Devoir de Philosophie

DIALOGUES D’AMOUR (résumé et analyse)

Extrait du document

amour

DIALOGUES D’AMOUR. Ouvrage philosophique de l’Espagnol Jehudah Abravanel. né à Lisbonne (1460/1465-1521?). dit Léon l’Hébreu; sa première publication eut lieu, en italien, à Rome en 1535, et il paraît certain que le texte original en fut rédigé en cette langue et non en espagnol ou en hébreu. Dans trois dialogues sur l'amour (un quatrième, qui aurait complété l’œuvre, n’a probablement jamais été écrit), Sophia et Philon — symboles de la sagesse rationnelle et de la passion — discutent afin de définir l’amour et le désir, et de fixer, du premier, les limites, les caractères, l’universalité et enfin l’origine. Ces dialogues, dont le plus ample et le plus vigoureux est le troisième, s’appuient sur la culture hébraïque à travers la théorie platonicienne de l’amour et son interprétation par Marsile Ficin, en ce sens qu’y est posée, avec évidence, la nécessité d’une pleine appréciation de l’amour comme élément de connaissance du divin, en même temps que son importance fondamentale dans les rapports entre Dieu et l’homme. Dans le premier dialogue De l'Amour et du Désir ») sont examinés les rapports entre l’amour (on aime ce que l’on a ») et le désir (« on désire ce que l’on n’a pas ») ; entre l’utile, l’agréable et l’honnête. Il y est établi que, de l’amour et du désir de l'honnête, proviennent la vertu et la sagesse, et que l’homme doit tendre à la vertu et à la pleine réalisation de ses fins : aimer et connaître Dieu, souverain bien. Dans la connaissance de Dieu seulement est la béatitude humaine.

Liens utiles