Devoir de Philosophie

ACTE IV: LE TOMBEAU D'HERNANI DE HUGO (RÉSUMÉ ET ANALYSE)

Extrait du document

hugo

- Les deux vrais maîtres du monde (v. 1441 -1480) que sont le pape et l’empereur détiennent le pouvoir suprême et absolu. « Rien n’est sur terre/ Que pour eux et par eux » (v. 1461 -1462). Tous deux sont complémentaires : le pape incarne la vérité et l’empereur la force. Et tous deux sont élus : le pape, par un conclave ; l’empereur, par un collège de Grands Électeurs. Ils sont les « deux moitiés de Dieu » que « l’univers ébloui contemple avec terreur » (v. 1479-1480).

- Une méditation sur la vanité de la puissance et de la gloire (v. 1481-1510) : si grand soit-on toutefois de son vivant, la mort emporte et anéantit tout. Il ne reste plus qu’une inscription sur une pierre tombale. C’est le thème cher aux romantiques de la fuite du temps et de la méditation sur les ruines.

- Le sursaut de l’ambition (v. 1511-1560) : qu’importe ! Don Carlos n’en désire pas moins ardemment devenir empereur, être le maître du monde !

- La prière à Charlemagne (v. 1561-1593) : don Carlos s’interroge sur sa capacité à gouverner cet immense ensemble. Il implore Charlemagne : « Verse-moi dans le cœur, du fond de ce tombeau,/ Quelque chose de grand, de sublime et de beau ! » (v. 1563-1564).

ACTE IV, SCÈNE 3

RÉSUMÉ

C’est la réunion des conjurés. Tous souhaitent assassiner don Carlos, trop allemand pour les uns et trop espagnol pour les autres. Tous veulent lui porter le coup d’épée fatal. Ils tirent au sort. C’est Hernani qui est désigné. Don Ruy Gomez protesté : c’est à lui que revient cet honneur. Hernani refuse. Don Ruy Gomez se dit prêt à lui céder dona Sol et à lui rendre son cor, s’il se désiste en sa faveur. Hernani hésite puis refuse le marché. Les conjurés prêtent serment de tuer don Carlos, si Hernani venait à échouer. Ils entendent un coup de canon. Puis deux. Puis trois. Don Carlos apparaît « debout et immobile sur le seuil » du caveau de Charlemagne.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles