Devoir de Philosophie

épuration des eaux.

Publié le 27/10/2013

Extrait du document

épuration des eaux. opération destinée à débarrasser une eau des produits gênants qu'elle contient, en vue de son utilisation ou de son rejet dans le milieu naturel. L'épuration des eaux potables. L'accroissement considérable de la demande oblige depuis longtemps, à compléter la production des sources naturellement potables par de l'eau de rivière soigneusement traitée. Les procédés d'épuration sont innombrables et s'adaptent à des cas particuliers très variés. Ils comportent cependant tous en amont une phase d'élimination des matières en suspension (par filtrations successives ou par décantation-filtration), qui précède une phase de floculation destinée à précipiter certaines matières organiques colloïdales et d'autres impuretés éventuelles. Ces deux phases peuvent aussi être associées (la floculation exige elle-même une filtration ou une décantation-filtration en aval). Les procédés d'épuration comportent également tous une phase finale de désinfection par injection d'un oxydant puissant : ozone, chlore ou eau de Javel. L'ozone ne communique aucun goût à l'eau, et ses excédents éventuels se détruisent spontanément. Il est, en revanche, recommandé d'arrêter les excès de chlore ou d'eau de Javel (après un temps d'action suffisant et avant distribution) sur des filtres à charbon actif. De toutes nouvelles techniques d'ultra-filtration apparaissent actuellement, qui associent des performances étonnantes (filtration des bactéries) à des capacités élevées de traitement. Un usage général veut que les services publics ne s'intéressent pas à la dureté de l'eau ; même dans les régions où l'eau distribuée est très dure, le soin est ainsi laissé à l'usager de s'équiper d'adoucisseurs, s'il le désire. L'épuration des eaux industrielles. Le refroidissement des sources froides, et notamment des condenseurs de vapeur, à l'eau de rivière ou à l'eau de mer en circuit ouvert, ne demande aucun traitement d'épuration, mais exige une désinfection pour éviter la prolifération d'organismes vivants dans les zones tièdes des échangeurs (injection périodique de chlore, par exemple). Le même refroidissement en circuit fermé sur réfrigérants atmosphériques exige au contraire un traitement de l'eau d'appoint venant compenser l'évaporation. Ce dernier se fait soit sous forme d'un adoucissement complet sur résine échangeuse d'ions, soit sous forme d'une décarbonatation à la chaux suivie d'une vaccination acide du circuit fermé pour y stabiliser les bicarbonates résiduels. Quant à la préparation des eaux de chaudière et de procédé, elle relève presque toujours des techniques de déminéralisation. Le traitement des eaux usées. L'arsenal des moyens est considérable : décantation préliminaire, traitements chimiques spécifiques visant à précipiter des impuretés particulières, aération souvent combinée avec un traitement bactériologique, décantation ou décantation-filtration finale pour arrêter les boues actives du traitement précédent, etc. L'idéal est de rendre au milieu naturel une eau non toxique et qui ne demande pas d'oxygène, pour le laisser à la disposition de la faune et de la flore existantes. En France, l'industrie a été responsable de quelques accidents ponctuels de rejets spectaculaires, mais la pollution permanente des cours d'eau, des lacs et des bandes côtières provient davantage des rejets agricoles et urbains que des rejets industriels. Complétez votre recherche en consultant : Les livres travaux publics - chantier de percement de l'émissaire d'eaux usées SèvresAchères, page 5267, volume 10 Le traitement des eaux de piscine. L'eau de piscine est traitée en circuit fermé, avec un faible appoint de déconcentration, par floculation, filtration et désinfection. Le chlore et l'eau de Javel sont utilisés, mais il est plus commode d'employer des désinfectants solides à dissolution lente, comme l'acide cyanurique, qui suppriment tout problème de dosage. Il est bon d'ajouter à l'eau quelques ions cuivriques qui s'opposent efficacement au développement d'algues monocellulaires au soleil. Complétez votre recherche en consultant : Les corrélats adoucissement des eaux boue active décantation décarbonatation déminéralisation - 2.TECHNIQUE désinfection eau - Le traitement des eaux eau - Le traitement des eaux - La production d'eau potable eau - Le traitement des eaux - Les stations de traitement égout filtre floculation Javel (eau de) résidu station d'épuration Les médias eau - Le traitement des eaux

« Complétez votre recherche en consultant : Les livres travaux publics - chantier de percement de l'émissaire d'eaux usées Sèvres- Achères, page 5267, volume 10 Le traitement des eaux de piscine. L'eau de piscine est traitée en circuit fermé, avec un faible appoint de déconcentration, par floculation, filtration et désinfection. Le chlore et l'eau de Javel sont utilisés, mais il est plus commode d'employer des désinfectants solides à dissolution lente, comme l'acide cyanurique, qui suppriment tout problème de dosage. Il est bon d'ajouter à l'eau quelques ions cuivriques qui s'opposent efficacement au développement d'algues monocellulaires au soleil. Complétez votre recherche en consultant : Les corrélats adoucissement des eaux boue active décantation décarbonatation déminéralisation - 2.TECHNIQUE désinfection eau - Le traitement des eaux eau - Le traitement des eaux - La production d'eau potable eau - Le traitement des eaux - Les stations de traitement égout filtre floculation Javel (eau de) résidu station d'épuration Les médias eau - Le traitement des eaux »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles