Devoir de Philosophie

Dm de spé théâtre: Tartuffe de Molière

Publié le 25/05/2022

Extrait du document

« DM type bac Le Tartuffe de Molière est une pièce qui date initialement de 1664 mais la compagnie du SaintSacrement à réussi à la faire censurer, la jugeant blasphématoire vis à vis de la religion. Or le dramaturge y brosse un portrait critique d'un faux dévot hypocrite et manipulateur, qui tente de dépouiller une famille, ce n’est donc pas Dieu ni la religion en soit qu’il critique la fausse foi religieuse de son temps qui sert aux hypocrites pour profiter des richesses des autres, il règle alors ses comptes avec les dévots, qui accusent ses comédies de corrompre les mœurs et reproduit une réalité sociale de son temps. De ce fait le 4 février 1669 après avoir écrit des placets pour le roi et s’être attaché à son idée en la modifiant un peu, Le Tartuffe est enfin autorisé. La mise en scène de Tartuffe est difficile du fait que la pièce contient peu de didascalie, mais ce qui permet aux metteurs en scène de monter Tartuffe, le personnage éponyme, de différente manière. Depuis le XVIIeme siècle, les interprétations évolue, on est partie d’une base amplifiée par une résonance religieuse et qui utilisé la farce de façon brut, vers un tourment romantique en fin XVIIIe avec une interprétation moins comique mais une complexité du rapport de force, en passant au XXe avec Planchon par une fixation homosexuelle entre Orgon et Tartuffe, puis jusqu’au XXIe où avec Stéphane Braunschweig le personnage éponyme devient Orgon, on arrive sur quelque chose de plus tragique avec un aspect psychologique devient plus important et on joue ic beaucoup sur les relations familiales dysfonctionnelles. Malgré tout les femmes occupent un rôle important dans les pièces de Molière et notamment dans le Tartuffe,en effet plusieurs personnages féminin vont contribuer au renversement de la pièce. Pour monter Tartuffe, je me plongerais dans un approche plus contemporaine, car la spectatrice de que suis accroche plus facilement avec les pièces contemporaines ou du moins remise à l’ordre du jour. Je vais donc dans un premier temps présenter mon personnage puis exposer le jeu d’acteur que j’imagine pour ce personnage, et enfin expliquer le costume que je confectionnerais dans les détails accompagné d’un croquis et d’échantillons. Le personnage féminin sur le quelle j’ai décidé de travailler est Madame Pernelle, interprété par Claire Wauthion dans la mise en scène de Braunschweig en 2008. Pour rappeler, c’est la mère d’Orgon. Elle apparaît seulement trois fois dans la pièce. C’est une vieille femme castratrice, elle a un caractère difficile, c’est elle qui dirige en quelque sorte. Elle abuse du respect que chacun lui doit en dénigrant de façon à la fois sévère mais avec une manière classe et une sûreté indéniable chaque membre de la famille dans la première scène et place le spectateur in medias res. Elle trouve que Elmire est trop excentrique et reproche à Cléante d'être un donneur de leçon. Damis serait un « sot », Mariane une perfide et la bonne Dorine, une insolente. Elle crée d’emblée un paradoxe avec Orgon puisqu’elle annonce que rien ne va et son fils dans la deuxième scène annonce que tout va mieux, ce qui peut finalement nous interroge sur la crise peut-être « démesurée » qu’elle fait dès le début. En outre, elle apparaît comme extrêmement pieuse, elle se fond d’ailleurs très bien dans l’atmosphère monastique de la scénographie de Braunschweig. Elle refuse les attributs de séduction, c’est la seule mère réellement présente et pourtant on a l’impression que ce personnage ne joue pas vraiment le rôle maternelle qui épaulerait sont enfant, par exemple dans une scène de confrontation acte V scène III où celle-ci ne change pas d’avis et reste naïve, prenant fait et cause pour Tartuffe, qui est, d'après elle, un personnage pieux et respectable. Madame Pernelle est donc en quelque sorte fermée au dialogue. Pour Molière, elle incarne l'aveuglement d'une génération dépassée. D'ailleurs, il faudra attendre l’extrême fin de la pièce pour qu’elle voit en Tartuffe un vulgaire escroc et confesse son aveuglement. Pour commencer la vision que je me fais de Madame Pernelle est assez différente des autres mise en scène que l’on a pu voir. Je vois en mon personnage une femme plus que déçue de sa famille, qui »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles