LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

ÉMOTIONS, SENTIMENTS ET PASSIONS

Au premier sens, on dira que les passionnés, au sens ordinaire de ce terme, sont des « émotifs », comme le prouve leur capacité d’enthousiasme, de foi, d’indignation, de sentiment en général ; chez eux, l’émotivité est un véritable réservoir de puissance.   2) La facilité du déclenchement de la réaction émotionnelle.   Au second sens du terme, on qualifiera d’« émotif...

12 pages - 1,80 ¤

LES THÈMES DE L’EXISTENCE MORALE : LES PRINCIPES ET LES VERTUS

Lorsque le sujet moral réfléchit sur les raisons de son action et sur les valeurs ou les vertus que son engagement exprime, il aboutit généralement à une valeur ou à une vertu qui lui semble détenir en puissance toute la moralité et être grosse d’une quantité inépuisable d’actions morales. Ces thèmes de l’existence morale sont pratiquement aussi nombreux...

16 pages - 1,80 ¤

LA RESPONSABILITÉ & LA SANCTION (cours de philo complet)

La valeur morale est une possibilité ofterte à chaque homme et en fonction de laquelle il mesure le sens de son existence. A ce titre chacun de nous est responsable de la réalisation, ou de l’échec, de ce bien que nous sommes, en tant qu’hommes, capables de faire. Mais cette responsabilité-là est pour ainsi dire historique (certains diraient...

9 pages - 1,80 ¤

LE DROIT LA JUSTICE (cours de philo complet)

Par son étymologie, droit (de directum, dirigo, régula) implique la règle. Le droit est ce qui se conforme à une règle. On oppose ainsi « le fait » (ce qui arrive, ce qui se fait ou ce qu\'on fait) et « le droit » (ce qui est permis ou légal). En droit la chasse est ouverte à certaines...

11 pages - 1,80 ¤

LA CONSCIENCE MORALE - L’OBLIGATION ET LE DEVOIR

nel actuel : soit que nous jugions une de ces situations-problèmes de notre passé (dans le remords par exemple), soit que nous jugions l’action d’autrui. Pour juger du point de vue moral, il faut saisir la contradiction entre ce qui s’est passé et ce qui aurait dû se passer, ce qui a été fait et ce qui aurait...

19 pages - 1,80 ¤

LE PROBLÈME MORAL - MORALE ET SCIENCE

En tant que concept dynamique (disons plus simplement, du point de vue général) « morale » représente une existence transcendant l’individu comme tel, s\'imposant à lui comme une loi de sa conduite, faisant de l’individu un membre du groupe humain dans la mesure où il s’efforce d’agir selon ces règles. On voit tout de suite jaillir les problèmes...

25 pages - 1,80 ¤

INTRODUCTION GÉNÉRALE A LA MORALE

INTRODUCTION GÉNÉRALE A LA MORALE Dans le langage courant le terme « morale » a un sens précis : « Un manquement à la morale... », faire de la morale à quelqu\'un..., « la morale de notre époque »... etc. sont des expressions ou morale est pris dans le sens de « ensemble des règles de la conduite telles...

1 page - 1,80 ¤

LE PROBLÈME DE LA LIBERTÉ - L’HOMME ET SA DESTINÉE

Bossuet écrivait dans son « Traité du libre arbitre » : « Plus je cherche en moi-même la raison qui me détermine, plus je sens que je n’en ai aucune autre que ma volonté... Je sens par là clairement ma liberté. »   Le « sentiment vif interne » de la liberté, comme disait aussi Descartes, nous montre sans doute...

8 pages - 1,80 ¤

L’ÊTRE ET LA VALEUR - LE PROBLÈME DU MAL

Il nous faut distinguer d\'abord » valeur des choses » et « valeur des personnes » avant d’analyser l’acte par lequel la valeur est attribuée, ou l’action qui crée la valeur, ou qui la réalise.   — I — La valeur des choses semble être objective. Quand on cherche la valeur d’une chose, on découvre généralement d’abord son prix. Ceci...

7 pages - 1,80 ¤

L’ART

L’ART L’art peut être étudié d’abord d’un point de vue psychologique.   Il faut distinguer deux moments essentiels : la création et la contemplation de l’œuvre d’art. La création artistique.   Nous examinerons tour à tour le rôle de l’inspiration, le rôle de l’émotion, et le rôle de l’imagination ; nous préciserons aussi comment se déroule la création ; puis nous nous interrogerons plus...

5 pages - 1,80 ¤

LES ÉTATS AFFECTIFS ÉLÉMENTAIRES. LE PLAISIR ET LA DOULEUR

Qu’est-ce qui détermine la conduite des humains ? Agissent-ils par décisions volontaires et libres, par volonté,... ou par sentiment selon des « mobiles » plus ou moins avoués ou même plus ou moins conscients,... ou par habitudes? Sans doute y a-t-il plusieurs genres d\'action selon ces multiples catégories.   La conduite humaine est relative aux significations que chacun de nous...

5 pages - 1,80 ¤

L’ÉTAT (cours complet)

 Par la solidarité des peuples. Spontanément, à l’occasion des   catastrophes qui frappent un pays, les nations réagissent en envoyant des secours, des organisations surgissent (service civil international, chantiers internationaux). Les organisations internationales de ce genre (O.M.S., F.A.O., U.N.E.S.C.O., F.I.S.E., etc.) bénéficient de l’adhésion unanime, dès que l’on constate leur efficacité, car nul pays, quel que soit son régime, n’est...

7 pages - 1,80 ¤

LA VIOLENCE (cours de philo)

violence est une manifestation de régression vers la barbarie ». Admirateur de Sorel, Mussolini déclarait en 1922 : « Le fascisme sera sorélien ».   3 — Principe dos théories réhabilitant la violence. En analysant les procédés de la démonstration dans les théories ci-dessus évoquées, on en découvre deux :   A — Assimilation, sous le terme de «violence », de réalités...

10 pages - 1,80 ¤

LE POUVOIR (cours de philo complet)

conflictuels, l’unité sociale n’étant que nominale. On peut donc conclure en disant que le pouvoir n’est pas de même nature ni vécu (le la même façon dans la « communauté » et dans la « société ».   3 _ Les analyses systémiques du pouvoir. Fondées sur les   modèles cybernétiques et la théorie générale des systèmes de lierta-lanljy, les analyses systémiques...

6 pages - 1,80 ¤

LA RELIGION

cette entreprise : d’abord il ne vient pas à l\'idée du primitif de prouver l’existence des Ames des ancêtres, car personne n’en doute. Donc prouver l’existence de Dieu ne convainc que celui qui est déjà convaincu. D’autre part, il y a contradiction entre la foi et la raison (« fides quaerens intellectum », dit Saint Anselme). Enfin la...

7 pages - 1,80 ¤

L’ART ET LES VALEURS ESTHÉTIQUES

L’ART ET LES VALEURS ESTHÉTIQUES — I — La création artistique.   Nous examinerons tour à tour le rôle de l\'inspiration, le rôle de l’émotion, et le rôle de l’imagination créatrice. Puis nous nous interrogerons plus profondément sur les valeurs esthétiques.   1 _ Les descriptions les plus diverses ont été données de   la création artistique. Pour les uns, elle ne s’accomplit que sous l’effet...

5 pages - 1,80 ¤

LA TECHNIQUE (cours complet)

— II — L’homme et l’outil.   Denx problèmes sont ici à envisager : d\'une part la valeur technique de l’outil, d’autre part le problème social que pose le progrès technique.   1 — La valeur technique de l’outil. Homo faber est créateur d\'outil. Les instruments, les outils, les armes caractérisent les étapes et les âges de l’espèce humaine. On a dit...

6 pages - 1,80 ¤

LE TRAVAIL

autres, soit qu’il ait une vie protégée pour quelque raison (fragilité, maladie, enfant gâté), soit qu’il vive de lu charité publique, est un être dépendant dont l’existence est, plus ou moins valablement et durablement, liée à la stabilité et à la permanence des moyens extrinsèques dont il tire ses ressources.   Que demain la banqueroute, fasse fondre les rentes et...

8 pages - 1,80 ¤

CONCLUSION GÉNÉRALE AU COURS DE PHILOSOPHIE

Si la métaphysique est un discours qui tente d’exprimer tout ce qu’il est possible de dire, en évitant le silence et le vain bavardage,... si l’anthropologie, en accord avec la linguistique et la psychanalyse, découvre que le langage est au centre du problème humain (avec ses modèles, non forcément superposables, de l’échange et de la communication), si enfin...

1 page - 1,80 ¤

LA SOCIÉTÉ (cours complet)

2 _ Confiance et contraintes. Si ces conditions d’efficacité   du groupe pour survivre ou pour atteindre ses objectifs sont générales et inévitables, il s’ensuit que toute vie sociale est source de contrainte. En effet dès le moment où le membre d’un groupe reçoit une tâche dans le cadre d’une organisation de la vie groupale, il est soumis à une...

9 pages - 1,80 ¤

LA PHILOSOPHIE

on le dira naïf peut-être — que le savant. C’est par essence un intrépide, sous ses airs de bonhomme un peu distrait, calme et désintéressé, loin de la foule mugissante. Il faut en fait faire justice au philosophe, et le débarrasser de ce mythe qu’il traîne après lui depuis la « servante de Thrace » (qui riait, dit-on,...

7 pages - 1,80 ¤

LA MÉTAPHYSIQUE

Vie, ce qu\'il nous faut, ce n\'est pas la bonté, mais la force ; ce n’est pas l’humilité, c’est la volonté de puissance et que l\'égalité et la démocratie sont contraires à la sélection et à la survivance du plus apte ».   Ainsi la morale doit justifier la métaphysique. L’inverse n’est pas vrai, une métaphysique qui justifierait une morale...

16 pages - 1,80 ¤

L’ANTHROPOLOGIE (cours complet)

On voit donc que l’anthropologie, conçue globalement, n’a pas d’autre fonction que de repenser de façon synthétique, à l’aide de modèles et de méthodes importés d\'autres sciences, ce que la philosophie se donne pour tâche de penser d’une autre manière. Certes, il ne s’agit pas de l’anthropologie comme simple équivalent, rebaptisé, de l’ethnologie. Le concept est ambigu, parce...

8 pages - 1,80 ¤

LA LIBERTÉ

qu’ils sont libres », ils ont à gagner leur liberté. Cette thèse a pris une autre ampleur chez Marx. Pour lui, l’achèvement de l’Histoire est dans sa libération complète de l\'individu de tout ce qui l’opprime et l’empêche d’être lui-même (aliénation de l’homme dans le monde actuel). La conscience de classe elle-même (qui est une limitation) disparaîtra dans...

8 pages - 1,80 ¤

LE BONHEUR (cours de philo complet)

victimes, peuvent (« peuvent » seulement, car leur responsabilité propre vis-à-vis de l’enfant n’en est pas pour autant supprimée) en répercuter les effets sur leurs enfants.   La sous-alimentation, la misère, la persécution sociale, la guerre, la révolution, l\'exode, le déplacement autoritaire, la détention des parents, les conditions de l’existence sociale malheureuse, ont sur les individus des influences catastrophiques qui...

8 pages - 1,80 ¤