Devoir de Philosophie

Vocabulaire: COMMENT, adverbe.

Publié le 14/11/2015

Extrait du document

Vocabulaire: COMMENT, adverbe. I.— [Comment employé seul] A.— Fonctions syntaxiques. 1. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme un attribut du sujet ou de l'objet] Comment t'appelles-tu? — Zizi. Je ne suis pas plus avancée (LÉON FRAPIÉ, La Maternelle, 1904, page 23 ). Comment se nomme-t-il? — Jean-Noël, comme ses grands-pères (MAURICE DRUON, Les Grandes familles, tome 1, 1948, prologue, page 16) : Ø 1. — Hein! Qu'en dis-tu?... Comment la trouves-tu? — Pas mal, répondit le peintre. ÉMILE ZOLA, L'Œuvre, 1886, page 185. 2. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme une proposition ou un complément à valeur dubitative] : Ø 2. — Madame! C'est la môme Prévot... — Hein? Comment avez-vous dit? Je n'ai pas bien entendu, interrompt la directrice. LÉON FRAPIÉ, La Maternelle, 1904 page 52. 3. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme un adverbe de manière] : Ø 3. Comment se fait-il que tu sois ici? À peine avais-je posé cette sotte question, qu'il me sembla qu'elle me rendait ridicule. HENRI BOSCO, Le Mas Théotime, 1945, page 25. 4. [Comment peut fonctionner comme un adverbe de phrase] : Ø 4. Je dois le voir, reprit l'infirme pensif. Comment osez-vous parler de lui sur ce ton, quand hier encore vous ne le connaissiez guère plus que moi! GEORGES BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, page 1384. B.— Comment, adverbe interrogatif de manière. 1. Interrogation directe. a) [Comment interroge sur la manière dont une action se déroule ou un fait se présente] — Comment + verbe à forme personne : Ø 5. VIRELADE. — Comment es-tu entré? Tu as fait lever le jardinier? ALAIN. — Non, Monsieur, Élisabeth m'a donné la clef de la grille, cette après-midi. FRANÇOIS MAURIAC, Les Mal aimés, 1945, II, 3, page 190. · [Avec un affaiblissement de sens dans les tournures comment allez-vous, comment s'appelle-t-il?] : Ø 6. Il gloussait, s'efforçant de donner à son puissant organe vocal un timbre caressant et velouté : — Comment allez-vous, cher Marquis? Comment va Madame de Janville? GEORGES DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Passion de Joseph Pasquier, 1945, page 16. — Comment + infinitif délibératif. Casanova. — Comment vous croire? C'est impossible! Car vos yeux ont pris mon coeur pour cible! (GUILLAUME APOLLINAIRE, Casanova, 1918, I, 10, page 983) : Ø 7. Vers quoi tendre, sinon vers Dieu? Comment se diriger? Où s'arrêter? Quand pouvoir dire : ainsi soit-il; rien ne va plus? Comment atteindre Dieu, partant de l'homme? Si je pars de Dieu, comment parvenir jusqu'à moi? ANDRÉ GIDE, Thésée, 1946, page 1435. b) [Comment interroge sur la manière d'être (la réponse étant fournie par un adjectif ou un adverbe)] : Ø 8. Comment est-il? continua Lartois. Quelqu'un de votre milieu? Marié? À la dernière question seulement, elle hocha la tête en signe d'affirmation. MAURICE DRUON, Les Grandes familles, tome 1, 1948, page 119. c) [Comment interroge sur les conditions dans lesquelles un procès peut avoir lieu. Ces conditions étant inconcevables, pour le locuteur, la phrase tend fréquemment dans ce cas vers l'exclamation] — Comment + auxiliaire de mode (devoir, pouvoir, vouloir, oser, etc.). Comment voulez-vous que ça marche, quand il y a tant de salopes et tant de coquins sur la terre? (ÉMILE ZOLA, La Terre, 1887, page 406) : Ø 9. La fête pendant la peste, pendant que meurent les pestiférés, nos frères et nos soeurs, les magnifiques, les héroïques pestiférés! Comment puis-je seulement penser à la fête? ELSA TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, page 326. — Comment en tournure pronominale impersonne avec les verbes faire et pouvoir (comment se fait-il que..., comment se peut-il que...) : Ø 10. GEORGET. — Mais comment se peut-il que tu n'aies jamais aimé?... Au fait, c'est bête ce que je demande là. HENRY BATAILLE, Maman Colibri, 1904, page 12. — Comment + verbe au conditionnel. Si nous sommes libres de nous ouvrir à un prêtre que nous aimons, comment agirait-il de même avec nous? (FRANÇOIS MAURIAC, Le Bâillon dénoué, 1945, page 347) : Ø 11. Il paraît qu'il ne boit jamais une goutte de vin? Et comment en boirait-il? observa Quirin avec aigreur. Ils n'ont là-bas que de la bière. MAURICE BARRÈS, La Colline inspirée, 1913, page 269. — Comment + verbe équivaut à : Comment + auxiliaire de mode + verbe (comment se fait-il que, comment se peut-il que, etc.) : Ø 12. Il avait tenu tête au Sphinx; dressé l'Homme en face de l'énigme et osé l'opposer aux dieux. Comment alors, pourquoi, avait-il accepté sa défaite? En se crevant les yeux, même n'y avait-il pas contribué? ANDRÉ GIDE, Thésée, 1946, page 1451. d) [Comment permet d'interroger, non pas sur la manière de dire, mais, par contiguïté, sur le contenu même de l'information. Il sert à faire répéter ce que l'on n'a pas bien entendu ou compris. De sens très affaibli, il alterne alors avec que : comment dites-vous? Comment voulez-vous dire?] : Ø 13. — Qui l'a converti? — L'empereur. — Comment veux-tu dire? Un porte-dieu. Dieu lui fit la grâce qu'il demeurât tel jusqu'au bout. MAURICE BARRÈS, Mes cahiers, tome 10, 1913, page 23. 2. Interrogation indirecte. a) [L'interrogation porte sur la manière dont une action se déroule] : Ø 14. [Garcia] nous a dit, comme preuve de son grand talent de comédienne, que [la Malibran] ne savait jamais comment elle jouerait. EUGÈNE DELACROIX, Journal, 1852, page 171. Ø 15. GOWAN, à Stevens. — Vous voyez? Exactement la température qui convient. Un service parfait! Voilà comment je suis dressé! ALBERT CAMUS, Requiem pour une nonne, adapté de William Faulkner, 1956, I, 2, page 835. b) [L'interrogation porte sur la manière d'être] Je ne t'invite pas à venir. Tu sais bien comment nous sommes, nous des gens tout seuls, mais le coeur y est (PHILIPPE AUGUSTE MATHIAS DE VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Correspondance gén, 1882, page 16) : Ø 16. MADEMOISELLE ANDRIOT. — Elle vient, elle fait marcher sa serinette de vertu... Allez, je sais bien comment sont les hommes : il n'y a que les crétines qui soient aimées. HENRI DE MONTHERLANT, Celles qu'on prend dans ses bras, 1950, I, 2, page 783. c) [Comment interroge sur les conditions dans lesquelles un procès peut avoir lieu] : Ø 17. Ce que nous en disons, c'est pour expliquer comment le premier nom qui vient sous notre plume est le nom de David, au lieu d'être celui de Léonard de Vinci ou de Raphaël. THÉOPHILE GAUTIER, Guide de l'amateur au Musée du Louvre, 1872, page 4. Remarque : Comment, adverbe de manière, peut perdre sa valeur interrogative et se substituer à comme à la faveur d'une coordination avec où ou quand. S'il y a des défauts dans la constitution des Cortès, ce sera la nation qui corrigera ces défauts, quand et comment il lui plaira (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Congrès de Vérone, tome 1, 1838, page 461). 3. [Dans des phrases interrogatives elliptiques] a) [Comment sert à interroger sur la manière] — [En interrogation directe] La maison religieuse est jetée par terre. Il faut la relever. Comment? (MAURICE BARRÈS, Mes cahiers, tome 5, 1906-07, page 137) : Ø 18. Et bien! Tant pis, il faut se débrouiller. Comment? Je ne sais pas très bien, mais il faut se débrouiller. JACQUES RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier] , 1905, page 40. — [En interrogation indirecte avec des verbes du type dire, savoir, sentir] Je sens que le feu brûle, mais je ne sais ni comment ni pourquoi (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Thaïs, 1890, page 36 ). Je me trouvai dehors sans trop savoir comment (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Sur la pierre blanche, 1905, page 249 ). Remarque : Exceptionnellement comment peut perdre sa valeur interrogative et être employé uniquement comme adverbe de manière. À cause de la tournure exclamative dans laquelle il entre alors, il signifie « d'une manière extraordinaire, bizarre, etc. » Je sors de chez moi, vêtu comment! Ça m'est égal, au contraire! (JULES RENARD, Journal, 1897, page 381). b) [Comment sert à marquer la surprise, l'étonnement, l'indignation] Comment! Vous voilà! cria-t-il? Mais je ne comptais sur vous que demain! (ÉMILE ZOLA, Pot-Bouille, 1882, page 4 ). Comment, vous le connaissez? — Mais c'est un homme charmant, vous savez (JULIEN GRACQ, Un Beau ténébreux, 1945, page 70) : Ø 19. Elle déplorait comme un désastre cette infraction que j'allais y faire et, sur un ton navré, disait : « Comme vous êtes léger » à mon père qui, furieux, répondait : « Comment, c'est vous maintenant qui ne voulez pas qu'il y aille! C'est un peu fort, vous qui nous répétiez tout le temps que cela pouvait lui être utile ». MARCEL PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, page 439. II.— [Lexies où entre comment par coalescence d'éléments voisins] A.— [Comment, 1er. terme de la lexie] 1. [Avec renforcement de l'interrogation ou de l'exclamation] a) Comment donc, diable. Nom de nom! C'était un gaillard; comment diable avait-il pu faire! (ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, page 673 ). b) Langage familier. Comment est-ce que, comment que, comment c'est que, comment que c'est. Comment qu'c'est-il son nom? — Gaspard le sait : c't un copain à Gaspard (RENÉ BENJAMIN, Gaspard, 1915, page 10 ). Et comment qu'i's étaient avec toi, ces gibiers? — I's foutaient d'moi, mais ne l'montraient pas trop (HENRI BARBUSSE, Le Feu, 1916, page 135) : Ø 20. — Ça fait combien de temps que t'es dans l'armée déjà, Manuel? Quatre mois?... Comment est-ce que t'aimes ça? Un gars est-y ben dans l'armée, Manuel? — Pas mal, dit Emmanuel. GABRIELLE ROY, Bonheur d'occasion, 1945, page 64. Ø 21. « Salut! Salut! » disent les types. « Alors, demande Moûlu, comment que ça va à Nancy? C'est pas trop détruit? » « Non », dit le type. JEAN-PAUL SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, page 282. 2. [Avec souci de faire répéter ce qui n'a pas été bien compris] Comment (donc) ça? : Ø 22. BROTONNEAU. — Oh! Monsieur, y pensez-vous... Un duel entre lui et moi, ce serait lâche. WILLIAM. — Comment ça? BROTONNEAU. — Oui, ce serait lâche de sa part de se battre avec moi... ROBERT DE FLERS, GASTON ARMAND DE CAILLAVET, Monsieur Brotonneau, 1923, I, 10, page 7. B.— [Comment, 2e. terme de lexie] 1. [Pour exprimer implicitement l'acquiescement de celui qui parle] a) Mais comment (donc)! [Avec ellipse et en fonction d'interrogation oratoire signifiant " comment peut-il en être autrement? "] : Ø 23. Puis elle vagabonde dans les petites branches, toute blanche dans la nuit, et parle aux oiseaux endormis, avec simplicité, dans l'espoir qu'ils vont venir se faire manger complaisamment; mais comment donc! GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Claudine à l'école, 1900, page 179. b) Et comment! [Avec ellipse et en fonction d'exclamation] : Ø 24. — Elle est gentille? — Et comment! — Seulement c'est peut-être une Boche. RENÉ BENJAMIN, Gaspard, 1915, page 48. Ø 25. — Je verrai cela avec Caracalla. Je dîne avec lui ce soir. — Tu le débauches... — Et comment! J'ai promis de l'emmener dans un clandestin... ROGER VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, page 10. 2. [En fonction de locution adverbiale de manière portant sur la phrase] a) Dieu sait comment! Oui, ne t'inquiète pas... Mais Dieu sait comment elle va prendre la chose... Il faut lui pardonner : c'est une enfant que tout blesse (FRANÇOIS MAURIAC, Les Mal aimés, 1945, I, 2, page 164 ). La crise finira Dieu sait comment! (ÉMILE ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, page 574 ). Une seule chose l'attirait : la musique. Dieu sait comment! (ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, La Nouvelle journée, 1912, page 1480) : Ø 26. Ces Carmélites vivent, Dieu sait comment. Elles ont dans leur cloître un petit potager. Et quand il faut, elles vendent quelque objet d'art. MAURICE BARRÈS, Gréco ou le secret de Tolède, 1911, page 146. b) N'importe comment. De n'importe quelle manière. On vivra tout de même. On s'arrangera n'importe comment (PAUL CLAUDEL, Le Père humilié, 1920, I, 2, page 499) : Ø 27. Une envie folle le tenaillait de se sauver n'importe où, n'importe comment, de descendre à Loëche en se jetant dans l'abîme;... GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, L'Auberge, 1886, page 1082. III.— [En emploi nominal masculin invariable] A.— Savoir le pourquoi et le comment d'une chose (Dictionnaire de l'Académie française. 1835-1932). Cet enfant est d'une curiosité insatiable : toujours des pourquoi et des comment (DUB.). Mais le moment n'est-il pas assez beau, direz-vous? À quoi bon ce comment et ce pourquoi? (PAUL CLAUDEL, Poèmes et paroles durant la guerre de trente ans, 1945, page 581 ). B.— Avec le sens de " manière ". Je songe à quitter cette Sibérie mais je ne suis pas encore décidé sur le quand et le comment (PROSPER MÉRIMÉE, Lettres à la famille Delessert, 1870, page 123) : Ø 28. En cela nous visons plus loin que le but qu'il nous est donné d'atteindre; car l'expérience nous apprend bientôt que nous ne pouvons pas aller au delà du comment, c'est-à-dire au delà de la cause prochaine ou des conditions d'existence du phénomène. CLAUDE BERNARD, Introduction à l'étude de la médecine expérimentale, 1865, page 126. Remarque : Quelques dictionnaires (LITTRÉ, DICTIONNAIRE DES DICTIONNAIRES (SOUS LA DIRECTION DE PAUL GUÉRIN) 1892, Larousse du xxe. siècle en six volumes, Grand Larousse de la Langue française en six volumes) enregistrent la locution conjonctive comment que, « de quelque façon que » et la considèrent vieillie. Toutes ces gardes, comment qu'elles soient établies, ne sont point difficiles à passer (P.-L. COURIER, II, 186 dans DICTIONNAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE (ÉMILE LITTRÉ) STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 30 076. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 39 493, b) 39 192; XXe. siècle : a) 48 232, b) 44 202.

« ne le connaissiez gu?re plus que moi! GEORGES BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, page 1384. B.? Comment, adverbe interrogatif de mani?re. 1. Interrogation directe. a) [Comment interroge sur la mani?re dont une action se d?roule ou un fait se pr?sente] ? Comment + verbe ? forme personne?: ? 5. VIRELADE. ? Comment es-tu entr?? Tu as fait lever le jardinier? ALAIN. ? Non, Monsieur, ?lisabeth m'a donn? la clef de la grille, cette apr?s-midi. FRAN?OIS MAURIAC, Les Mal aim?s, 1945, II, 3, page 190. ? [Avec un affaiblissement de sens dans les tournures comment allez-vous, comment s'appelle-t-il?] : ? 6. Il gloussait, s'effor?ant de donner ? son puissant organe vocal un timbre caressant et velout?: ? Comment allez-vous, cher Marquis? Comment va Madame de Janville? GEORGES DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Passion de Joseph Pasquier, 1945, page 16. ? Comment + infinitif d?lib?ratif. Casanova. ? Comment vous croire? C'est impossible! Car vos yeux ont pris mon coeur pour cible! (GUILLAUME APOLLINAIRE, Casanova, 1918, I, 10, page 983) : ? 7. Vers quoi tendre, sinon vers Dieu? Comment se diriger? O? s'arr?ter? Quand pouvoir dire?: ainsi soit-il; rien ne va plus? Comment atteindre Dieu, partant de l'homme? Si je pars de Dieu, comment parvenir jusqu'? moi? ANDR? GIDE, Th?s?e, 1946, page 1435. b) [Comment interroge sur la mani?re d'?tre (la r?ponse ?tant fournie par un adjectif ou un adverbe)]?: ? 8. Comment est-il? continua Lartois. Quelqu'un de votre milieu? Mari?? ? la derni?re question seulement, elle hocha la t?te en signe d'affirmation. MAURICE DRUON, Les Grandes familles, tome 1, 1948, page 119. c) [Comment interroge sur les conditions dans lesquelles un proc?s peut avoir lieu. Ces conditions ?tant inconcevables, pour le locuteur, la phrase tend fr?quemment dans ce cas vers l'exclamation] ? Comment + auxiliaire de mode (devoir, pouvoir, vouloir, oser, etc.). Comment voulez-vous que ?a marche, »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles