Devoir de Philosophie

Définition: FAÇONNER, verbe transitif.

Extrait du document

Définition: FAÇONNER, verbe transitif. A.— 1. [Le complément d'objet désigne une matière brute] Travailler quelque chose afin de lui donner une forme particulière. Façonner l'airain, l'argile, la glaise, la pierre. (Quasi-)synonymes : modeler, pétrir, sculpter. L'humanité suppose, ébauche, essaye, approche; Elle façonne un marbre, elle taille une roche, Et fait une statue (VICTOR HUGO, La Légende des siècles, tome 2, 1859, page 616 ). C'est pour la paix que mon marteau travaille (...); je façonne l'acier qui sert pour la semaille et ne forge le fer que pour l'humanité (GEORGES MOINAUX, DIT GEORGES COURTELINE, Boubouroche, 1893, II, 1, page 50 ). Confer déchauler exemple : Ø 1. On tient la cire avec la pointe d'une aiguille à tricoter et on façonne en pressant avec les doigts. Quand la forme désirée est obtenue, on plonge la perle dans l'eau froide où elle se durcit... H.-J. ROUSSET, Travail des petits matériaux, 1928, page 81. Façonner en + substantif. L'homme, avec le feu et son intelligence, coupe et façonne en massue la racine noueuse d'un arbre (JACQUES-HENRI BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, page 94 ). · Spécialement. AGRICULTURE. Donner à une terre, à une culture, les façons (confer façon I B 2) nécessaires. Labourer, moissonner, faucher, façonner la vigne (ÉMILE ZOLA, La Terre, 1887, page 77 ). L'Anglais (...) jeta un coup d'oeil sur les instruments agricoles qui lui apparurent comme des outils de l'âge de bronze (...). Il admira le courage qu'il fallait pour façonner la terre avec un matériel pareil (PAUL MORAND, Parfaite de Saligny, 1947, page 100 ). — Par extension, vieilli. · [Le complément d'objet désigne un produit fini] Disposer, arranger quelque chose, généralement pour l'améliorer, l'embellir. Les vendredis, jours de dîner, (...) le domestique nettoyait l'argenterie, façonnait les serviettes (HONORÉ DE BALZAC, Les Employés, 1837, page 192 ). Il est juste d'ajouter que, la crémaillère pendue, l'usage amendait, façonnait les demeures (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Mes Apprentissages, 1936, page 24 ). Façonner en + substantif. Maintenant qu'il voulait rompre avec les irritants souvenirs de sa vie passée, (...) il fallait façonner une chambre en cellule monastique (GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, À rebours, 1884, page 87 ). Confer bouche exemple 42. · Emploi pronominal réfléchi. [Le complément d'objet désigne une personne] S'apprêter. Elle est là (...) Le temps qu'on vous annonce et qu'elle se façonne. Et vous verrez Rafa (JEAN RICHEPIN, Monsieur Scapin, 1886, page 87 ). 2. [Le complément d'objet désigne un objet] Fabriquer quelque chose, lui donner sa forme. Façonner un jouet, un outil; façonner un monument; façonner des briques, des tuiles; façonner à la main, au tour. Synonymes : confectionner, exécuter, fabriquer. Tout le jour on extrait des pierres ou l'on façonne des madriers; ici le pic, là le marteau. Maniement perpétuel du bois de chêne et du granit (VICTOR HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, page 397 ). L'on ne saurait avec de mauvais draps façonner de bons habits (GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, L'Oblat, tome 2, 1903, page 202) : Ø 2.... en première ligne figurent ceux [les animaux] qui témoignent d'une pensée de fabrication, soit que l'animal arrive à façonner lui-même un instrument grossier, soit qu'il utilise à son profit un objet fabriqué par l'homme. HENRI BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, page 138. · emploi absolu. Une oeuvre d'art, c'est-à-dire un fruit de l'industrie humaine, né de la collaboration de la tête qui conçoit et de la main qui façonne (RENÉ HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, page 390 ). · Emploi pronominal réfléchi indirect. Le sauvage enfant des savanes, Informe ébauche des humains, Avant d'élever ses cabanes, Se façonne un dieu de ses mains (ALPHONSE DE LAMARTINE, Harmonies poétiques et religieuses. 1830, page 365 ). · Se façonner en + substantif. emploi pronominal passif. La robe de baptême se façonne toujours en tablier, avec ceinture blanche ou bien noeud papillon (STÉPHANE MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, page 813 ). — En particulier. [Par allusion à la Bible (Genèse 1 et 2, Isaïe 45, 9), le complément d'objet désigne la Création et notamment l'homme] Confer créateur I A. Heureux ceux qui sont morts, car ils sont retournés dans cette grasse terre où Dieu les façonna (CHARLES PÉGUY, Ève, 1913, page 802 ). J'y reprends [dans mon poème] l'antique comparaison (toujours jeune) du potier créateur, qui façonne chaque être humain comme un vase appelé à contenir on ne sait quoi (ANDRÉ GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, page 1160) : Ø 3. La plus humble des bestioles, pour peu qu'on l'agrandisse et qu'on sache la regarder, se révèle un nid de magnificences, un réceptacle de trésors. Elle célèbre, à sa façon, la gloire du Sublime Artisan qui façonna l'univers. JEAN ROSTAND, La Genèse de la vie, 1943, page 24. B.— Au figuré. 1. [Le complément d'objet désigne une chose abstraite] a) Donner forme. Façonner une image, une légende; façonner un mot, une phrase; façonner l'art, l'histoire; façonner l'opinion; façonner la vie. Par déférence, par désir de paix, nous cherchons bien à nous soumettre à des formes, à façonner notre apparence sur des modes et des attitudes d'antan (JULIEN VIAUD, DIT PIERRE LOTI, Les Désenchantées, 1906, page 192 ). Une révolution est une tentative pour modeler l'acte sur une idée, pour façonner le monde dans un cadre théorique (ALBERT CAMUS, L'Homme révolté, 1951, page 136 ). L'Angleterre et la France façonneront ensemble la paix, comme deux fois, en trente ans, elles ont ensemble affronté la guerre (CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, page 52) : Ø 4. J'avançais, à ciel ouvert, à travers la vérité du monde. L'avenir n'était plus un espoir : je le touchais. Quatre ou cinq ans d'études, et puis toute une existence que je façonnerais de mes mains. SIMONE DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, page 168. · Emploi pronominal réfléchi indirect. Se façonner une certitude; se façonner un langage : Ø 5. Nous ne pouvons pas plus vivre dans l'inconscience, que nous ne pouvons nous façonner une physionomie immobile et sereine de statue grecque. PAUL BOURGET, Essais de psychologie contemporaine, 1883, page 229. — Façonner à + substantif. Former au contact de; adapter à. Tous les mots français qui viennent du latin et par le latin du grec ont été adoucis, préparés, mûris et fondus, façonnés à nos gosiers, par des siècles entiers de prononciation et d'usage (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, tome 11, 1868, page 206 ). · Emploi pronominal passif. Une pensée profonde est en continuel devenir, épouse l'expérience d'une vie et s'y façonne (ALBERT CAMUS, Le Mythe de Sisyphe, 1942, page 154 ). — Façonner en + substantif. Transformer en. Confer amincir exemple 5. b) Par extension. Imaginer, se représenter; se faire une idée de. Elle [Bonne-Dame] façonnait Dieu à sa propre image, l'imaginait très doux (ÉDOUARD ESTAUNIÉ, Bonne dame, 1891, page 11 ). Tout ce qui empêche l'esprit de former toutes les combinaisons l'altère dans son essence, qui est de les former. Il lui est impossible de haïr ce qu'il se représente librement en soi-même. Comment haïr ce que l'on façonne si nettement? (PAUL VALÉRY, Tel quel I, 1941, page 122 ). — Emploi pronominal réfléchi indirect. Dans la prière seulement, elles [les jeunes filles de la bourgeoisie « bien pensante »] pouvaient échapper à l'obsession de cette solitude, en se façonnant un Interlocuteur à la mesure de leurs désirs (ROGER MARTIN DU GARD, Devenir, 1909, page 144) : Ø 6. Les Mémoires de D'Aubigné (...) défont un peu le personnage officiel, non pas l'héroïque (celui-là subsiste toujours), mais le personnage plus débonnaire qu'il ne faut, et qu'on est habitué à se façonner sous ce nom. CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Port-Royal, tome 1, 1840, page 82. 2. [Le complément d'objet désigne une personne ou l'un de ses attributs] Inculquer certaines manières, certaines qualités; inciter à un certain comportement, former, éduquer. Façonner l'intelligence. Cette même religion qui avait fondé les sociétés et qui les gouverna longtemps, façonna aussi l'âme humaine et fit à l'homme son caractère (NUMA-DENIS FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, page 269) : Ø 7. Quand on me dit que ma mère était arrivée, le désespoir me prit (...). À me voir, elle fut stupéfaite, et ma soeur aînée disait que je devrais être beaucoup façonnée avant de faire une fille convenable. MAURICE BARRÈS, L'Ennemi des Lois, 1893, page 153. · Emploi pronominal réfléchi. Et j'en viens à me demander si cette femme qui a failli commettre un crime, ne s'est pas façonnée à votre contact et à votre exemple (MARCEL AYMÉ, La Tête des autres, 1952, page 223) : Ø 8. Les Français ont fait en 1789 le plus grand effort auquel se soit jamais livré aucun peuple (...); ils se sont imposé toutes sortes de contraintes pour se façonner autrement que leurs pères... ALEXIS DE TOCQUEVILLE, L'Ancien Régime et la Révolution. 1856, page 43. — Façonner à.. Adapter à, habituer à. · Façonner à + substantif. Façonner (quelqu'un) aux intrigues, aux bonnes manières, à l'obéissance, à la vérité, au vice; façonner (quelqu'un) à une tâche; façonner (quelqu'un) au bon langage. Monsieur Coignard, dit le serrurier de Greenwich, on voit bien par la bassesse de votre langage, que vous êtes façonné à la servitude (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Les Opinions de Monsieur Jérôme Coignard 1893, page 110 ). Emploi pronominal réfléchi. Tu refusais de te façonner aux conditions de l'existence (MAURICE BARRÈS, Le Jardin de Bérénice, 1891, page 202) : Ø 9.... par un étrange croisement d'influences amoureuses, nos deux êtres, réciproquement, se déformaient. Involontairement, inconsciemment, chacun des deux êtres qui s'aiment se façonne à cette idole qu'il contemple dans le coeur de l'autre... ANDRÉ GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, page 986. · Façonner à + verbe : Ø 10. Ces castes s'emparèrent de l'éducation, pour façonner l'homme à supporter plus patiemment des chaînes identifiées pour ainsi dire avec son existence, pour écarter de lui jusqu'à la possibilité du désir de les briser. ANTOINE MARQUIS DE CONDORCET, Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain, 1794, page 43. — Façonner en + substantif. Transformer en. C'est un peu mon oeuvre que j'admire : une aimable enfant, façonnée peu à peu, et sans grande peine, en jeune femme irréprochable, en ménagère accomplie (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Claudine s'en va, 1903, page 83 ). C.— Emploi absolu, vieilli. Faire des façons, des difficultés. Pourquoi tant faconner? acceptez ce qu'on vous offre (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1878). Remarque : On rencontre dans la documentation a) Façonnable, adjectif. Susceptible d'être façonné (supra A 1). La plasticité qui (...) permet aux argiles de faire des pâtes façonnables lorsqu'on les triture avec une quantité convenable d'eau (Marc Larchevêque, Fabrication industrielle des porcelaines, 1898, page 32). Tout naturellement, il [l'homme des cavernes] accorda sa préférence aux pierres à la fois dures et façonnables (Andrée et Nicolas Metta, Les Pierres précieuses, 1960, page 5). b) Façonnerie, substantif féminin Synonyme rare de façonnage. Les façonneries de l'éducation, des coutumes, de la vanité (Eugénie de Guérin, Journal, 1839, page 311). c) Façonneur, euse, substantif. Celui qui façonne (supra B 1 a). Rotative et linotype, façonneuses de l'opinion (Pierre Rousseau, Histoire des techniques et des inventions, 1967, page 306). STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 368. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 467, b) 332; XXe. siècle : a) 720, b) 553.

« l'on façonne des madriers; ici le pic, là le marteau. Maniement perpétuel du bois de chêne et du granit (VICTOR HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, page 397 ). L'on ne saurait avec de mauvais draps façonner de bons habits (GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, L'Oblat, tome 2, 1903, page 202) : Ø 2.... en première ligne figurent ceux [les animaux] qui témoignent d'une pensée de fabrication, soit que l'animal arrive à façonner lui-même un instrument grossier, soit qu'il utilise à son profit un objet fabriqué par l'homme. HENRI BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, page 138. · emploi absolu. Une oeuvre d'art, c'est-à-dire un fruit de l'industrie humaine, né de la collaboration de la tête qui conçoit et de la main qui façonne (RENÉ HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, page 390 ). · Emploi pronominal réfléchi indirect. Le sauvage enfant des savanes, Informe ébauche des humains, Avant d'élever ses cabanes, Se façonne un dieu de ses mains (ALPHONSE DE LAMARTINE, Harmonies poétiques et religieuses. 1830, page 365 ). · Se façonner en + substantif. emploi pronominal passif. La robe de baptême se façonne toujours en tablier, avec ceinture blanche ou bien noeud papillon (STÉPHANE MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, page 813 ). — En particulier. [Par allusion à la Bible (Genèse 1 et 2, Isaïe 45, 9), le complément d'objet désigne la Création et notamment l'homme] Confer créateur I A. Heureux ceux qui sont morts, car ils sont retournés dans cette grasse terre où Dieu les façonna (CHARLES PÉGUY, Ève, 1913, page 802 ). J'y reprends [dans mon poème] l'antique comparaison (toujours jeune) du potier créateur, qui façonne chaque être humain comme un vase appelé à contenir on ne sait quoi (ANDRÉ GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, page 1160) : Ø 3. La plus humble des bestioles, pour peu qu'on l'agrandisse et qu'on sache la regarder, se révèle un nid de magnificences, un réceptacle de trésors. Elle célèbre, à sa façon, la gloire du Sublime Artisan qui façonna l'univers. JEAN ROSTAND, La Genèse de la vie, 1943, page 24. B.— Au figuré. 1. [Le complément d'objet désigne une chose abstraite] a) Donner forme. Façonner une image, une légende; façonner un mot, une phrase; façonner l'art, l'histoire; façonner l'opinion; façonner la vie. Par déférence, par désir de paix, nous cherchons bien à nous soumettre à des formes, à façonner notre apparence sur des modes et des attitudes d'antan (JULIEN VIAUD, DIT PIERRE LOTI, Les Désenchantées, 1906, page 192 ). Une révolution est une tentative pour modeler l'acte sur une idée, pour façonner le monde dans un cadre théorique (ALBERT CAMUS, L'Homme révolté, 1951, page 136 ). L'Angleterre et la France façonneront ensemble la paix, comme deux fois, en trente ans, elles ont ensemble affronté la guerre (CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, page 52) : Ø 4. J'avançais, à ciel ouvert, à travers la vérité du monde. L'avenir n'était plus un espoir : je le touchais. Quatre ou cinq ans d'études, et puis toute une existence que je façonnerais de mes mains. SIMONE DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 2 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles