Devoir de Philosophie

La substituabilité entre le travail et le capital

Publié le 10/01/2022

Extrait du document

travail
...
travail

« C – La substituabilité entre le travail et le capital Les facteurs de production (travail et capital) sont substituables lorsqu’il existe pour chaque niveau de production un grand nombre de combinaisons possibles. Il est alors possible de substituer un facteur à un autre. Dans ces conditions, si le prix relatif du capital augmente par rapport au travail, il y a substitution du capital au travail. L’utilisation du travail remplace celle du capital. La demande de travail augmente. Et inversement, lorsque le prix relatif du travai l augmente par rapport à celui du capital, la demande de travail diminue. D – Le coût du travail Un coût du travail trop élevé peut dissuader les entreprises d’embaucher. III – Qu els sont les déterminants de l’offre de travail ? A – La population active La population active regroupe l’ensemble des personnes exerçant (population active occupée) ou cherchant à exercer (chômeurs) une activité professionnelle rémunérée. La France compte une population active d’environ 30 millions de personnes. Il exis te une relation entre offre de travail, population active et chômage. Lorsque la population active augmente alors l’offre de travail augmente. Si l’emploi, et donc la demande de travail augmente moins, alors le chômage augmente. Si l’emploi et donc la dema nde travail augmente plus, alors le chômage diminue. B – Le taux d’activité Le taux d’activité de la population est le rapport entre le nombre d’actifs (actifs occupés et chômeurs) et l’ensemble de la population correspondante. L’offre de travail augmente lorsque le taux d’activité augmente. La hausse du taux d’activité augmente la population active et donc l’offre de travail. IV – Comment se fixe l’équilibre sur le marché du travail ? Pour produire, le producteur achète les services des travailleurs contre le versement d’un salaire. Les effectifs de l’entreprise vont se fixer au niveau où la productivité marginale (productivité du dernier salarié embauché) couvre le salaire réel du travailleur supplémentaire. Comme la productivité margina le baisse quand le nombre de travailleurs augmente, la demande de travail est une fonction décroissante du salaire réel. Au fur et à mesure que le salaire réel augmente, l’offre de travail augmente car les salariés travaillent plus. L’offre de travail est une fonction croissante du salaire réel. Le salaire (prix du travail) dépend de l’offre et de la demande. Il se fixe à un niveau tel que la quantité de travail offerte est égale à la quantité de travail demandée. Ce niveau est celui du salaire d’équilibre et l’emploi d’équilibre. Selon l'INSEE le sous -emploi correspond à l'ensemble des personnes ayant un emploi mais qui travaillent involontairement moins que la durée normale de travail et qui souhaitent travailler davantage (une partie des personnes à temp s partiel) . Pour les keynésiens, la flexibilité des salaires ne suffit pas à rétablir le plein -emploi, et le marché du travail peut durablement se trouver en situation de sous -emploi lorsque la demande anticipée est morose car les entreprises ne sont pas enclines à créer de l’emploi. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles