Devoir de Philosophie

Robert Hooke par Edward Neville Da Costa Andrade Directeur de la Royal Institution et du Davy Faraday Research Laboratory Fils du vicaire de la paroisse de Freshwater, dans l'île de Wight, Robert Hooke naquit en 1635.

Extrait du document

faraday
Robert Hooke par Edward Neville Da Costa Andrade Directeur de la Royal Institution et du Davy Faraday Research Laboratory Fils du vicaire de la paroisse de Freshwater, dans l'île de Wight, Robert Hooke naquit en 1635. Ce fut un enfant débile ; homme, il était fort voûté et tordu, bien que ses mouvements fussent vifs, d'une laideur mesquine avec des yeux exorbités, un front large, un petit menton, une grande bouche à lèvres minces. C'est peut-être en raison de cet aspect physique peu plaisant que nous ne possédons de lui aucun portrait : il répugnait probablement à voir sa laideur pérennisée. Jeune homme pauvre, il se rendit à l'Université d'Oxford où il occupa une situation inférieure du point de vue social, mais où il approcha beaucoup ceux (dont Robert Boyle) qui cultivaient activement la science expérimentale, à cette époque une nouveauté. Il travailla quelque temps comme assistant salarié de Boyle et, sans aucun doute, l'aida à construire la première pompe à air qui servit à des expériences retentissantes. En 1660, la Royal Society, récemment fondée, désirant engager un conservateur - c'est-à-dire un homme dont la tâche devait consister à présenter à la Société des expériences lors de ses réunions - offrit cet emploi à Robert Hooke. A partir de ce moment, son nom est étroitement uni aux activités de la Royal Society qui lui dut beaucoup de son succès et de sa première renommée. Il y resta conservateur jusqu'en 1677, date à laquelle il devint secrétaire d...

« par Edward Neville Da Costa Andrade Directeur de la Royal Institution et du Davy Faraday Research Laboratory »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles