Devoir de Philosophie

ENFERS

Voir sur l'admin

Extrait du document

ENFERS. Sous ce nom, on désignait dans l’Antiquité les lieux où les âmes se rendaient et séjournaient après la mort. Cependant, au cours des âges, l’idée des Enfers a évolué au fur et à mesure des doctrines philosophiques sur l’immortalité de l’âme, et sur les châtiments ou les bienfaits accordés dans l’au-delà. A l’origine, les âmes demeuraient dans l’Érèbe, dans une sorte de monde obscur d’où tout procède et où tout finit par revenir. Pourtant, certains héros privilégiés retrouvaient une nouvelle vie aux limites de la Terre, en particulier en Thrace, ou dans les pays de la Scythie chez les Hyperboréens, ou encore dans l’île de Leucé, l’île Blanche qu’Achille rejoignit après sa mort avec ses compagnons pour se livrer dans la félicité éternelle à ses plaisirs favoris. Parfois aussi, ces pays inconnus, que personne n’a jamais atteints, sont décrits comme des lieux sombres et brumeux, froids et solitaires, où vivent les Cimmériens.

Les descriptions littéraires des Enfers se firent toujours plus nombreuses et plus précises, et on finit bientôt par distinguer dans les Enfers le séjour des bons et celui des méchants. Dans le second, gardé par Cerbère, coulent les fleuves maudits et empoisonnés

de l’Achéron, du Pyriphlégéthon, du Cocyte et du Styx; c’est le domaine du Tartare, où les âmes, conduites par le nocher Charon, viennent subir dans des souffrances indescriptibles le châtiment de leurs crimes commis sur la Terre : parmi ces réprouvés célèbres, Tityos, Tantale et Sisyphe. En revanche, les champs Élysées accueillent les âmes des justes dans la béatitude, la concorde et la paix au milieu des fêtes, des danses, des parfums et des paysages enchantés. Domaine de la population des âmes, les Enfers sont gouvernés par Hadès et son épouse Perséphone (Pluton et Proserpine chez les Latins). Ces deux divinités sont entourées d’un certain nombre de serviteurs,parmi lesquels on peut citer les Érinyes, le Furies, les Gorgones, les Harpyes, Thanatos et les trois juges du Tribunal, Minos, Éaque et Rhadamanthe, qui assignent à chaque âme, selon ses mérites ou ses fautes, le séjour maudit du Tartare ou celui, bienheureux, des champs Élysées.


Liens utiles