NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Guernica ou la culture opposée à la violence. Des Cannibales (Chapitre 31) Montaigne 1580-1 ... >>


Partager

TPE Problématique : L'altitude constitue-t-elle un obstacle pour le corps humain ?

Tpe

Aperçu du corrigé : TPE Problématique : L'altitude constitue-t-elle un obstacle pour le corps humain ?



Publié le : 16/10/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
TPE Problématique : L'altitude constitue-t-elle un obstacle pour le corps humain ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
TPE Problématique : L'altitude constitue-t-elle un obstacle pour le corps humain ?




Je comprends maintenant la disparition partielle de ce que vous appelez la tachycardie et l’hyperventilation.

Cependant avant 4 ou 5 jours je me sentais souvent mal : je souffrais de maux de têtes, d’insomnies,

essoufflement au repos. Comment cela se fait il ?

Vous avez sûrement souffert du MAM qui signifie Mal Aigu des Montagnes comme près de 60% des alpinistes se

rendant en haute altitude. Il se caractérise en effet par des céphalées plus communément appelés maux de tête et

des insomnies dans la plus part des cas ainsi qu’une certaine lenteur à la récupération après un effort mais aussi

dans certains cas des vomissements des vertiges et une diminution de la diurèse.

C’est pour cela que l’on a donné à toutes les personnes de l’équipe ce petit tableau

(Tableau pour alpinistes

Et qu’est ce qui cause ce MAM ?

Le MAM

est du à une montée trop rapide et à un défaut d’oxygénation du cerveau. Il se déclare en général au dessus de

3500m mais peut apparaître dès 2000m. Il se déclare entre 4 à 8h après l’arrivée en altitude. C’est pour cela que

lorsque vous prenez le téléphérique vous ne serez pas touché par le MAM .Il est en effet conseiller de dormir 500m

plus haut que la veille à partir de 3500m et de monter le camp plus bas que l’altitude maximale atteinte au court de

la journée.

Comment ce fait-il qu’au bout d’une journée les symptômes aient disparus ?

Avez-vous pris à ce moment là de l’aspirine ?

Oui en effet !

Dans la plupart des cas le MAM régresse avec l’acclimatation et disparaît immédiatement à la descente. Vous

deviez souffrir d’un MAM léger : score de Hackett jusqu’à trois. Mais ce n’est pas toujours le cas, en effet il y a

aussi des cas de MAM modéré (score de 4 à 6) où le repos a la même altitude et la prise d’antalgiques s’imposent.

Mais souvent les contraintes du groupe et la volonté d’aller jusqu’au bout vont aggraver le mal qui peut devenir

sévère (score supérieur à 6) et à ce moment là une descente immédiate de 500m au moins s’impose afin d’éviter

de voir le MAM dégénérer en oedème.

Si mes souvenirs sont bons l’oedème peut être pulmonaire ou cérébrale et peut entraîner la mort.

Certaines personnes pensent que ces symptômes sont dus à une mauvaise alimentation, au soleil ou encore à

l’inconfort du refuge. Ils prennent le risque de

voir le MAM qui en lui-même ne constitue pas un danger majeur dégénérer en oedème aux conséquences bien

plus graves. Ici c’est bien l’alpiniste en ne reconnaissant pas son état de MAM qui coure des dangers.

Et quels sont les conséquences d’un oedème et ses symptômes ?

Tout d’abord il faut savoir que OCHA (OEdème Cérébral de Haute Altitude) et l’OPHA (OEdème Pulmonaire de

Haute Altitude) touchent environ 5% des sujets s’aventurant au dessus des 3500m et que si ils sont mal soignés

ou ignorés peuvent provoquer la mort. A une altitude élevée (4 000m - 5 000m), un oedème Pulmonaire de Haute

Altitude (OPHA) peut survenir brutalement au cours des deux premières nuits. Il se caractérise par le passage dans

l’interface d’échange, du sang. En effet le transfert ne se fait plus comme dans la normalité : ce n’est plus

l’oxygène qui passe dans le sang. Le malade est pris de quinte de toux, crache, et s\'essouffle avec une sensation

d\'étouffement. Bien souvent on note une fièvre à 38°5, ce qui évoque à tort un état infectieux pulmonaire. L\'état

peut rapidement s\'aggraver avec l\'apparition d\'une cyanose des lèvres et des oreilles, et des crachats rouges




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3686 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "TPE Problématique : L'altitude constitue-t-elle un obstacle pour le corps humain ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit