Devoir de Philosophie

Quelle est la place des « Ecrivains » dans la Grèce antique d'Homère à Socrate ?

Extrait du document

socrate

La Grèce ancienne est divisée en trois époques différentes. La première : « La Grèce des siècles obscures « s’étendant de -800 à 800 avant JC. L’époque de la Grèce Archaïque étant la seconde allant de 800 à 500 avant JC. Et la dernière, la Grèce Classique s’étalant sur un siècle, du V au IVe. 

     L’épopée d’Homère couvre ces trois époques. Cet aède et « écrivain publique « reconnu fut l’un des premiers écrivains resté connu après sa mort. Ce qui est exceptionnel sachant que les textes homériques ne se transmettait que par voie orale et furent mis tard sous forme écrite. Il représentait à lui seul le genre épique, le genre des épopées et fut l auteur des premières œuvres de la littérature occidentale. Il écrivit l’Iliade et l’Odyssée au VIIIe siècle avant JC. C’était un poète et écrivain consensuel, ne permettant pas le débat et imposant une seule pensée. Cette époque étant ainsi fondée. Ainsi l’Iliade et l’Odyssée ne développaient pas l’esprit critique de ses lecteurs et étaient tellement consensuel que l’histoire en devenait mythologique. La Grèce Archaïque fut donc une Grèce dépourvut de débats et politiquement divisée en deux formes de citées. D’un coté, les diarchies comptant deux rois comme celle de Sparte et de l autre, les tyrannies ou des dicteurs utilisaient la force pour imposer leurs vues.

    La période classique découvrit le phénomène des citées. Comme à Athènes ou la démocratie fit son apparition accompagnée de nouveaux idéaux, tels la majorité dominante ou des discours convainquants donnèrent naissance à d’autres formes de littératures, telle la tragédie de Sophocle (496-405 av JC). Ce tragédien fut un contemporain de Socrates, fils d’aristocrate. Il reçut une certaine éducation : il prit des leçons de musique de théâtre et de danse. Dans ses tragédies, il mélangeait thèmes mythiques à la réflexion et à des critiques voilées. Sophocle avait un point de vue conservateur, il critiquait l’anarchie, le vice des hommes et la disparition des traditions. L’influence de ce grand tragédien sur la tragédie fut grande et novatrice. Il mettait en scène des personnages qui s’opposaient par des valeurs différentes que chacun défendaient. Ceci a entrainé une amplification de la dimension psychologique et philosophique de son époque. La génération de celui-ci, la même que celle de Périclès et de d’ autres hommes illustres, fut une génération politique réfléchie, regardant plus vers l’avenir que dans le passe. Ils avaient conscience de leur rôle qui pesait sur la valeur morale de leurs actions et de leurs paroles et savaient réfléchir avant d’agir et de parler.

          A partir du Ve siècle, la dominance de la majorité changea totalement la société et    permis à l’écrivain de développer un esprit critique. Socrates quand à lui n’avait pas la même fonction que Sophocle. Il fut l’un des fondateurs de la philosophie occidentale. Sa manière de travail était et de s’adresser à un public jeune par l’intermédiaire de débats. Socrates n’écrivait jamais de textes philosophiques, ni même racontait sa vie. Toutes ses idées sont basées sur les écrits de ses élèves tels Aristophane (446-386 av JC) et Platon (428-347 av JC). Il fut le premier écrivain à ainsi avoir eu des continuateurs, diffusant après lui ses idées, sa philosophie. Sa situation était difficile. Les thèmes de ses débats subversifs. Comme il affirmait que la religion n’était que divertissement pour les hommes, une déclaration qui passait bien mal à cette époque. Etant un intellectuel fortement engagé, Socrates défendait ses idées jusqu'à la mort. Il fut jugé pour diffusion d’idées pouvant faire tomber la démocratie, pervertissant les valeurs morales traditionnelles et donc constituer un danger pour l’ordre sociale. Socrates éduquait ses élèves à devenir des tyrans, cette éducation était ambiguë et finit de le conduire a la mort. Il fut innocenté dans les premiers temps puis fut condamné a mort. Etant sur d’être innocenté, il ne s’exila pas et mourut exécute.

    La place de l’écrivain dans la société évolua au fils des siècles. Etant consensuel comme Homère il devint critique, affirma ses idées et remis en question les valeurs de la société comme Sophocle et Socrate. Il permit aussi à d’autre de développer leur esprit critique et d’affirmer avec eux leurs propres valeurs. L’écrivain joue un rôle dominant dans la société et fait évoluer la pensée et l’esprit des hommes.

Liens utiles