LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Eugène Ionesco, Notes et contre notes, N.R.F., Gallimard.

Je n\'affirmerai point que de nos jours l\'on ne pense pas. Mais on pense sur ce que quelques maîtres vous donnent à penser, on pense sur ce qu\'ils pensent, si on ne pense pas exactement ce qu\'ils pensent, en répétant ou en paraphrasant. En tout cas, on peut observer que trois ou quatre penseurs ont l\'initiative de la...

4 pages - 1,80 €

En vous appuyant sur des connaissances précises, et en donnant les raisons personnelles de votre choix, vous établirez à votre gré le programme littéraire d’une classe de Première.

||a) Aujourd\'hui deux grandes directions organisent les études littéraires : la division chronologique (en gros, par siècles ou par écoles) et la division thématique (à laquelle on peut adjoindre l’étude par genres).   La division par siècles a pour elle de respecter le déroulement historique, mais d\'une part elle tend à se centrer autour des figures dominantes ou exemplaires (ce...

2 pages - 1,80 €

Dans Spectacle et société, Jean Duvignaud parle ainsi de l'« acte dramatique » : « Création multiple, il résulte de la volonté d'un dramaturge, des efforts de style d'un metteur en scène, du jeu des comédiens, de l'appareil d'un régisseur et de la complicité du public. Avant tout il est une cérémonie ».

||C’est la question des origines du théâtre qu’aborde la réflexion de Jean Duvignaud : le terme de cérémonie  qui conclut son énumération renvoie en effet aux sources grecques de la tragédie (cf. Nietzsche et La naissance de la tragédie) mais plus généralement aux sources de toute représentation à caractère théâtral (cf. Artaud et Le théâtre et son double).||...

2 pages - 1,80 €

Il est devenu habituel de dire que la société n'a pas accordé à la femme la place qui lui revenait. Peut on faire le même reproche à notre littérature? Quelles images de la femme nous apporte-t-elle? La place occupée par les personnages féminins vous semble t-elle enviable?

Mais pas n’importe quelle amante : à côté des émules de Pénélope que peignaient les chansons de toile médiévales, la littérature satirique ou \"bourgeoise\" a développé les figures de femmes volages aux multiples défauts (gourmandise, médisance, incurie, etc.). Figures que le théâtre comique ou de boulevard contemporain continue de reprendre tant il est vrai que les mythes ont...

2 pages - 1,80 €

« Littérature! tu n'es rien si tu ne me donnes la sensation de la découverte. » Paul Valéry. Expliquez et commentez cette phrase en vous appuyant sur les œuvres que vous connaissez.

||Expliquez et commentez cette phrase en vous appuyant sur les œuvres que vous connaissez. Une de ces nombreuses formules dont Valéry est coutumier. Pas de grande difficulté de compréhension, mais on s’attachera dans un premier temps à préciser trois termes sur lesquels repose tout le sens de la phrase :   \" tu n’es rien\" : pour Valéry la conception qu\'il...

2 pages - 1,80 €

Que pensez vous personnellement de cette affirmation de Diderot : « Les images des passions au théâtre n’en sont pas les vraies images, ce n’en sont que des portraits outrés, que de grandes caricatures assujetties à des règles de convention. » Diderot, Paradoxe sur le comédien.

||Diderot fut l’un des théoriciens du drame bourgeois qui se définissait par une scrupuleuse imitation de la réalité confondue avec la vérité :   « Je sais qu’il n’y a que le vrai qui touche et qui plaise. Je sais encore que la perfection d’un spectacle consiste dans l\'imitation si exacte d’une action, que le spectateur, trompé, sans interruption, s’imagine...

2 pages - 1,80 €

« Les héros de cette histoire appartiennent à la fiction romanesque, et toute ressemblance avec des contemporains vivants ou morts est entièrement fortuite. » Quelles réflexions vous inspire une telle formule? Vous vous appuierez sur des exemples précis (romans, films, théâtre, spectacles télévisés). même problème : celui de la vérité en littérature (et en général dans l’art).

||• Il existe une double conception de la littérature (et de toute forme d’art) : ou bien l\'artiste cherche à copier le réel (imitation, interprétation) ou il s’en affranchit au profit du seul imaginaire. En fait on peut se demander s’il ne s ’agit pas là d’un faux problème et si l’art, qui est avant tout vision, n’est...

1 page - 1,80 €

Jean Marie Domenach: La fatalité tragique.

La langue française nous permet cette distinction essentielle : tragique n\'est pas seulement une épithète associée à tragédie (« Sophocle, auteur tragique »); le mot recouvre une réalité plus vaste et plus profonde, si l\'on pense que le phénomène du tragique consti tue une structure fondamentale de l’univers. On objectera peut être qu\'il en va de même pour comique,...

6 pages - 1,80 €

Simone de Beauvoir résume ainsi des critiques qui lui ont été adressées : « L’angoisse du temps qui fuit, l'horreur de la mort, c'est très bien, vous avez tout à fait le droit de ressentir ça, c’est très honorable; mais ça vous regarde... et ne nous en parlez pas! » Elle répond : « Il faut parler de l’échec, du scandale, de la mort, non pas pour désespérer les lecteurs, mais au contraire pour essayer de les sauver du désespoir. »

Écrivain existentialiste, Simone de Beauvoir a été accusée - comme nombre d’auteurs de l’immédiate après guerre de se complaire dans le sordide : histoires immorales, vocabulaire grossier, vision pessimiste du monde, etc. Il est vrai que, comme pour Jean-Paul Sartre, la littérature est pour Simone de Beauvoir l’illustration d’une philosophie qui s’exprime autant dans l’essai théorique (pour une...

2 pages - 1,80 €

« L'âme du XVIIIe siècle, c’est l'humanité, c'est-à-dire une vraie sympathie pour la nature humaine, l'idée de ses droits et le désir de son bonheur, la révolte contre les injures qu’on lui fait et les maux qu'on lui inflige. »

D’après les œuvres du XVIIIe siècle que vous connaissez, commentez cette opinion.   Ce sujet n’est à aborder que si l’on a une bonne connaissance des lumières : sujet de synthèse, il exige de votre part tout à la fois une utilisation précise d’exemples ainsi que le demande le sujet et une domination de ceux-ci pour tenter d’appréhender dans son...

2 pages - 1,80 €

Jean-Paul Sartre: Je n'ai jamais gratté la terre, ni quêté des nids; je n'ai pas herborisé ni lancé des pierres aux oiseaux. Mais mes livres ont été mes oiseaux et mes nids, mes bêtes domestiques, mon étable et ma campagne...

Ce qui vous est demandé est clairement précisé par le libellé des questions : il faut préciser dans quelle mesure la littérature peut — ou ne peut pas — aider à la découverte et à la compréhension du monde. En aucun cas vous n’êtes invités à traiter du problème particulier de J.-P. Sartre, même si, dans les deux...

1 page - 1,80 €

Jacques Prévert, Grand Bal du Printemps. Commentaire composé

Exilé des vacances dans sa zone perdue   Il découvre la mer que jamais il n\'a vue La caravane vers l\'ouest la caravane vers l\'est et vers la Croix du Sud et vers l\'Étoile du Nord   ont laissé là pour lui   de vieux wagons couverts de rêves et de poussière   Voyageur clandestin enfantin ébloui il a poussé la porte du Palais des Mirages...

2 pages - 1,80 €

LE PAIN de Ponge (commentaire composé)

La surface du pain est merveilleuse d\'abord à cause de cette impression quasi panoramique qu’elle donne : comme si l’on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes.   Ainsi donc une masse amorphe en train d’éructer fut glissée pour nous dans le four stellaire, où durcissant elle s\'est façonnée en vallées,...

2 pages - 1,80 €

Aragon, Le roman inachevé. Commentaire composé

J’étais celui qui sait seulement être contre   Celui qui sur le noir parie à tout moment Que serais je sans toi qui vins à ma rencontre Que cette heure arrêtée au cadran de la montre Que serais je sans toi qu’un cœur au bois dormant Que serais-je sans toi que ce balbutiement   Un bonhomme hagard qui ferme sa fenêtre Le...

2 pages - 1,80 €

Supervielle, Poèmes: commentaire composé

J\'avais un cheval Dans un champ de ciel Et je m\'enfonçais Dans le jour ardent.||Vous ferez de ce poème un commentaire composé, en étudiant par exemple comment le rythme et les image     Introduction : voyageur par nécessité (les traversées entre l\'Uruguay et la France), Supervielle, qui s’est toujours senti partagé entre deux nationalités, a éprouvé le besoin de se...

2 pages - 1,80 €

Jules Laforgue. Commentaire composé

Il doit être minuit. Minuit moins cinq. On dort.   Chacun cueille sa fleur au vert jardin des rêves,   Et moi las de subir mes vieux remords sans trêves,   Je tords mon cœur pour qu\'il s\'égoutte en rimes d\'or.||Vous ferez un commentaire composé de ce poème. Vous pourrez, par exemple, mettre en évidence l\'état d\'esprit du poète et montrer comment l\'auteur a...

2 pages - 1,80 €

ÉCRIT SUR LA VITRE D'UNE FENÊTRE FLAMANDE. Victor Hugo, Les Rayons et les Ombres. Commentaire composé

J\'aime le carillon dans tes cités antiques,   0 vieux pays gardien de tes mœurs domestiques,   Noble Flandre où le nord se réchauffe engourdi Au soleil de Castille et s\'accouple au midi!   Le carillon, c\'est l\'heure inattendue et folle Que l\'œil croit voir, vêtue en danseuse espagnole, Apparaître soudain par le trou vif et clair Que ferait en s\'ouvrant une porte de...

2 pages - 1,80 €

Claude Levi Strauss, Race et histoire (1952). Commentaire composé

« Il est possible, dira-t-on, sur le plan d\'une logique abstraite, que chaque culture soit incapable de porter un jugement vrai sur une autre puisqu\'une culture ne peut s\'évader d\'elle même et que son appréciation reste, par conséquent, prisonnière d\'un relativisme sans appel. Mais regardez autour de vous; soyez attentif à ce qui se passe dans le monde...

5 pages - 1,80 €

André Malraux, La voie royale (1930). Commentaire

Avoir lu le roman de Malraux ne vous aidera guère dans le cas présent, et il ne saurait être en tout cas question pour vous d’éblouir le correcteur en racontant La voie royale et en cherchant à tout prix à relier ce pas sage particulier à l’histoire de Vannec.   Se demander d’abord pourauoi un texte aussi sta tique ? S’interroger...

3 pages - 1,80 €

J'appartiens à un pays que j’ai quitté: Colette, Les vrilles de la vigne, (Jour gris). Commentaire

Si le nom de Colette fait immédiatement penser à la série des Claudine ou à la romancière de l’amour et du couple, on oublie souvent toute la veine rustique de son inspiration première : une veine il est vrai exploitée essen tiellement dans les récits autobiographiques des premières œuvres auxquelles apartiennent les Vrilles de la vigne. C’est d’ailleurs...

3 pages - 1,80 €

Victor Hugo, L’homme qui rit (1869).

« Je représente l\'humanité telle que ses maîtres l\'ont faite. L\'homme est un mutilé. Ce qu\'on m\'a fait, on l\'a fait au genre humain. On lui a déformé le droit, la justice, la vérité, la raison, l\'intelligence, comme à moi les yeux, les narines et les oreilles; comme à moi, on lui a mis au cœur un cloaque...

3 pages - 1,80 €

Gérard de Nerval, Aurélia: commentaire composé

Arrivé sur la place de la Concorde, ma pensée était de me détruire A plusieurs reprises je me dirigeai vers la Seine, mais quelque chose m\'empêchait d’accomplir mon dessein. Les étoiles brillaient dans le firmament. Tout à coup il me sembla qu’elles venaient de s\'éteindre à la fois comme les bougies que j\'avais vues à l\'église. Je crus...

4 pages - 1,80 €

LA PRISON de Stendhal, La Chartreuse de Parme (commentaire)

La prison paraît être le lieu stendhalien par excellence :   des œuvres autobiographiques qui se plaisent à évoquer des atmosphères carcérales (hautes murailles grenobloises de la Vie de Henry Brulard, Château Saint-Ange de Rome dans les Promenades) aux romans qui font des héros de véritables prisonniers (Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir, Missirilli, Béatrix et Caraffa ||LA PRISON L\'image...

3 pages - 1,80 €

RÊVERIE AU LIDO - Chateaubriand au début de ses Mémoires d'Outre tombe

Il n\'est sorti de la mer qu’une aurore ébauchée et sans sourire. La transformation des ténèbres en lumière, avec ses changeantes merveilles, son aphonie et sa mélodie, ses étoiles éteintes tour à tour dans l\'or et les roses du matin, ne s’est point opérée. Quatre ou cinq barques serraient le vent à la côte; un grand vaisseau disparais...

3 pages - 1,80 €

Le bonheur réside-t-il dans un choix préétabli par les parents ou de 1 ’épanouissement libre de l’enfant ?

... « Si vous rencontrez quelqu\'un vous affirmant qu\'il sait comment on doit élever des enfants, je vous conseille de ne pas lui confier les vôtres. Les parents, en paroles du moins, consciemment, désirent avant tout le bonheur de leurs enfants. Nous aurons à revenir plus loin sur cette notion du bonheur, et il est ici difficile d\'envisager...

4 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 6214 6215 6216 6217 6218 6219 6220 6221 6222 6223 6224 6225 6226 6227 6228 6229 6230 6231 6232 6233 6234 6235 6236 6237 6238 6239 6240 6241 6242 6243 6244 6245 6246 6247 6248 6249 6250 6251 6252 6253 6254 6255 6256 6257 6258 6259 6260 6261 6262 6263 6264 6265 6266 6267 6268 6269 6270 6271 6272 6273 6274 6275 6276 6277 6278 6279 6280 6281 6282 6283 6284 6285 6286 6287 6288 6289 6290 6291 6292 6293 6294 6295 6296 6297 6298 6299 6300 6301 6302 6303 6304 6305 6306 6307 6308 6309 6310 6311 6312 6313 6314 6315 6316 6317 6318 6319 6320 6321 6322 6323 6324 6325 6326 6327 6328 6329 6330 6331 6332 6333 6334 6335 6336 6337 6338 6339 6340 6341 6342 6343 6344 6345 6346 6347 6348 6349 6350 6351 6352 6353 6354 6355 6356 6357 6358 6359 6360 6361 6362 6363 ... 17498 17499 17500 17501 17502 17503

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit