Devoir de Philosophie

Clément Rosset, Le Réel, traité de l’idiotie (résumé et analyse)

Extrait du document

Clément Rosset considère le réel comme ce qui résiste à toute signification. Le réel n'est rien d'autre que lui-même.

 

Il est à la fois déterminé, sans quoi il ne serait pas, et indéterminé, puisqu'il est impossible de lui assigner un sens quelconque.

 

Cette position est une des caractéristiques de la pensée existentielle moderne.

 

On doit constater, cependant, que l'affirmation de Clément Rosset selon laquelle le réel est à la fois déter-

miné et indéterminé viole un des principes fondamentaux de la philosophie, à savoir le principe de non-contradiction. A l'opposé de Rosset, des penseurs, comme Cornélius Agrippa au XVIe siècle, ou des philosophes, comme Baudelaire, estiment que le réel peut être déchiffré, qu'il contient des signes sous la forme de correspondances. Ce type de pensée est ce que l’on appelle la pensée analogique

« Le réel n'est pas signifiant -~[·]~· Les hommes - les philosophes, les poètes -tentent de dire le réel, mais, ce faisant , ils ne peuvent qu'en construire une image, un double, une interprétation, qui n'est pas le réel et qui, même, le nie. Les mots trahissent le réel P our Cl ément Ro _s­ set, nous ne connais­ sons pas le réel en lui­ même. Les mots que nous utilisons pour l'évo­ quer sont réutilisables. •Nous appalarons insigni· fiance du r6el cette pro · priMt ln....,... toullt .... llt6 d'Atre toujours indis· t1nc1111 nent fortulle et c1Mar­ mln6e , d'lire toujours è la fois anyhow et somehow .• Cl6rnent Rosset. Le Réel, traité de l'idiotie Nous pouvons les utili­ ser pou r parler d'autre chose , d'un autre moment , d'un autre endroit. Le réel, quant à lui , est tou jo ur s sin­ gulier. Il n'offre aucune image de lui-même, aucun doubl e. Le réel est à la fois déterminé et indé ­ terminé P our que le hasard se produise, il faut qu'il soit déterminé, car «Si tout est indifféremment chemin , rien n'est che­ min» , dit Rosset. En même temps , le réel, pour être, doit être déter­ miné. Cette qualité du réel d'être à la foi s détermin é et ind éter· min é es t ce que Ros ­ set appelle «l' insi gni­ fia n ce du réel». Le réel constitue une idiotie (( 1 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles