le tableau exhaustif de la société de son époque. Or, on a pu montrer que l\'ensemble écrit ne remplit pas ce projet (il oublie notamment de faire figurer l’apparition de la classe ouvrière...), mais que Balzac décrit par contre avec minutie la...

3 pages - 1,80 ¤

Qu’est-ce qu'une pensée rigoureuse ? qu'est-ce que penser rigoureusement ?

On différencie en logique la vérité formelle (celle des mathématiques) et la vérité empirique ou matérielle (celle que l’on attend des autres sciences). La seconde est plus complexe, dès lors que l’on tient compte de l’univers empirique. L’esprit ne peut plus définir par décrets ses objets et leurs lois, il doit mettre au point un « langage »...

2 pages - 1,80 ¤

Expliquer le texte suivant :Russell, Problèmes de philosophie

Expliquer le texte suivant :   Il semble assez évident que, s’il n’y avait pas de croyance, il ne pourrait y avoir rien de faux ni rien de vrai, dans le sens où le vrai est un corrélatif du faux. Si nous imaginons un monde uniquement matériel, il n’y aurait là aucune place pour le faux et bien qu’il dût...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il que le doute soit hyperbolique ?

Relativement au doute hyperbolique, le Cogito propose une issue positive, une sorte de rétablissement métaphysique qui autorise la sortie du néant. En effet, si l\'esprit est capable de tout mettre ou révoquer en doute, c’est qu’il existe en lui-même, puisque ce doute ne peut être issu du néant (le néant, par définition, ne peut penser) et doit en...

2 pages - 1,80 ¤

La vérité se constate-t-elle ?

Observer scientifiquement n\'est pas synonyme de simplement constater : l\'observation scientifique se nourrit des théories disponibles, et c’est pourquoi elle en perçoit les lacunes. De son côté, le constat ordinaire, qui s\'en tient au simple recensement des phénomènes, est dépourvu de cadres théoriques : il risque donc d’ignorer même ce qu’il conviendrait de privilégier dans les éléments auxquels...

3 pages - 1,80 ¤

L'expérience peut-elle être contredite ?

Il en va tout autrement lorsqu’il s’agit de contredire une expérience scientifique. Si cette dernière est rigoureusement menée, si, éventuellement, elle a été vérifiée (comme cela se pratique aujourd’hui dans des laboratoires différents), on voit mal ce qui permettrait de la contredire. Sauf si un individu, totalement indifférent ou étranger à la mentalité scientifique, prétend en ignorer les...

3 pages - 1,80 ¤

Expliquez le texte suivant :Hume, Enquête sur l'entendement humain.

Expliquez le texte suivant :   Tout ce qui est peut ne pas être. Il n’y a pas de fait dont la négation implique contradiction. L’inexistence d’un être, sans exception, est une idée aussi claire et aussi distincte que son existence. La proposition, qui affirme qu’il n’existe pas. même si elle est fausse, ne se conçoit et ne 5 s’entend...

3 pages - 1,80 ¤

Perdre ses illusions, est-ce bien ou mal ?

de reconstituer une situation infantile, où la figure paternelle apparaissait comme celle d’un être tout-puissant et tout-connaissant, à la fois juste et protecteur. Cette critique - tout comme celle de Marx - paraît pourtant manquer d’efficacité ; en tout cas, elle n’a pas suffi à faire disparaître la religion, loin de là. Si c’est un bien de perdre...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 5541 5542 5543 5544 5545 5546 5547 5548 5549 5550 5551 5552 5553 5554 5555 5556 5557 5558 5559 5560 5561 5562 5563 5564 5565 5566 5567 5568 5569 5570 5571 5572 5573 5574 5575 5576 5577 5578 5579 5580 5581 5582 5583 5584 5585 5586 5587 5588 5589 5590 5591 5592 5593 5594 5595 5596 5597 5598 5599 5600 5601 5602 5603 5604 5605 5606 5607 5608 5609 5610 5611 5612 5613 5614 5615 5616 5617 5618 5619 5620 5621 5622 5623 5624 5625 5626 5627 5628 5629 5630 5631 5632 5633 5634 5635 5636 5637 5638 5639 5640 5641 5642 5643 5644 5645 5646 5647 5648 5649 5650 5651 5652 5653 5654 5655 5656 5657 5658 5659 5660 5661 5662 5663 5664 5665 5666 5667 5668 5669 5670 5671 5672 5673 5674 5675 5676 5677 5678 5679 5680 5681 5682 5683 5684 5685 5686 5687 5688 5689 5690 ... 17530 17531 17532 17533 17534 17535

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit