Devoir de Philosophie

CHAPELET Anna Akhmatova (résumé)

Extrait du document

 

Second recueil de la poétesse russe Anna Akhmatova (pseud. d’Anna Gorenko, 1899-1966), publié en 1914. Il représente avec Soir [Vetcher, 1912] l’essentiel de l’œuvre de jeunesse d’Akhmatova et de sa contribution à F « akméïsme ». Akhmatova, qui commença à écrire à onze ans, rejoignit en 1910 le mouvement « akméïste » (du mot grec « akme » - sommet), qui s’opposait au mouvement symboliste. L’akméïsme, à l’époque des débuts littéraires de la poétesse,

 

était animé par Nicolas Goumilev, qu’Akhmatova allait bientôt épouser. La théorie de l’akméïsme distinguait en poétique quatre disciplines principales. D’abord celle qui concerne les mots qui sont pour la poésie ce que la chair est pour l’organisme et qui constituent la matière d’une « réflexion stylistique »; puis la « composition » qui forme l’ossature autour de laquelle se distribuent les éléments d’une œuvre poétique. La « phonétique » s’occupe du rythme, des rimes, des voyelles et des consonnes, que Goumilev compare au sang qui circule dans un organisme vivant. L’image mentale ou la motivation profonde de l’acte créateur sont le « système nerveux du poème » qui fait l’objet d’ « éïdologie »

Liens utiles