Devoir de Philosophie

Dictionnaire en ligne: ENVISAGER, verbe transitif.

Extrait du document

Dictionnaire en ligne: ENVISAGER, verbe transitif. A.— Vieilli. Regarder, dévisager. 1. Regarder quelqu'un au visage. À cette parole, le champi l'envisagea [Hariette] entre les deux yeux, et il n'eut besoin de lui demander son nom (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, François le Champi, 1850, page 122) : Ø 1. J'essayai deux fois de le regarder [l'étranger] à mon tour (...) mais je n'eus pas la force de l'envisager en face, et mes regards retombèrent à terre malgré moi. HONORÉ DE BALZAC, Œuvres diverses, tome 1, 1824-30, page 250. 2. Regarder quelque chose en face : Ø 2. Aux portes des maisons qui envisagent le soleil levant, dans les jardinets, au bord du ruisseau du Bousquet, on en voit de nombreuses files [de ruches] ... FERDINAND FABRE, Mademoiselle de Malavieille, 1865, page 2. B.— Considérer. 1. [Avec une froide résolution] Envisager l'avenir, la misère. Van Bergen s'était assis sur une souche et rêvait. Il envisageait la mort et s'inquiétait de ceux qu'il laissait derrière (MAXENCE VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu, 1936, page 194) : Ø 3. Si je faisais cela par lâcheté et pour m'éviter la souffrance du moment, je serais un fou, un sot. Mais non, j'envisage l'avenir fermement, je vois le gouffre et je sens que je dois m'y plonger. STÉPHANE MALLARMÉ, Correspondance, 1863, page 74. 2. [Sous un certain aspect] Le surréalisme, tel que je l'envisage, déclare assez notre « non-conformisme » absolu pour qu'il ne puisse être question de le traduire, au procès du monde réel, comme témoin à décharge (ANDRÉ BRETON, Les Manifestes du Surréalisme, 1er. r Manifeste. 1924, page 75) : Ø 4. On peut dire encore qu'elles se ramènent à deux volontés dont l'une cherche la satisfaction d'un intérêt et l'autre celle d'un orgueil. Ces deux volontés entrent aux passions politiques selon des rapports très différents suivant la passion qu'on envisage. JULIEN BENDA, La Trahison des clercs, 1927, page 45. — Emploi pronominal. · réfléchi. [Le sujet désigne une personne] Il est probable que, dès ses premiers pas, il [Jésus] s'envisagea avec Dieu dans la relation d'un fils avec son père (ERNEST RENAN, Vie de Jésus, 1863, page 80 ). · passif. [Le sujet désigne une chose] : Ø 5.... mais la victime, en somme, C'est celui qui produit et celui qui consomme! Car, de quelque côté que cette question S'envisage, on y voit honte et corruption! AMÉDÉE MARTEAU, Satires, 1861, page 227. — Envisager (une chose, plus rarement une personne) comme : Ø 6. L'Antiquité n'ayant jamais compris le grand objet de la culture lettrée, et l'ayant toujours envisagée comme un exercice pour apprendre à bien dire, il n'est pas étonnant que les âmes fortes de ce temps se soient montrées sévères pour la petite manière des rhéteurs et l'éducation factice et sophistique qu'ils donnaient à la jeunesse. ERNEST RENAN, L'Avenir de la science, 1890, page 71. · Emploi pronominal réfléchi. Dès lors, elle [ma soeur] s'envisageait comme chargée de mon avenir ( ERNEST RENAN, Ma soeur Henriette, 1862, page 16 ). 3. Prendre en considération, prévoir, avoir en vue. Envisager les conséquences, les suites de tel acte, des mesures, des remèdes. Dès la fin de novembre, la 10e. armée avait envisagé des possibilités d'attaques menées de part et d'autre d'Arras (MARÉCHAL FERDINAND FOCH, Mémoires pour servir à l'histoire de la guerre de 1914-1918, tome 1, 1929, page 260) : Ø 7. Le vétérinaire, qui n'avait pas encore envisagé cette redoutable éventualité, sentit la colère lui empourprer les joues; ses yeux pâles brillèrent d'un éclat cruel. MARCEL AYMÉ, La Jument verte, 1933, page 51. — Envisager de + infinitif ou subordonnée introduit par que. Je n'ai jamais envisagé un instant de pouvoir répondre quelque jour à un de vos extravagants billets (HENRI DE MONTHERLANT, Les Jeunes filles, 1936, page 931 ). On peut envisager qu'un voleur aussi déraisonnable n'a pas convoité l'argent, qu'une passion a guidé son geste, qu'il était épris du gracieux petit personnage (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, En Pays connu, 1949, page 200 ). Remarque : On rencontre dans la documentation envisagement, substantif masculin, rare. Action d'envisager; résultat de cette action. Et Sabine, s'en allant, pensait : — Qu'aurais-je pu dire de moi-même qui n'eut point été stérile? Ses raisons [du docteur] ne sont pas mes raisons (...) la faim, la soif et la fatigue ne se guérissent point par tel envisagement de l'univers, mais par le pain, l'eau ou le lit (ANNA DE NOAILLES, La Nouvelle espérance, 1903, page 305). STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 907. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 1 593, b) 1 181; XXe. siècle : a) 2 253, b) 4 759. DÉRIVÉS : Envisageable, adjectif. Qui peut être envisagé. Dès que l'information de base, dans le domaine de la technologie et de la sociologie, devient suffisamment riche, on aperçoit la multiplicité des options qui, « a priori », paraissent toutes envisageables, à des titres et à des degrés divers (L'Univers économique et social (sous la direction de François Perroux) 1960, page 2601 ).

« les âmes fortes de ce temps se soient montrées sévères pour la petite manière des rhéteurs et l'éducation factice et sophistique qu'ils donnaient à la jeunesse. ERNEST RENAN, L'Avenir de la science, 1890, page 71. · Emploi pronominal réfléchi. Dès lors, elle [ma soeur] s'envisageait comme chargée de mon avenir ( ERNEST RENAN, Ma soeur Henriette, 1862, page 16 ). 3. Prendre en considération, prévoir, avoir en vue. Envisager les conséquences, les suites de tel acte, des mesures, des remèdes. Dès la fin de novembre, la 10e. armée avait envisagé des possibilités d'attaques menées de part et d'autre d'Arras (MARÉCHAL FERDINAND FOCH, Mémoires pour servir à l'histoire de la guerre de 1914-1918, tome 1, 1929, page 260) : Ø 7. Le vétérinaire, qui n'avait pas encore envisagé cette redoutable éventualité, sentit la colère lui empourprer les joues; ses yeux pâles brillèrent d'un éclat cruel. MARCEL AYMÉ, La Jument verte, 1933, page 51. — Envisager de + infinitif ou subordonnée introduit par que. Je n'ai jamais envisagé un instant de pouvoir répondre quelque jour à un de vos extravagants billets (HENRI DE MONTHERLANT, Les Jeunes filles, 1936, page 931 ). On peut envisager qu'un voleur aussi déraisonnable n'a pas convoité l'argent, qu'une passion a guidé son geste, qu'il était épris du gracieux petit personnage (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, En Pays connu, 1949, page 200 ). Remarque : On rencontre dans la documentation envisagement, substantif masculin, rare. Action d'envisager; résultat de cette action. Et Sabine, s'en allant, pensait : — Qu'aurais- je pu dire de moi-même qui n'eut point été stérile? Ses raisons [du docteur] ne sont pas mes raisons (...) la faim, la soif et la fatigue ne se guérissent point par tel envisagement de l'univers, mais par le pain, l'eau ou le lit (ANNA DE NOAILLES, La Nouvelle espérance, 1903, page 305). STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 907. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 1 593, b) 1 181; XXe. siècle : a) 2 253, b) 4 759. DÉRIVÉS : Envisageable, adjectif. Qui peut être envisagé. Dès que l'information de base, dans le domaine de la technologie et de la sociologie, devient suffisamment riche, on aperçoit la multiplicité des options qui, « a priori », paraissent toutes envisageables, à des titres et à des degrés divers (L'Univers économique et social (sous la direction de François Perroux) 1960, page 2601 ). 2 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles