Devoir de Philosophie

CONVERSATION AGRÉABLE DU PEUPLE SLAVE (Chronique) (résumé & analyse)

Extrait du document

CONVERSATION AGRÉABLE DU PEUPLE SLAVE (Chronique) 

 

 Poème du Franciscain croate André KaCic-MioSic (1704-1760). Cette œuvre, imprimée à Venise en 1756, est une des plus répandues de la littérature croate. Elle eut une profonde répercussion sur le réveil national du peuple yougoslave. C’est une vaste chronique rimée des Slaves méridionaux, tirée d’auteurs italiens, latins et slaves, et de la tradition populaire épique. Cette œuvre se développe suivant la métrique propre aux chants populaires et est composée en quatrains très souvent rimés. Elle comprend 41 chants dans sa première édition, et 138, dans la seconde (Venise 1759). Ces derniers débutent et se terminent par un dialogue entre le vieil aède Mjelovan, c’est-à-dire Kaèic-MioSic lui-même, et le lecteur. Les chants peuvent être, d’après les sujets traités, divisés en quatre groupes : le premier célèbre les saints et les rois d’origine slave, apôtres de la foi chrétienne. Le second chante les guerres contre les Turcs ; le troisième traite avec enthousiasme des villes

Liens utiles