Devoir de Philosophie

Dictionnaire en ligne: DÉLIRER, verbe intransitif.

Extrait du document

Dictionnaire en ligne: DÉLIRER, verbe intransitif. Être en état de délire. A.— MEDECINE. 1. [Correspond à délire A 1] Délirer de fièvre. Confer albumineux exemple 5 : Ø 1.... j'ai en mémoire, lorsque j'avais onze ans ou douze, certain soir de fièvre où je délirais dans la peur de mourir. Ma mère était à mon chevet, je lui tendais les bras en criant contre la mort. MARCEL AYMÉ, Le Vaurien, 1931, page 9. 2. [Correspond à délire A 2] : Ø 2. Puisque le délire est le rêve des personnes qui veillent, il faut arracher ceux qui délirent à ce quasi-sommeil, les rappeler de leur veille rêveuse, livrée aux images, à une veille authentique, où le songe s'efface devant les figures de la perception. MICHEL FOUCAULT, Histoire de la folie à l'âge classique, Paris, Plon, 1961, page 398. B.— Par extension, courant. Manifester une excitation extrême provoquée par l'exaltation d'un sentiment. Délirer d'admiration, de bonheur, de fureur, d'impatience, de joie, de tendresse. Je délirais, d'un délire qui me poussait à l'amour, à la gratitude, comme une opérée au réveil (JEAN GIRAUDOUX, Suzanne et le Pacifique. 1921, page 62 ). — Par métaphore. [En parlant d'un inanimé] Et, quand une feuille qui paraît abritée se met tout à coup à remuer, à délirer (oui! elle a le délire), ses voisines restant calmes, n'y a-t-il pas là un mystère? (JULES RENARD, Journal, 1910, page 289 ). — Péjoratif. Divaguer : Ø 3. M. Cavaignac, dégringolant la tête en bas, rêve d'une ascension au-dessus des humains, et délire, en halluciné, de ce qu'il croit et de ce qu'il veut. N'a-t-il point quelque ami pour lui dire que cela n'a plus d'importance, par la simple raison qu'il a trop grossièrement trompé la France une première fois? GEORGES CLEMENCEAU, Vers la réparation, 1899, page 137. STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 220. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 174, b) 293; XXe. siècle : a) 416, b) 377.

Liens utiles