Devoir de Philosophie

ELEUSIS. ÉLIDE. ELPÉNOR. EMPOUSA. ENCELADE. ENDYMION

Voir sur l'admin

Extrait du document

ÉLIDE. Cette région du Péloponnèse avait pour villes principales Élis, dont le héros éponyme succéda à son grand-père, le roi Endymion, et Olympie, où étaient célébrés, en l’honneur de Zeus Olympien, les grands jeux, tous les quatre ans. Il fut décidé que l’Élide serait un territoire sacré, où nul ne pourrait entrer armé et où l’on devait suspendre toutes querelles et toutes guerres.

 

ELPÉNOR. Compagnon d’Ulysse, Elpénor fut changé en porc par Circé, mais put reprendre sa forme humaine. Pris de vin, il tomba d’un toit et se tua. Quand Ulysse descendit aux Enfers, il croisa l’ombre d’Elpénor et lui promit des funérailles dignes de lui.

EMPOUSA. Fille d’Hécate, ce démon avait les pieds de bronze et passait pour effrayer les voyageurs et se nourrir de chair humaine. Toutefois, Empousa prenait la fuite quand on lui lançait des injures. Elle avait la propriété de prendre toutes les formes possibles et même de se métamorphoser en belle jeune femme pour séduire ses victimes. On racontait enfin qu’elle s’unissait la nuit aux hommes endormis et leur suçait le sang jusqu’à ce que mort s’ensuive.

ELEUSIS. Ville de l’Attique, Éleusis est surtout connue pour son culte à Déméter et pour les mystères consacrés à la triade, Déméter-Coré-Triptolème. Ces mystères, introduits dans la ville par Eumolpos, retraçaient le mythe de Déméter à la recherche de sa fille Coré. Ils n’étaient célébrés que par des initiés.

ENCELADE. Fils du Tartare et de Gaia, Encelade, géant aux cent bras, participa à la lutte contre les dieux de l’OIympe. Il fut foudroyé par Zeus et périt écrasé sous l’île de Sicile. Selon Euripide, Silène aurait déclaré qu’il était tout seul l’auteur de la mort du géant.

ENDYMION. Fils de Zeus, Endymion fut le roi des Étoliens et eut d’un mariage trois fils et une fille. Il devint amoureux de Séléné, la Lune, qui lui donna cinquante filles. A sa demande, Zeus frappa Endymion d’un sommeil éternel, qui lui permit de rester jusqu’à la fin des temps le jeune et beau berger qu’il était. Amoureuse de lui, la Lune vient chaque nuit le rejoindre dans une caverne où il repose pour toujours, et elle peut s’unir à celui qu’elle aime sans jamais le réveiller de son assoupissement, sans jamais le sortir de son immobilité.

Liens utiles