LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

« L'ESPRIT HUMAIN COULE AVEC LES ÉVÉNEMENTS COMME UN FLEUVE. .. » Hippolyte Taine, 1828 1893, Essais de critique et d'histoire.

Texte très riche tant par le fond que par la forme. Nombre de phrases sont frappées comme des proverbes ou des sentences impossibles à comprimer. On aura donc tout intérêt à prendre ici l’analyse que l’on organi sera autour de la formule choisie pour titrer 1 ’extrait.   2. Le choix d’un sujet de discussion n\'est ici guère aisé :...

4 pages - 1,80 €

LA MAISON SERAIT PLEINE DE ROSES ET DE GUÊPES de Francis Jammes, Choix de poésies

||Vous ferez un commentaire composé de ce poème. Vous montrerez éventuellement comment, grâce aux ressources de son lyrisme, Francis Jammes réussit à unir le réalisme d\'une description, les impressions ressenties et l\'évocation d\'un amour qu’il imagine.   LA MAISON SERAIT PLEINE DE ROSES ET DE GUÊPES   La maison serait pleine de roses et de guêpes.   On y entendait, l’après midi, sonner les...

2 pages - 1,80 €

L'ORGUEIL : Jean Giono, Les terrasses de l'île d'Elbe.

Vous ferez d\'abord un résumé ou une analyse du texte; puis vous choisirez dans ce texte un problème auquel vous attachez un intérêt particulier, vous en préciserez les données et vous exposerez, en les justifiant, vos propres vues sur la question.||L\'ORGUEIL Une grande marque de l\'orgueil et de la vanité de l\'homme est l\'admiration sans mélange qu\'il a pour...

5 pages - 1,80 €

LA CULTURE ET LE SAVOIR : << La culture c’est avant tout l’ouverture d’esprit >>.

Face à cette tentation encyclopédique désuette il conviendrait de promouvoir un enseignement qui développe la responsabilité de 1 ’individu et le rende capable de maîtriser par sa réfléxion propre les problèmes qui l’assaillent : recours à qui de droit, établissement de relations entre le connu et le non-connu de manière à investir progressivement celui ci, etc.||LA CULTURE ET...

4 pages - 1,80 €

Philippe Lamour et Jacques Chalendar, Prendre le temps de vivre.

APPRENDRE A APPRENDRE Il est peu de pays dans lesquels on impose aux enfants un nombre aussi élevé d\'heures de présence en classe. Il est peu de pays dans lesquels il en résulte si peu de profit, où tout doit être aussi rapidement oublié pour permettre de réapprendre autre chose qui soit utili sable. Notre pays a le privilège...

3 pages - 1,80 €

Jean Onimus, « L’École »: La société moderne : une manipulation de l’individu à son insu.

Si l’on définit la violence comme l’emploi de moyens d\'action qui portent atteinte à l\'intégrité physique, psychique ou morale, on peut dire que la société moderne, sous ses allures les plus démocratiques ou les plus libérales, est une société violente. Certes, aucune société ne peut laisser libre cours à l\'irruption sauvage des pulsions et des instincts; la vie...

6 pages - 1,80 €

LA POÉSIE ET LES NOUVEAUX MOYENS D'EXPRESSION

Il convient aussi de souligner la floraison d\'un genre poétique mineur sans doute, mais authentique, celui de la chanson.   C’est la chanson qui était demeurée fidèle au premier usage de la poésie. On sait toute la richesse poétique d’un folklore qui enchan tait Nerval. ||LA POÉSIE ET LES NOUVEAUX MOYENS D\'EXPRESSION L\'invention de l\'imprimerie avait rompu avec la tradition d\'une poé...

5 pages - 1,80 €

Eugène Ionesco, Notes et contre notes, N.R.F., Gallimard.

Je n\'affirmerai point que de nos jours l\'on ne pense pas. Mais on pense sur ce que quelques maîtres vous donnent à penser, on pense sur ce qu\'ils pensent, si on ne pense pas exactement ce qu\'ils pensent, en répétant ou en paraphrasant. En tout cas, on peut observer que trois ou quatre penseurs ont l\'initiative de la...

4 pages - 1,80 €

En vous appuyant sur des connaissances précises, et en donnant les raisons personnelles de votre choix, vous établirez à votre gré le programme littéraire d’une classe de Première.

||a) Aujourd\'hui deux grandes directions organisent les études littéraires : la division chronologique (en gros, par siècles ou par écoles) et la division thématique (à laquelle on peut adjoindre l’étude par genres).   La division par siècles a pour elle de respecter le déroulement historique, mais d\'une part elle tend à se centrer autour des figures dominantes ou exemplaires (ce...

2 pages - 1,80 €

Dans Spectacle et société, Jean Duvignaud parle ainsi de l'« acte dramatique » : « Création multiple, il résulte de la volonté d'un dramaturge, des efforts de style d'un metteur en scène, du jeu des comédiens, de l'appareil d'un régisseur et de la complicité du public. Avant tout il est une cérémonie ».

||C’est la question des origines du théâtre qu’aborde la réflexion de Jean Duvignaud : le terme de cérémonie  qui conclut son énumération renvoie en effet aux sources grecques de la tragédie (cf. Nietzsche et La naissance de la tragédie) mais plus généralement aux sources de toute représentation à caractère théâtral (cf. Artaud et Le théâtre et son double).||...

2 pages - 1,80 €

Il est devenu habituel de dire que la société n'a pas accordé à la femme la place qui lui revenait. Peut on faire le même reproche à notre littérature? Quelles images de la femme nous apporte-t-elle? La place occupée par les personnages féminins vous semble t-elle enviable?

Mais pas n’importe quelle amante : à côté des émules de Pénélope que peignaient les chansons de toile médiévales, la littérature satirique ou \"bourgeoise\" a développé les figures de femmes volages aux multiples défauts (gourmandise, médisance, incurie, etc.). Figures que le théâtre comique ou de boulevard contemporain continue de reprendre tant il est vrai que les mythes ont...

2 pages - 1,80 €

« Littérature! tu n'es rien si tu ne me donnes la sensation de la découverte. » Paul Valéry. Expliquez et commentez cette phrase en vous appuyant sur les œuvres que vous connaissez.

||Expliquez et commentez cette phrase en vous appuyant sur les œuvres que vous connaissez. Une de ces nombreuses formules dont Valéry est coutumier. Pas de grande difficulté de compréhension, mais on s’attachera dans un premier temps à préciser trois termes sur lesquels repose tout le sens de la phrase :   \" tu n’es rien\" : pour Valéry la conception qu\'il...

2 pages - 1,80 €

Que pensez vous personnellement de cette affirmation de Diderot : « Les images des passions au théâtre n’en sont pas les vraies images, ce n’en sont que des portraits outrés, que de grandes caricatures assujetties à des règles de convention. » Diderot, Paradoxe sur le comédien.

||Diderot fut l’un des théoriciens du drame bourgeois qui se définissait par une scrupuleuse imitation de la réalité confondue avec la vérité :   « Je sais qu’il n’y a que le vrai qui touche et qui plaise. Je sais encore que la perfection d’un spectacle consiste dans l\'imitation si exacte d’une action, que le spectateur, trompé, sans interruption, s’imagine...

2 pages - 1,80 €

« Les héros de cette histoire appartiennent à la fiction romanesque, et toute ressemblance avec des contemporains vivants ou morts est entièrement fortuite. » Quelles réflexions vous inspire une telle formule? Vous vous appuierez sur des exemples précis (romans, films, théâtre, spectacles télévisés). même problème : celui de la vérité en littérature (et en général dans l’art).

||• Il existe une double conception de la littérature (et de toute forme d’art) : ou bien l\'artiste cherche à copier le réel (imitation, interprétation) ou il s’en affranchit au profit du seul imaginaire. En fait on peut se demander s’il ne s ’agit pas là d’un faux problème et si l’art, qui est avant tout vision, n’est...

1 page - 1,80 €

Jean Marie Domenach: La fatalité tragique.

La langue française nous permet cette distinction essentielle : tragique n\'est pas seulement une épithète associée à tragédie (« Sophocle, auteur tragique »); le mot recouvre une réalité plus vaste et plus profonde, si l\'on pense que le phénomène du tragique consti tue une structure fondamentale de l’univers. On objectera peut être qu\'il en va de même pour comique,...

6 pages - 1,80 €

Simone de Beauvoir résume ainsi des critiques qui lui ont été adressées : « L’angoisse du temps qui fuit, l'horreur de la mort, c'est très bien, vous avez tout à fait le droit de ressentir ça, c’est très honorable; mais ça vous regarde... et ne nous en parlez pas! » Elle répond : « Il faut parler de l’échec, du scandale, de la mort, non pas pour désespérer les lecteurs, mais au contraire pour essayer de les sauver du désespoir. »

Écrivain existentialiste, Simone de Beauvoir a été accusée - comme nombre d’auteurs de l’immédiate après guerre de se complaire dans le sordide : histoires immorales, vocabulaire grossier, vision pessimiste du monde, etc. Il est vrai que, comme pour Jean-Paul Sartre, la littérature est pour Simone de Beauvoir l’illustration d’une philosophie qui s’exprime autant dans l’essai théorique (pour une...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 6180 6181 6182 6183 6184 6185 6186 6187 6188 6189 6190 6191 6192 6193 6194 6195 6196 6197 6198 6199 6200 6201 6202 6203 6204 6205 6206 6207 6208 6209 6210 6211 6212 6213 6214 6215 6216 6217 6218 6219 6220 6221 6222 6223 6224 6225 6226 6227 6228 6229 6230 6231 6232 6233 6234 6235 6236 6237 6238 6239 6240 6241 6242 6243 6244 6245 6246 6247 6248 6249 6250 6251 6252 6253 6254 6255 6256 6257 6258 6259 6260 6261 6262 6263 6264 6265 6266 6267 6268 6269 6270 6271 6272 6273 6274 6275 6276 6277 6278 6279 6280 6281 6282 6283 6284 6285 6286 6287 6288 6289 6290 6291 6292 6293 6294 6295 6296 6297 6298 6299 6300 6301 6302 6303 6304 6305 6306 6307 6308 6309 6310 6311 6312 6313 6314 6315 6316 6317 6318 6319 6320 6321 6322 6323 6324 6325 6326 6327 6328 6329 ... 17465 17466 17467 17468 17469 17470

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit