LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le roman, c'est l'histoire d'une découverte progressive ...

Je distinguerais d\'après cela trois sortes de personnages dans les D\'abord le personnage qui pense pour le lecteur et à la place de qui le lecteur se met touj ours; en ce sens un roman n\'est qu\'un monologue. Et, comme je ne suis point deux, ainsi il ne faut qu\'un personnage de ce genre ; et s\'il manque,...

3 pages - 1,80 €

René BOYLESVE (1867-1926) La part du génie littéraire

||René BOYLESVE (1867-1926) La part du génie littéraire L\'aphorisme des Goncourt : << En littérature on ne fait rien que ce qu\'on a vu ou souffert 1> est une des opinions les plus erronées qui soient. Les Gon¬court, comme les hommes de leur temps, croient que l\'homme de lettres n\'est qu\'un témoin vigilant, zélé, doué de mémoire et d\'expression. Ils...

1 page - 1,80 €

Jacques RIVIÈRE (1885-1925) L'idéal du roman d'aventure en 1913

jacques RIVIÈRE (1885-1925) L\'idéal du roman d\'aventure en 1913 Jacques Rivière définisait, à la veile de la première guerre mondiale, un idéal du roman qui eut un retentissement considérable. Après une littérature symboliste, alu­sive et subjective, le roman moderne devait retrouver la vérité de la vie. Le texte sur «Le Roman d\'aventure» parut dans la Nouvelle Revue Française de 1913...

1 page - 1,80 €

Le roman, œuvre de composition desserrée

Le roman, œuvre de composition desserrée La controverse de Bourget et de Thibaudet, entre 1 9 10 et 1 922, sur le problème de la composition dans le roman a réussi à fixer quelques idées essentielles. Elle prenait appui sur l\'opposition du roman français et du roman étranger, qui constituait un des lieux communs de la critique depuis 1886. Le...

2 pages - 1,80 €

Le roman brut, le roman passif, le roman actif

||Le roman brut, le roman passif, le roman actif Les distinctions qu\'opérait Thibaudet, en igiz, entre ces trois formes romanesques renouvelaient les distinctions habituelles en cette matière : roman de caractère, roman d\'analyse, roman de mœurs, etc. Elles ressortissaient en particulier à l\'opposition entre le roman russe et anglais et le roman français. Le génie du romancier étant donné, ses personnages...

3 pages - 1,80 €

Chronologie littéraire

||Le roman brut, le roman passif, le roman actif Les distinctions qu\'opérait Thibaudet, en igiz, entre ces trois formes romanesques renouvelaient les distinctions habituelles en cette matière : roman de caractère, roman d\'analyse, roman de mœurs, etc. Elles ressortissaient en particulier à l\'opposition entre le roman russe et anglais et le roman français. Le génie du romancier étant donné, ses personnages...

6 pages - 1,80 €

Lucien GOLDMANN : Les héros de Malraux et la crise des valeurs

Lucien GOLDMANN Les héros de Malraux et la crise des valeurs Marqué par la pensée de Lukacs, Lucien Goldmann cherche à établir des rapports entre les formes romanesques et l\'idéologie d\'un temps, - elle-même liée à des processus économiques. Il propose ici une interprétation de la création romanesque chez Malraux:. Entre Royaume farfelu, Lunes en papier, La Tentation de l\'Occident d\'une part...

2 pages - 1,80 €

Georges LUKACS (né en 1885): « Le temps qui est l'instrument de cette victoire... »

||  La Théorie du roman, rédigée en 1914-15 , a été publiée pour la première fois à Berlin chez Paul Cassirer en 1920. Par la suite, Lukacs l\'a reniée et s\'est refusé à toute réimpression jusqu\'en 1 962. Cette Théorie du roman a été traduite en français pour la première fois en 1 963 et publiée aux éditions Gonthier....

2 pages - 1,80 €

Paul-André LESORT Le lecteur de roman

||Paul-André LESORT Le lecteur de roman Paul-André Lesort montre ici que l\'évolution du roman le conduit de nos jours à être non plus un art de connaissance, mais un art de communication : il ne donne pas accès à la vérité morale, mais à la conscience d\'autrui. ( . . . ) C\'est au lecteur qu\'il faut poser les vraies questions...

2 pages - 1,80 €

Albert THIBAUDET ( 1874-1936) Le roman, autobiographie du possible

||Albert THIBAUDET ( 1874-1936) Le roman, autobiographie du possible \"L\'esthétique du roman\" d\'où ce texte est extrait, a été publiée dans le numéro de la Novelle Revue Française du 1er août 1912 avant d\'être repris dans le recueil de Réflexions sur le roman, en 1938. Les formules sur le roman conçu comme une \"auto¬biographie du possible, ont joué un grand rôle...

1 page - 1,80 €

Dina DREYFUS: Prolégomènes à toute mise en question du roman

||    Les romanciers sont entrés dans l\'ère du soupçon, disait Nathalie Sarraute. Il faudrait peut-être remonter aux Faux-Monnayeurs et à Paludes, d\'André Gide, pour trouver les premiers symptômes de cette inquiétude du romancier qui doute de pouvoir jamais par¬venir à raconter son histoire. André Gide disait, à la suite d\'Oscar Wilde : « C\'est l\'esprit critique qui crée »....

2 pages - 1,80 €

Bernard PINGAUD (né en 1923) Le nouveau roman, école du refus

||  Le nouveau roman tend à se définir contre le roman traditionnel, ou du moins contre le mythe qu\'il a forgé du roman traditionnel. A ce titre, il se définit surtout par ses refus. En les analysant, Bernard Pingaud tente de saisir le dénominateur commun de beaucoup d\'entreprises, divergentes par ailleurs. Contrairement à ce que prétend M. Émile Henriot, l\'école...

3 pages - 1,80 €

Georges BLIN (né en 1917) Le romancier transmue la contingence en nécessité

||  Ce texte constitue une réponse, trente ans après, aux accusations que Paul Valéry portait contre le genre romanesque. Le roman fait mouvoir, comme il est évident, non des personnes, mais des personnages, et encore tels que n\'étant point incarnés, ils disposent d\'une existence encore plus fantomatique que ceux de la comédie. Jamais un récit romanesque n\'a été pris pour...

2 pages - 1,80 €

Charles PLISNIER Roman-fleuve et nouvelle

||  La comparaison du roman et de la nouvelle est un des thèmes traditionnels de la pensée critique. Bourget, dans ses Nouvelles Pages de critique et de doctrine avait proposé la distinction suivante : « La matière de l\'un et de l\'autre est trop différente. Celle de la nouvelle est un épisode, celle du roman une suite d\'épisodes. Cet...

2 pages - 1,80 €

Jean-Louis CURTIS : Réplique à Jean-Paul Sartre : les limites du réalisme subjectif

||Jean-Louis CURTIS (né en 1917) Réplique à Jean-Paul Sartre : les limites du réalisme subjectif Jean-Louis Curtis est un romancier doublé d\'un critique. Son essai Haute École (1950) contenait d\'abord de brillants pastiches des auteurs qui avaient été ses maîtres. On y trouve aussi des analyses précises et pénétrantes sur l\'art du roman. Avec beaucoup de courage et de lucidité, Curtis...

2 pages - 1,80 €

Maxime CHASTAING (né en 1913) Le dogme du réalisme subjectif

||Maxime CHASTAING (né en 1913) Le dogme du réalisme subjectif Maxime Chastaing expose là les difficultés qu\'il y a à raconter la moindre aventure sans trahir la vérité. Il faut que le romancier reste fidèle au point de vue à partir duquel il présente la réalité fictive. Un soir du temps de guerre, dans une maison abandonnée que la neige attaque,...

2 pages - 1,80 €

Claude-Edmonde MAGNY (1913-1966) La crise du roman

||  Le jour où Valéry a prétendu qu\'il lui était impossible d\'écrire une phrase comme : << La marquise demanda sa voiture et sortit à cinq heures )>, le roman s\'est éveillé à la conscience du scandale qu\'il représentait dans la littérature. Mais il a acquis en même temps une ambition nouvelle. Jusque-là, il croissait paisiblement loin des critiques...

1 page - 1,80 €

Jean PRÉVOST (1901-1944) La technique du point de vue chez Stendhal

||Jean PRÉVOST (1901-1944) La technique du point de vue chez Stendhal Le roman par lettres, le roman rédigé sous forme de mémoires, le roman conté comme par un témoin, résolvent dès le début, une fois pour toutes, par les lois de leur genre, la question de savoir qui raconte, par quels yeux le lecteur est censé voir les événements. C\'est...

2 pages - 1,80 €

Albert CAMUS (1913-1960) : Le roman, expérience imaginaire du destin

||  Qu\'est-ce que le roman, en effet, sinon cet univers où l\'action trouve sa forme, où les mots de la fin sont prononcés, les êtres livrés aux êtres, où toute vie prend le visage du destin. Le monde romanesque n\'est que la cor¬rection de ce monde-ci, suivant le désir profond de l\'homme. Car il s\'agit bien du même monde....

2 pages - 1,80 €

Maurice BLANCHOT (né en 1907) : Le roman, œuvre de mauvaise foi

Maurice BLANCHOT (né en 1907) . Le roman, œuvre de mauvaise foi   Paul Bourget, dans les Nouvelles Pages de critique et de doctrine, considérait la cré­dibilité comme une des vertus essentielles du roman. Cette crédibilité naît de la naïveté et de la conviction du romancier; elle emporte l\'adhésion du lecteur à l\'histoire qui lui est contée. Elle parvient à donner pour...

2 pages - 1,80 €

Critique de l'impassibilité du romancier

Critique de l\'impassibilité du romancier Taine avait commencé, vers 1861, la rédaction d\'Étienne Mayran, un roman qu\'il laissa inachevé. En 1908, une revue en publiait les premiers chapitres, les seuls qui furent écrits. Paul Bourget consacrait, en janvier 1909, une étude à Taine romancier. Il suggérait que Taine avait renoncé à poursuivre la rédaction d\'Étienne Mayran dans la mesure...

2 pages - 1,80 €

Albert LAFFAY : La feinte indétermination du récit

||  Au lendemain de la seconde guerre mondiale, prévalait, sous l\'influence de Sartre, l\'esthétique du réalisme subjectif : le romancier se devait, en particulier, de donner au lecteur le sentiment de l\'indétermination de l\'avenir. Albert Laffay analyse ici les pro¬blèmes que soulève une telle esthétique. Un roman, certes, se présente d\'une autre manière. Le romancier, en effet, s\'il est habile,...

1 page - 1,80 €

Jean POUILLON : La Vision « par derrière »

||    Après avoir analysé la vision « avec ., dans laquelle le lecteur épouse, pour ainsi dire, l\'optique du protagoniste, Jean Pouillon envisage la vision « par derrière . : le lecteur est << décalé m par rapport au protagoniste. Ce n\'est pas seulement pour assister à son comportement, mais pour voir sa psychologie ...||...

2 pages - 1,80 €

Jean-José MARCHAND Roman et récit

  La distinction entre roman et récit avait été opérée déjà par André Gide, vers 191 1 . Dans son esprit, le récit s\'opposait au roman comme le simple au complexe. L\'opposition du récit et du roman se référait alors à l\'affrontement d\'un art français dans la lignée de La Princesse de Clèves, de Dominique et d\'Adolphe, et du...

1 page - 1,80 €

François MAURIAC : Origines du personnage fictif

Si le romancier veut atteindre l\'objectif de son art, qui est de peindre la vie, il devra s\'efforcer de rendre cette symphonie humaine où nous sommes tous engagés, où toutes les destinées se prolongent dans les autres et se compénètrent. Hélas ! il est à craindre que ceux qui cèdent à cette ambition, quel que soit leur talent...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 6128 6129 6130 6131 6132 6133 6134 6135 6136 6137 6138 6139 6140 6141 6142 6143 6144 6145 6146 6147 6148 6149 6150 6151 6152 6153 6154 6155 6156 6157 6158 6159 6160 6161 6162 6163 6164 6165 6166 6167 6168 6169 6170 6171 6172 6173 6174 6175 6176 6177 6178 6179 6180 6181 6182 6183 6184 6185 6186 6187 6188 6189 6190 6191 6192 6193 6194 6195 6196 6197 6198 6199 6200 6201 6202 6203 6204 6205 6206 6207 6208 6209 6210 6211 6212 6213 6214 6215 6216 6217 6218 6219 6220 6221 6222 6223 6224 6225 6226 6227 6228 6229 6230 6231 6232 6233 6234 6235 6236 6237 6238 6239 6240 6241 6242 6243 6244 6245 6246 6247 6248 6249 6250 6251 6252 6253 6254 6255 6256 6257 6258 6259 6260 6261 6262 6263 6264 6265 6266 6267 6268 6269 6270 6271 6272 6273 6274 6275 6276 6277 ... 17517 17518 17519 17520 17521 17522

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit