LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La Lune Vie mode D'EMPLOI (la). Roman de Georges Pere ... >>


Partager

Immigration et intégration (TPE / Grand Oral)

Tpe

Aperçu du corrigé : Immigration et intégration (TPE / Grand Oral)



Publié le : 27/10/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Immigration et intégration  (TPE / Grand Oral)
Zoom

UNE SOCIETE EN MOUVEMENT

Depuis qu\'elle est entrée dans la société industrielle, la France est un pays d\'immigration, du fait d\'une croissance démographique plus lente que les pays voisins. L\'accueil d\'une main-d\'œuvre étrangère pour assurer des tâches nouvelles ou d\'exécution dans les industries modernes (mines, métallurgie et sidérurgie), ou pour repeupler des générations décimées par les guerres (principalement après la Première Guerre mondiale) est un trait permanent de l\'histoire sociale de la France. Ainsi, depuis 1850, la France n\'a pas cessé d\'être un pays d\'immigration. Plus, dans les années 1920, c\'est le premier pays d\'immigration au monde.

De 1945 à 1975, les immigrés fournissent la main-d\'œuvre exigée par l\'expansion économique et encouragée par les gouvernements de l\'époque. Aux périodes de plein emploi a succédé depuis les années 1970 une longue phase de crise et de restructuration industrielle qui a profondément modifié les conditions de l\'immigration et de l’intégration de ces populations dans la société française.

LA FRANCE, UNE VIEILLE TERRE D’IMMIGRATION

• L\'immigration en France connaît trois grandes périodes, caractérisées chacune par deux phases distinctes : une première phase de forte immigration, suivie par une seconde phase d\'immigration contenue.

• La première période s\'étend des années 1850 à la Première Guerre mondiale. Le recensement de 1851 dénombre 380 000 ressortissants étrangers ; à la veille de la Grande Guerre, ils dépassent le million.

• En effet, si les autres pays européens triplent presque leur population de 1850 à 1900, la France, elle, est confrontée à une longue dénatalité entraînant une stagnation dramatique de sa population. La main d\'œuvre se fait rare.

• Cette situation entraîne une première phase d\'immigration de masse, une immigration de travail et de proximité. Les principaux pays fournisseurs sont alors les pays voisins (Italie, Belgique et Suisse principalement).

• La stagnation économique marquant le dernier tiers du xix* siècle - qui s\'accompagne d\'une montée de la xénophobie -entraîne un ralentissement sensible de ces flux migratoires.

 

• La deuxième période est celle de l\'entre-deux-guerres.

 

• Une vague d\'immigration a lieu dans les années 1920 pour compenser le déficit démographique consécutif à la guerre et répondre au boom économique de l\'après-guerre.

Le nombre de ressortissants étrangers est multiplié par trois : d\'un million d’immigrés en 1914, on passe à près de trois millions en 1931.

• Il s\'agit principalement d\'une immigration de main-d\'œuvre, mais de provenance plus lointaine que la précédente : l\'origine des migrants s\'étend à l\'Europe centrale, avec en tête la Pologne pour le recrutement de mineurs dans le Nord.

• L\'accueil de réfugiés s\'ajoute à cette immigration économique : d\'abord des Grecs, des Arméniens et des Russes blancs puis, au cours des années 1930, des juifs allemands et des républicains espagnols.

• La crise de 1929 entraîne une phase de réduction de l\'immigration. Tandis que l\'État tente de limiter les flux migratoires, se développe à nouveau au sein de l\'opinion publique une vague de xénophobie.

• À partir de 1940, le régime de Vichy prend des dispositions visant à annuler la naturalisation de certains bénéficiaires de la loi de 1927 qui facilitait l\'accès à la nationalité française.

• La troisième période, qui se poursuit jusqu\'à nos jours, commence avec l\'abrogation des lois de Vichy

à la Libération et leur remplacement par l\'ordonnance du 2 novembre 1945, relative aux conditions d\'entrée et de séjour des étrangers en France.

• Au lendemain de l\'armistice, les pertes humaines dues à la guerre sont compensées par un apport de main-d\'œuvre étrangère. La croissance économique des « Trente Glorieuses » -1949 à 1974, premier choc pétrolier - intensifie cette phase de forte immigration dont le pic se situe au cours des années 1960.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3491 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Immigration et intégration (TPE / Grand Oral)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit