Devoir de Philosophie

Portrait de Paganini d'Ingres

Publié le 22/02/2012

Extrait du document

Né à Gênes en 1782, Niccolo Paganini mourra à Nice à l'âge de 58 ans. Entre-temps, ce musicien prodige, qui se produit très tôt en public, fait ses études à Parme. Très vite, il se met à jouer dans les grandes villes italiennes, puis à parcourir l'Europe où des tournées triomphales le mènent dans toutes les capitales. Personnage romantique, volontiers exalté, il frappe le public par son génie de l'interprétation et ses innovations techniques dans l'art du violon. Il compose des pièces d'une grande difficulté d'exécution, par exemple les " 24 caprices pour violon seul ", qui constituent un exercice de haute voltige pour les violonistes.

« Niccol o Pag anini L'incroya ble virtuosité t ec hnique du violoniste italien Ni cc olo Paganini a fait de lu i une légende. Sa person nalit é s ulfureuse , qui a traversé le mond e et les époques , s'est égale m en t nourrie d 'une vie pr ivée aux mul tipl es zones d 'ombre. L a technique instrumentale du violoniste it a­ lien Nicco lo Paganini, h ors de portée de la totalité de ses collègues , appa raissait à ceux­ ci comme la preuve d 'un pacte avec le Diable . D ' autres pensaient plus prosaïquement qu e ces prouesses étaient dues à des heur es de travail acharné dans la prison o ù le musici en aurait été incarcéré pour meurtre. U n pacte avec le Diable Cette rumeur, qui n'a jamais été accréditée par une quelconque preuve, n'a fait que r e nfor cer le «mystère » Paganini. Bien que le musicien ait tou ­ jours nié avoir été en prison pour meurtre -sans parler d'un pac te avec le Diable-, il fit cependant très peu d'efforts pour lutt er cont re l'aura de mys­ tère qui planait sur les zones d'ombre de sa vie. En réalité, cette publicité était trop bonne ' pour que le v iolonis te jugeât bon de la démentir. Où qu'il allât, Paganini ne laissai t personne indi f­ férent. Son public était si impressionné par ses prouesses techniques qu'il essaya it mê me de le toucher , doutant qu'il pût être fait de c hair et de sang. Son physique -grand, brun et é macié - ajoutait à son image de violoniste surdoué une touche d 'étrange té; on devinait un être profondé­ ment individualiste , voire un dangereux séduc­ teur pour les femmes. Ses prouesses furent une source d'inspiration pour tous les instrumentistes. ll inventa de nouveaux coups d'archet et doigtés . i Niccolo Paganini a considérablement élargi a le répertoire du violon , en repoussant sans cesse les frontières du possible . Ses mains déliées ainsi que ses phalanges longues et agiles lui permirent de créer ses propres doigtés et coups d 'archet. ...... Portrait du violoniste et compositeur par G. F. Kersting. Le visage émacié de Paganini lui donnait l'air d 'un • artiste torturé ", accréditant aux yeux du public les sombres rumeurs qui l'entourai ent. ll fut le premier à explorer toutes les possibilités exp ress ives du v iolon , cet instrument si cher aux composit eurs romantiques. Des compositions de virtuose Niccolo Paganini composa des conce rtos et des caprices pour violon d' une difficult é technique t e lle que personne d'autre que lui ne pouvait les exéc uter. La virtuosité de ses compos itions était sur tout destinée à impr essionne r l'auditoir e. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles