Devoir de Philosophie

don d'organes et don du sang

Extrait du document

don
SOMMAIRE 1 - Introduction3 2- DON D'ORGANES3 2-1 Situations où la solidarité a pu sauver une vie : témoignages4 2-2 EXEMPLES DE GREFFE D'ORGANE 5 2-3 Comment se passe une greffe 6 2-4 QUI PEUT ÊTRE DONNEUR D'ORGANE ?7 2-5 COMMENT FAIRE SAVOIR QU'ON EST D'ACCORD POUR DONNER ?7 2-6 PROBLEMES LIES AU DON D'ORGANE et RARETE DES ORGANES GREFFES8 2-7 la religion 9 3- DON DU SANG10 3-1 LA TRANSFUSION SANGUINE11 3-2 Les problèmes de compatibilité sanguine12 Conclusion 13 Sources de recherche documentaire sur le don d'organes et le don du sang 14 1 - Introduction Dans la famille de Nicolas, une petite fille de 10 est décédée après une greffe coeur-poumons. Elle avait la mucoviscidose. Nous avons entendu parler de Grégory Lemarchal qui avait aussi la mucoviscidose et qui était en attente de greffe. Malheureusement il est mort avant à 23 ans. C'est pourquoi le sujet sur la greffe nous a intéressé : don d'organes, don du sang. Une première partie sera développée sur le don d'organes et la seconde sur le don du sang. 2- DON D'ORGANES la greffe d'organe c'est d'abord décidé par les médecins lorsqu'ils constatent que les traitements deviennent insuffisants pour sauver des personnes. La greffe consiste à remplacer un organe défaillant par un organe sain appelé « greffon « ; La greffe permet de prolonger la vie d'un patient ou d'améliorer la qualité de vie de ces personnes. Le don d'organe est anonyme c'est à dire que le receveur ne connaît pas le nom du donneur et pareil pour le donneur il ne connaît pas le nom du receveur. Le don est gratuit, on parle d'acte de générosité et de solidarité. En aucun cas on doit payer pour être greffé et on n'a pas le droit de recevoir d'argent pour donner. les premiers succès de greffes datent de : dans le Mondeen France 1959 pour le rein- 1955 1967 pour le coeur- 1968 1981 pour le bloc - 1982 coeur-poumon en France c'est l'agence de bio médecine qui s'occupe des prélèvements et des greffes d'organes, c'est un établissement public. C'est l'agence de bio médecine qui gère la liste nationale des malades en attente de greffe et qui coordonne les prélèvements et l'attribution des greffons en France et dans le monde. 2-1 Situations où la solidarité a pu sauver une vie : témoignages 476885018224500 DON DU VIVANT - DON DU REIN 25 juin 2005, La dernière heure 5043170126428500Malgré sa profession publique, Richard Berry est un homme discret. Il agit au lieu de parler pour ne rien dire et ses gestes, faits en toute discrétion, n'ont que plus de valeur. Son dernier acte est familial. Richard Berry a essayé de combler la souffrance de sa soeur, Marie, qui souffre d'une maladie génétique provoquant une dégénérescence des organes: il lui a donné un rein. Richard Berry n'avait jamais caché son attachement à sa famille, sa tribu. En 2003, il confiait dans une interview: "Mon plus grand regret, c'est la souffrance de ma soeur". L'année suivante, dans les colonnes du journal L'Humanité, il expliquait: "Je ne peux pas me sentir bien dans ma peau si je ne fais rien pour les autres. Et ce besoin s'exprime avec mes proches, et puis, dès que je le peux, je mets ma notoriété au service d'une association". Mais la greffe de rein de sa soeur était un acte d'amour qui lui tenait particulièrement à coeur. Il évoquait, l'année passée, dans le magazine Marie-Claire, un premier essai avorté: l'état de santé de sa soeur était trop faible pour se risquer à une opération. Aujourd'hui, enfin, il a pu lui prouver qu'il l'aimait. Simplement. AUTRE TEMOIGNAGE : Une vie s'arrête, d'autres repartent Témoignage poignant d'une jeune femme qui devait se marier... Je viens de perdre mon fiancé d'un accident de moto... Il est décédé le 13 mai, il avait 31 ans... Nous allions nous marier le 16/09/2006 sur le Bassin d'Arcachon.... Depuis son départ, trois vies ont repris grâce à son coeur, ses deux reins, son foie et son pancréas... Sylvain avait 31 ans... Il était également médaille d'argent en tant que donneur de sang... Un homme généreux qui aimait la vie et qui au travers de tout cela l'a insufflé à d'autres...   C'est un bonheur à l'intérieur d'un grand malheur... Merci.... Caroline. 2-2 EXEMPLES DE GREFFE D'ORGANE : on peut prélever du vivant : rein peau fragments osseux lobe du foie lobe du poumon il existe une loi qui précise les conditions du don du vivant, elle date de 2004. Le donneur doit être le père ou la mère du receveur mais ça peut aussi être son frère ou sa soeur, son fils ou sa fille, un grand-parent, un oncle ou une tante. On ne peut pas prélever du vivant sur une personne mineure. on peut prélever après la mort : coeur foie rein poumons pancréas os - cartilage cornée peau intestin pour prélever après la mort il faut avoir été déclaré en mort encéphalique, ça veut dire que le cerveau s'est définitivement arrêté de fonctionner et il est entièrement détruit ; mais l'activité cardiaque donc du coeur et l'activité respiratoire donc des poumons sont maintenues. Ce sont des décès qui ont lieu généralement à l'hôpital. 2-3 Comment se passe une greffe : quand une personne est déclarée en mort encéphalique, on va maintenir la personne sous surveillance médicale pour les activités cardiaques et respiratoires au moins quelques heures. On va consulter le registre national des refus. Si il n'y a pas d'inscription sur ce registre, on va rechercher auprès de ses proches si la personne était d'accord pour donner ses organes ou si la famille est d'accord pour autoriser un prélèvement Ensuite on fait plusieurs examens de laboratoire et de radio Si tout est ok, on peut prélever, c'est un acte chirurgical Après le prélèvement on rend le corps à la famille. On rend un corps restauré dans le respect de la personne. les organes sont remplacés par des prothèses afin que le corps conserve un aspect normal. Les différentes plaies sont suturées et recouvertes de compresses. La toilette mortuaire est faite au bloc opératoire par les infirmières. Le corps est ensuite tranféré soit au funérarium, soit au domicile familial selon le souhait de la famille. Dès le prélévement le greffon est placé dans une glacière et on utilise le moyen de transport le plus rapide pour apporter le plus vite l'organe a greffé Ensuite on pratique la greffe, cet acte chirurgical peut mobiliser plus de 8 personnes et peut durer jusqu'à 12 heures La personne greffée devra prendre à vie un traitement anti-rejet. Grace à la greffe, une autre vie va pouvoir se poursuivre. 2-4 QUI PEUT ÊTRE DONNEUR D'ORGANE ? Certaines greffes sont réalisées du vivant et d'autres après la mort. Pour celles réalisées après la mort : Pour être donneur il n'y a pas de limite d'âge légal ni dans un sens ni dans l'autre car c'est la qualité des organes qui est prise en compte. Les organes des personnes jeunes vont plus facilement aux patients jeunes et pareil pour les personnes plus âgées. On a entendu que le plus jeune donneur avait 2 mois et le plus âgé 90 ans. Il faut être en état de mort encéphalique. Cela veut dire que le cerveau est totalement et définitivement détruit. Pour un cas de don d'organe, l'activité cardio-respiratoire est artificiellement maintenue pendant quelques heures seulement. Le principe retenu est celui du « consentement présumé «. Il y a plusieurs cas. On peut être en possession d'une carte de donneur et avoir fait savoir à ses proches qu'on est d'accord pour donner. Pour un enfant, la décision appartient à ses parents. Il existe un registre national des refus, les médecins regarderont d'abord si la personne n'est pas inscrite sur ce registre puis après ils rechercheront le consentement des proches. 2-5 COMMENT FAIRE SAVOIR QU'ON EST D'ACCORD POUR DONNER ? On peut le faire savoir en portant sur soi une carte de donneur, en discutant de ce sujet avec nos proches et leur communiquer notre décision d'être donneur. Il n'y a pas d'âge minimum pour prendre sa carte de donneur, un mineur peut donner ainsi sa position Pour un mineur en cas de décès le prélèvement ne pourra se faire qu'avec le consentement des parents, il est donc important d'en parler avec ses parents Si on est pas d'accord il faut aussi en parler autour de soi et il faut demander son inscription au « registre national des refus «, ce registre est obligatoirement interrogé avant tout prélèvement. On peut s'y inscrire dès 13 ans. 2-6 PROBLEMES LIES AU DON D'ORGANE et RARETE DES ORGANES GREFFES Il y a plus de personnes inscrites en liste d'attente que de personnes greffées. On peut attendre un organe pendant plusieurs années. Les greffons sont attribués selon des règles de répartition très strictes. Par exemple sur les chiffres de « France ADOT « on peut lire : Au 31 décembre 2007 MORTS ENCEPHALIQUES Recensés 3143 prélevés 1562 LISTE D'ATTENTE Total 7672 GREFFES COEUR 366 COEUR-POUMONS 20 POUMONS 202 FOIE 1060 REIN 2911 PANCREAS 99 INTESTIN 6 TOTAL 4664 Sur un même corps on peut prélever plusieurs organes. On voit sur le tableau que tous les morts encéphaliques ne sont pas forcément « donneurs « et donc prélevés. Que malgré le nombre de « greffés «, il y a toujours un nombre important de personnes en liste d'attente. Et nous avons vu que chaque jour des personnes en attente de greffe meurent (par exemple en 2006, 231 personnes sont décédées en attente de greffe hors greffe de rein et de pancréas). En 2006, 47% des morts encéphaliques ont été prélevés et 53% non prélevés. Parmi ces 53%, il y avait 32% d'opposition donc des personnes ou leurs proches qui se sont opposés au prélèvement. Un autre problème est celui de la « compatibilité immunologique « c'est-à-dire qu'il faut que le donneur et le receveur possède le même groupe HLA (human leucocyte antigen), des antigènes spécifiques localisés à la surface des globules blancs. Le principal problème dans le don d'organe est le « rejet «, le rejet est un phénomène naturel. C'est la destruction après sa reconnaissance, de tout élément étranger pénétrant dans un organisme vivant ; cette réaction est bénéfique lorsqu'il s'agit d'un microbe par exemple, mais lors d'une greffe cette réaction est désastreuse. On donne des médicaments anti-rejet pour essayer de réduire ce risque Mais il existe aussi un risque d'infection important. 2-7 la religion : La majorité des communautés religieuses admettent un assouplissement dès lors qu'il s'agit de sauver une vie en danger. Dans chaque communauté, chacun est responsable de ses actes devant Dieu. La décision prend alors un caractère intime et personnel. On a trouvé un tableau sur internet : Religion Position officielle Bouddhistes Admis Catholiques FavorableLire l'appel des évêques de France en faveur du don d'organe Hindouïstes Admis Israélites Admis si l'opération se fait de vivant à vivant. Le diagnostic de la mort encéphalique n'est pas admis comme une mort réelle par une partie de la communauté religieuse juive. Mormons Admis Musulmans Admis avec consentement des 2 parties - En savoir plus Orthodoxes A éviter Protestants Favorable - En savoir plus 3- DON DU SANG il faut savoir qu'en France il faut chaque années, 3 millions de dons du sang pour assurer la survie des malades et des blessés pour lesquels il manque un composant sanguin. Concernant les malades cela peut être des hémophiles, des bébés qui naissent avec un sang incompatible, des personnes atteintes de cancers dont la leucélie (cancer du sang) Un accidenté de la route peut avoir besoin du sang de 1à à 30 personnes pour s'en sortir Le sang est irremplaçable car il ne peut pas être fabriqué En France il n'y a qu'environ 4% de la population qui donne son sang 3-1 LA TRANSFUSION SANGUINE la transfusion sanguine consiste à apporter sélectivement c'est-à-dire selon le besoin le constituant du sang qui manque en évitant toute contamination virale, bactérienne ou parasitaire. Le respect absolu des règles de compatibilité entre donneur et receveur est obligatoire afin d'éviter les accidents. Un don se fait en 4 parties : une inscription lorsqu'on vient donner son sang, elle se fait sur ordinateur un entretien médical ( on remplit un questionnaire) c'est pour s'assurer que le donneur n'a pas de problème de santé, le don ne doit présenter aucun risque tant pour le donneur que pour le receveur le prélèvement, le don dure de 5 à 10 mn, on pose un garrot, on choisit une veine et on pique pour prélever le sang, le sang va dans une poche qui est posée sur un agitateur ça mélange le sang et l'anticoagulant (pour que le sang reste fluide) qui est dans la poche, pour aider on peut serrer et desserrer le poing pendant le don le temps de repos et la collation : il est important avant de repartir de boire ou de manger quelque chose, de se reposer quelques minutes avant de repartir on prélève environ 10 % de la masse sanguine soit entre 450 et 470 ml. On peut donner à partir de 18 ans et jusque 60 à 65 ans. Pour donner il faut être en bonne santé. Le don du sang est un geste sans risque : on ne prend aucun risque en donnant son sang si on est en bonne santé et parce que le matériel utilisé est à usage unique et ça ne fait pas plus mal qu'un vaccin après le sang est séparé en 3 éléments : plasma, il contient de nombreuses protéines, il est surgelé, il a une durée de vie d'un an globules rouges, ils apportent de l'oxygène aux organes et aux muscles, ils sont conservés à 4 degrès, ils pourront être utilisés pendant 42 jours plaquettes, elles soignent les hémorragies, elles sont fragiles et elles ne vivent que 5 jours à températures ambiante ces produits sanguins sont « déleucocytés « c'est-à-dire qu'on enlève un maximum de globules blancs et avec eux, un maximum de microbes et d'antigènes. on va rechercher les caractéristiques du sang c'est à dire savoir à quel groupe il appartient plus d'autres analyses pour le rhésus (positif ou négatif) et encore d'autres éléments et puis on va aussi faire une recherche sur les maladies transmissibles comme le VIH SIDA - les hépatites B-C et autres... ceci pour éviter que le receveur reçoit un sang contaminé. les produits sanguins sont ensuite distribués dans les hôpitaux selon les besoins. Le donneur de sang est anonyme, on ne connaît pas son nom, il est bénévole c'est-à-dire que c'est gratuit, il est volontaire c'est-à-dire qu'il est libre de le faire ou pas Il n'y a pas de profit financier comme pour le don d'organes. En France, la transfusion sanguine relève du service public, c'est l'établissement français du sang (EFS), il est rattaché au ministère de la santé 3-2 Les problèmes de compatibilité sanguine Grâce aux travaux de Karl Landsteiner en 1900, les chercheurs purent identifier et classer les différents groupes sanguins, ouvrant ainsi la vie à la transfusion d'aujourd'hui. La membrane des globules rouges est porteuse "d'antigènes" de structure différente selon les individus. Les produits sanguins recueillis lors des dons ne peuvent pas être donnés à n'importe qui, il fut qu'il existe une compatibilité sanguine Quatre groupes sont répertoriés : A - B - AB - O. -443230105410Groupe AB = Receveur Universel Groupe O= Donneur Universel 00Groupe AB = Receveur Universel Groupe O= Donneur Universel Il est donc vital de connaître son groupe sanguin car si on est blessé et si on peut montrer sa carte de groupe sanguin et ça permet de gagner du temps en cas de transfusion sanguine urgente. Les problèmes de compatibilité sanguine sont importants dans les transfusions sanguines et dans les dons d'organes mais aussi pour des parents avoir des enfants Conclusion : Il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet du don. Un don est un acte de générosité et de solidarité, il permet de sauver des vies. Il est important de se poser la question de savoir si on est d'accord ou pas d'accord et d'en parler autour de nous il existe d'autres dons comme le don de moelle osseuse, le don du cordon ombilical... il faut aussi que la science et la recherche progressent. Sources de recherche documentaire sur le don d'organes et le don du sang : Organes : Brochures diffusées par l'agence de bio médecine ( la greffe à partir d'un donneur vivant, Donneur ou pas, le don la greffe et moi, le don de moelle osseuse, missions et objectifs http://www.agence-biomedecine.fr/fr/index.aspx http://www.don-organe.net/don/don_organe_dossiers.html http://www.france-adot.org/ http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/dons/671.htm http://www.soc-nephrologie.org/pages/lenfant/pages/1_sommaire.html http://www.don-organe.net/don/don_organe_dossiers.html http://www.don-organe.net/don/don_organe_mode_emploi.html http://www.don-organe.net/don/don_organe_eglise.html Exposition à l'Hôpital Maritime Sang : http://www.dondusang.net/afficherAccueil.do http://www.dondusang.com/pourquoidonnersonsang.htm http://www.efs.sante.fr http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://don.de.sang.peronnas.free.fr/images/groupes.gif&imgrefurl=http://don.de.sang.peronnas.free.fr/tout-savoir.html&h=264&w=740&sz=86&hl=fr&start=3&um=1&tbnid=9uTQc3Pyg1vXPM:&tbnh=50&tbnw=141&prev=/images%3Fq%3Dsang%2B%252B%2Bgroupes%2Bsanguins%26um%3D1%26hl%3Dfr%26cr%3DcountryFR

Liens utiles