Devoir de Philosophie

Dictionnaire en ligne: ÉPURATION, substantif féminin.

Publié le 31/01/2016

Extrait du document

Dictionnaire en ligne: ÉPURATION, substantif féminin. A.— Action d'épurer un produit ou une substance; par métonymie résultat de cette action. Les produits d'épuration du gaz d'éclairage (La civilisation écrite (sous la direction de Julien Cain) 1939, page 609 ). Une station d'épuration des eaux usées (GÉRARD BELORGEY, Le Gouvernement et l'administration de la France, 1967, page 271 ). — Par métaphore. Voir alambic exemple 13. — MÉDECINE. Épuration extra-rénale, extra-hépatique. Élimination des déchets toxiques d'un organe défectueux selon une technique, à l'aide d'un appareil approprié. L'épuration extra-rénale permet (...) de gagner un temps précieux au cours de certaines néphrites (MAURICE BARIÉTY, CHARLES COURY, Histoire de la médecine, 1963, page 698 ). B.— Au figuré. 1. Domaine moral. Élimination des éléments trop libres ou choquants dans les moeurs ou dans une production littéraire. Épuration des moeurs, du théâtre (Dictionnaire de l'Académie Française). Synonyme : assainissement : Ø On raconte qu'il se fait en ce moment une austère épuration dans toutes les oeuvres du ci-devant romancier Paul Féval et que les Mystères de Londres, purgés de tout l'immoral des livres écrits pour le Siècle, s'expédient par ballots pour la lecture des séminaires et des maisons religieuses. EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1886, page 528. 2. Domaine spirituel. Purification de l'âme. Mon Dieu! si les épreuves sont une épuration à vos yeux, recevez-la et qu'elle prie à son tour pour son fils, son pauvre fils qu'elle a nommé en mourant! (ALFRED DE VIGNY, Le Journal d'un poète, 1839, page 1094 ). 3. Domaine intellectuel. Mise au net de la pensée, affinement des idées. L'épuration discursive des idées par les mots (MAURICE MAETERLINCK, Le Trésor des humbles, 1896, page 105 ). 4. Domaine esthétique. Action de rendre plus fin, plus poli. La piété est utile à tout, même à la formation ou à l'épuration du goût (ABBÉ HENRI BREMOND, Histoire littéraire du sentiment religieux en France, tome 3, 1921, page 219 ). Cette recherche inquisitoriale, ces proscriptions, n'ont valu que pour un temps, celui de l'épuration et de la fixation de la langue classique (VALÉRY LARBAUD, Journal, 1934, page 339 ). 5. Domaine socio-politique. Élimination d'un corps social des membres jugés indignes d'en faire partie ou considérés comme indésirables. Synonyme : purge. Épuration d'un corps politique, d'un personnel administratif (Dictionnaire de l'Académie française. 1932). Poursuivre sans faiblir cette épuration de nos cadres (MARÉCHAL JOSEPH JOFFRE, Mémoires, tome 1, 1914, page 478 ). — En particulier. Mesures prises en France, après la Libération, contre des personnes ayant collaboré avec les autorités d'occupation. L'installation de l'épuration en France au lendemain de la libération (RAYMOND ARON, Histoire de l'épuration, Paris, Fayard, tome 1, 1967, page 9 ). Remarque : On rencontre dans la documentation a) Épuration employé pour son paronyme apuration. Les books de la Sorbonne en pleine épuration des comptes (Blaise Cendrars, Bourlinguer, 1948, page 67). Confer Encyclopédie du bon français dans l'usage contemporain (Paul Dupré) 1972, au mot apurer. b) Épurement, substantif masculin synonyme de épuration, surtout en emploi figuré Toutes nos sciences qui ne consistent que dans l'épurement de nos idées (Antoine-Louis-Claude Destutt de Tracy, Élémens d'idéologie, tome 3, 1805, page 507). Mesures générales sur l'épurement de la morale publique (Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan, tome 2, 1870, page 315). Le gouvernement (...) prenait des mesures d'épurement de Paris (Louis Aragon, Les Beaux quartiers, 1936, page 414). STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 103.

« de l'épuration, Paris, Fayard, tome 1, 1967, page 9 ). Remarque : On rencontre dans la documentation a) Épuration employé pour son paronyme apuration. Les books de la Sorbonne en pleine épuration des comptes (Blaise Cendrars, Bourlinguer, 1948, page 67). Confer Encyclopédie du bon français dans l'usage contemporain (Paul Dupré) 1972, au mot apurer. b) Épurement, substantif masculin synonyme de épuration, surtout en emploi figuré Toutes nos sciences qui ne consistent que dans l'épurement de nos idées (Antoine-Louis-Claude Destutt de Tracy, Élémens d'idéologie, tome 3, 1805, page 507). Mesures générales sur l'épurement de la morale publique (Erckmann- Chatrian, Histoire d'un paysan, tome 2, 1870, page 315). Le gouvernement (...) prenait des mesures d'épurement de Paris (Louis Aragon, Les Beaux quartiers, 1936, page 414). STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 103. 2 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles