Devoir de Philosophie

Ruy blas lecture

Publié le 11/06/2022

Extrait du document

lecture

« RUY BLAS Ruy Blas est un drame romantique fut joué pour la première fois en 1883 par Victor Hugo .Notre dramaturge propose une nouvelle forme théâtrale qui permet la réflexion peu .IL choisit un cadre historique propre à apporter une touche de pittoresque à sa pièce d’où la pensée historique semble seule capable de faire comprendre les bouleversements qui ont ébranlé la France et d'éclairer la situation politique contemporaine, déchirée entre différentes factions. En effet, Le drame romantique se caractérise par un double projet d’une part , représenter le passé historique dans sa complexité pour permettre au spectateur de comprendre le présent et d’autre part ,souligner le rôle de l'individu exceptionnel dans l'évolution d'une société. Cet intérêt pour l'histoire et ses acteurs véritables amène le théâtre à modifier profondément ses techniques dramatiques: peu soucieux des trois unités du théâtre classique, le drame romantique recherche la couleur locale, renouvelle son langage et n'hésite pas à mélanger les genres et les tons. . La scène utilise des évènements du passé pour représenter de façon transposée les crises du présent: la décadence du régime; l'opposition démocratique; l'absence d'homme providentiel. Le drame romantique accorde une grande place à l'émotion et à l’évocation historique ,en mettant en scène des personnages tiraillés par la passion et le trouble habite . On verra ensuite en quoi cette scène de reconnaissance met en exergue le sentiment amoureux et, enfin, que le sentiment est d’autant plus beau que le personnage cherche à le réprimer Le drame romantique accorde une importance particulière à l’évocation historique. Le passage qui nous intéresse est une scène de cour. On a une peinture de l'étiquette royale qui nous révèle la rigidité des rapports humains à la cour d’Espagne au XVIIème siècle le contenu et le commentaire de la lettre confirme cette absence de sentiment, cette froideur inhumaine Il écrit ce qu'il tue avec le temps qu'il fait. C'est fort bien. » L'écriture doit être efficace, fidèle au événement. Mais ce style simple traduit l'absence de profondeur et de sentiment qui caractérise les rapports à la cour. Le jugement final a un aspect comique pour le spectateur mais tragique pour la reine. Le roi est décrit comme un fantôme dans la pièce et dans la scène. Il est là par le « portrait » sans avoir de consistance physique ; de même sa parole est là dans la lettre sans pouvoir révéler sa personne. Cela va permettre de justifier la tristesse et le désarroi de la reine qui tente malgré tout de se raccrocher aux indices de la personne de son époux Le roi n'est plus qu'une signature, une idée abstraite A l’inverse Hugo nous peint une jeune reine qui a besoin d'aimer « J'avais besoin d'un mot d'amour qui vînt de lui » »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles