LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

LA RELIGION

cette entreprise : d’abord il ne vient pas à l\'idée du primitif de prouver l’existence des Ames des ancêtres, car personne n’en doute. Donc prouver l’existence de Dieu ne convainc que celui qui est déjà convaincu. D’autre part, il y a contradiction entre la foi et la raison (« fides quaerens intellectum », dit Saint Anselme). Enfin la...

7 pages - 1,80 €

L’ART ET LES VALEURS ESTHÉTIQUES

L’ART ET LES VALEURS ESTHÉTIQUES — I — La création artistique.   Nous examinerons tour à tour le rôle de l\'inspiration, le rôle de l’émotion, et le rôle de l’imagination créatrice. Puis nous nous interrogerons plus profondément sur les valeurs esthétiques.   1 _ Les descriptions les plus diverses ont été données de   la création artistique. Pour les uns, elle ne s’accomplit que sous l’effet...

5 pages - 1,80 €

LA TECHNIQUE (cours complet)

— II — L’homme et l’outil.   Denx problèmes sont ici à envisager : d\'une part la valeur technique de l’outil, d’autre part le problème social que pose le progrès technique.   1 — La valeur technique de l’outil. Homo faber est créateur d\'outil. Les instruments, les outils, les armes caractérisent les étapes et les âges de l’espèce humaine. On a dit...

6 pages - 1,80 €

LE TRAVAIL

autres, soit qu’il ait une vie protégée pour quelque raison (fragilité, maladie, enfant gâté), soit qu’il vive de lu charité publique, est un être dépendant dont l’existence est, plus ou moins valablement et durablement, liée à la stabilité et à la permanence des moyens extrinsèques dont il tire ses ressources.   Que demain la banqueroute, fasse fondre les rentes et...

8 pages - 1,80 €

CONCLUSION GÉNÉRALE AU COURS DE PHILOSOPHIE

Si la métaphysique est un discours qui tente d’exprimer tout ce qu’il est possible de dire, en évitant le silence et le vain bavardage,... si l’anthropologie, en accord avec la linguistique et la psychanalyse, découvre que le langage est au centre du problème humain (avec ses modèles, non forcément superposables, de l’échange et de la communication), si enfin...

1 page - 1,80 €

LA SOCIÉTÉ (cours complet)

2 _ Confiance et contraintes. Si ces conditions d’efficacité   du groupe pour survivre ou pour atteindre ses objectifs sont générales et inévitables, il s’ensuit que toute vie sociale est source de contrainte. En effet dès le moment où le membre d’un groupe reçoit une tâche dans le cadre d’une organisation de la vie groupale, il est soumis à une...

9 pages - 1,80 €

LA PHILOSOPHIE

on le dira naïf peut-être — que le savant. C’est par essence un intrépide, sous ses airs de bonhomme un peu distrait, calme et désintéressé, loin de la foule mugissante. Il faut en fait faire justice au philosophe, et le débarrasser de ce mythe qu’il traîne après lui depuis la « servante de Thrace » (qui riait, dit-on,...

7 pages - 1,80 €

LA MÉTAPHYSIQUE

Vie, ce qu\'il nous faut, ce n\'est pas la bonté, mais la force ; ce n’est pas l’humilité, c’est la volonté de puissance et que l\'égalité et la démocratie sont contraires à la sélection et à la survivance du plus apte ».   Ainsi la morale doit justifier la métaphysique. L’inverse n’est pas vrai, une métaphysique qui justifierait une morale...

16 pages - 1,80 €

L’ANTHROPOLOGIE (cours complet)

On voit donc que l’anthropologie, conçue globalement, n’a pas d’autre fonction que de repenser de façon synthétique, à l’aide de modèles et de méthodes importés d\'autres sciences, ce que la philosophie se donne pour tâche de penser d’une autre manière. Certes, il ne s’agit pas de l’anthropologie comme simple équivalent, rebaptisé, de l’ethnologie. Le concept est ambigu, parce...

8 pages - 1,80 €

LA LIBERTÉ

qu’ils sont libres », ils ont à gagner leur liberté. Cette thèse a pris une autre ampleur chez Marx. Pour lui, l’achèvement de l’Histoire est dans sa libération complète de l\'individu de tout ce qui l’opprime et l’empêche d’être lui-même (aliénation de l’homme dans le monde actuel). La conscience de classe elle-même (qui est une limitation) disparaîtra dans...

8 pages - 1,80 €

LE BONHEUR (cours de philo complet)

victimes, peuvent (« peuvent » seulement, car leur responsabilité propre vis-à-vis de l’enfant n’en est pas pour autant supprimée) en répercuter les effets sur leurs enfants.   La sous-alimentation, la misère, la persécution sociale, la guerre, la révolution, l\'exode, le déplacement autoritaire, la détention des parents, les conditions de l’existence sociale malheureuse, ont sur les individus des influences catastrophiques qui...

8 pages - 1,80 €

LA PERSONNE (cours de philo complet)

Disons pour simplifier excessivement que la personnalité est d’une part l’ensemble des façonnements produits par l’histoire personnelle et par le milieu culturel (donc qu’elle se construit et s’organise dans le Temps en liaison avec « le caractère » constitutionnel et ses réactions aux situations, et aussi avec les stades de la maturation bio-psychologique et les âges de la...

5 pages - 1,80 €

LA VOLONTÉ (cours de philo complet)

L\'événement « involontaire » est celui dont les causes sont étrangères aux intentions conscientes du « moi ».   3 — Les sujets qui « manquent de volonté >i. Leur étude nous fait énumérer toutes les formes des maladies de la volonté. Nous en trouvons trois genres :   A — Les sujets qui manquent de buts personnels. Tels sont : les...

15 pages - 1,80 €

LE DEVOIR (cours de philo complet)

On peut considérer indistinctement le cas de conscience comme un conflit de devoirs, un conflit de droits, un conflit entre droits et devoirs. L’exemple le plus simple est celui de l’inspecteur Javert dans « Les Misérables » de Hugo: « il voyait devant lui deux routes également droites toutes deux, mais il en voyait deux... Et angoisse poignante,...

14 pages - 1,80 €

LA JUSTICE (cours de philo)

1 — La justice peut être d\'abord individuelle, légale ou sociale.   A — Individuelle, elle fait « le juste » qui est l\'homme ou la femme à la vie personnelle unifiée et mettant en pratique un idéal moral sans équivoque ni faiblesse. Dès la plus haute Antiquité, le Juste se confond avec le Sage, c’est-à-dire avec l\'homme qui a...

4 pages - 1,80 €

LE DROIT (cours de philo complet)

liberté individuelle, à la libre circulation, à la liberté d’opinion et de conscience, etc.   C’est au nom de ces « droits » que l’individu revendique contre le droit positif et c’est au nom de ces » droits » que se font les réformes et les révolutions...   La réflexion montre que ces droits ne sont individuels que par illusion, ils sont...

7 pages - 1,80 €

LES ÉCHANGES (cours de philo complet)

4 — L\'accroissement d’étre par l’échange. La biologie est là pour nous prouver que cet « équilibre bio-écologique « n\'est pas statique. C’est seulement dans le monde physique que l’équilibre peut produire, dans certains cas, l’immobilité (et encore, à notre échelle, pour notre perception humaine), tel l’équilibre d’une goutte en suspension dans un liquide de densité plus faible.   Le...

5 pages - 1,80 €

Georges Duhamel écrivait à propos du cinéma, dans les « Scènes de la Vie Future », ces lignes sévères : « C’est un divertissement d’ilotes, un passe-temps d'illettrés, de créatures misérables, ahuries par leurs besognes et leurs soucis. » Partagez-vous cette opinion ?

INTRODUCTION : Le cinéma n\'a pas été d\'emblée considéré comme un art. Les milieux cultivés sont restés longtemps méfiants en face de ce divertissement nouveau et le sont encore ; Duhamel se fait, dans les Scènes de la Vie Future, l\'écho de cette hostilité.   I. UN DIVERTISSEMENT D’ILOTES   Entre les deux guerres on parle beaucoup du « ciné » dans...

2 pages - 1,80 €

Voltaire a écrit : « Les livres les plus utiles sont ceux dont les lecteurs font eux-mêmes la moitié. » Comment comprenez-vous cette formule ?

||INTRODUCTION   Que représente la lecture pour ceux qui l’aiment ? Si l’on excepte les cas très particuliers qui font de l’œuvre littéraire un objet d’étude, il semble que, le plus souvent, on ouvre un livre pour y trouver un « divertissement ». Cette plongée à l’intérieur de la pensée d’un écrivain ne suppose-t-elle pas que l’on se dérobera pendant...

2 pages - 1,80 €

Commentez et discutez, cette affirmation de Montesquieu : « J'aime les paysans ; ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers ».

||INTRODUCTION   « J\'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers ». Voilà une affirmation surprenante sous la plume de Montesquieu qui fut à la fois un érudit et un lettré à l\'aube d’un siècle avide de connaissances ! Il est intéressant de préciser la signification de cette formule paradoxale qui met sans doute beaucoup...

3 pages - 1,80 €

Commentez cette définition de l’intellectuel que donne André Malraux dans « Les Noyers de l’Altenburg » : « Un intellectuel n’est pas seulement celui à qui les livres sont nécessaires, mais tout homme dont une idée, si élémentaire soit-elle, engage et ordonne la vie ».

||INTRODUCTION   Parmi les « caractères » que notre xxe siècle pourrait offrir à l’observation d’un moderne La Bruyère, le type de l’intellectuel est sans doute l\'un des plus représentatifs de la civilisation contemporaine. Il est tentant de chercher à préciser la valeur de ce terme fréquemment employé, avec déférence par certains, avec une nuance d’ironie, voire de mépris par...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette affirmation de M. Bloch-Michel rapportée par J.-P. Sartre dans « Qu'est-ce que la littérature? » : « Il faut moins de vertu dans les grandes circonstances que dans les petites ».

||INTRODUCTION   L’histoire et la littérature nous présentent un certain nombre de personnages exemplaires qui se sont illustrés par des actions héroïques dans des situations exceptionnelles. Ces êtres nous offrent de l’espèce humaine une image pleine de noblesse. Mais l’humanité ne doit-elle susciter notre admiration que dans des cas aussi particuliers? C’est ce que contestait M. Bloch-Michel lorsqu’il écrivait :...

2 pages - 1,80 €

« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaître un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur ».

Saint-Exupéry écrit dans « Terre des Hommes » :   « Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaître un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur ».   En vous inspirant...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de cette opinion sur l’oisiveté : « Hors de la société, l'homme isolé, ne devant rien à personne, a le droit de vivre comme il lui plaît ; mais dans la société, où il vit nécessairement aux dépens des autres, il leur doit en travail le prix de son entretien ; cela est sans exception. Travailler est donc un devoir indispensable à l’homme social. Riche ou pauvre, puissant ou faible, tout citoyen oisif est un fripon » (J.-J. Rousseau) ?

1. L\'homme «hors de la société» :   a) C’est là un mythe cher à Rousseau.   b) Il s\'agit d’une reconstruction toute théorique de l’histoire.   c) L\'isolement total est impossible.   2. L\'homme doit son travail à la société :   a) Cette conception s\'oppose à celle des privilégiés du XVIIIe siècle.   b) Chaque individu est spécialisé dans une fonction déterminée par une sorte de contrat avec...

1 page - 1,80 €

« Pourquoi écrit-on un roman ? Comment naît, se développe et s’organise dans le cerveau de son auteur une œuvre romanesque ? Les personnages que le romancier a créés se conforment-ils dans leur conduite à ce qu’il a prévu ou échappent-ils à son contrôle ? »

||Se posant le problème de la création littéraire dans le domaine du roman, un auteur contemporain s’exprime en ces termes :   « Pourquoi écrit-on un roman ? Comment naît, se développe et s’organise dans le cerveau de son auteur une œuvre romanesque ? Les personnages que le romancier a créés se conforment-ils dans leur conduite à ce qu’il a...

3 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 6187 6188 6189 6190 6191 6192 6193 6194 6195 6196 6197 6198 6199 6200 6201 6202 6203 6204 6205 6206 6207 6208 6209 6210 6211 6212 6213 6214 6215 6216 6217 6218 6219 6220 6221 6222 6223 6224 6225 6226 6227 6228 6229 6230 6231 6232 6233 6234 6235 6236 6237 6238 6239 6240 6241 6242 6243 6244 6245 6246 6247 6248 6249 6250 6251 6252 6253 6254 6255 6256 6257 6258 6259 6260 6261 6262 6263 6264 6265 6266 6267 6268 6269 6270 6271 6272 6273 6274 6275 6276 6277 6278 6279 6280 6281 6282 6283 6284 6285 6286 6287 6288 6289 6290 6291 6292 6293 6294 6295 6296 6297 6298 6299 6300 6301 6302 6303 6304 6305 6306 6307 6308 6309 6310 6311 6312 6313 6314 6315 6316 6317 6318 6319 6320 6321 6322 6323 6324 6325 6326 6327 6328 6329 6330 6331 6332 6333 6334 6335 6336 ... 17466 17467 17468 17469 17470 17471

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit