Devoir de Philosophie

Edmond Rostand Cyrano de Bergerac

Publié le 03/01/2020

Extrait du document

rostand

L’acte I est marqué par les rodomontades de Cyrano, personnage fantasque et extraordinaire, dont la verve est soutenue par un art certain dans le maniement du fer. Afin que les élèves ne soient pas perdus par ce vocabulaire, commun pour l’époque mais qui leur est pratiquement étranger, une étude approfondie du champ lexical du combat est à mener.

a. Un bretteur est un homme qui aime se battre à l’épée. Les bretteurs dont Cyrano fait le portrait acte II, scène 7, sont les Gascons de sa compagnie. •

b. Le fourreau est l’étui de protection dans lequel l’épée, ou «rapière », est rangée.

c. Au v. 206, Cyrano produit un jeu de mots (paronomase) entre l’expression «rendre l’âme», qui signifie mourir, et «rendre sa lame », qui veut dire sortir son épée:

d. «Duelliste» et «duel» font penser au mot «duo» et supposent donc un affrontement entre deux personnes.

e. Dans l’expression «en ferraillant» (v.396), nous reconnaissons le nom «fer» qui sert aussi à désigner par métonymie l’épée à l’époque. « Ferrailler » signifie « se battre ». '

f. Tous ces mots font référence à l’escrime. «Rompre» signifie « reculer » ; « parer », « détourner un coup » ; « couper », «trancher» et «feindre», «faire semblant d’attaquer».

g. Le personnage qui sort son épée à tout-va dans l’acte I est Cyrano.

B. Acte IV

L’acte IV est marqué par la bataille d’Arras. La guerre implique un arsenal de différentes armes qui sont encore moins familières aux élèves que l’épée. Il s’agit de les guider quelque peu dans cet univers.

a. Une bravade est une attitude par laquelle on- cherche à défier quelqu’un, à montrer que l’on est plus fort que lui. «Bravoure » est un mot de la même famille, c’est un synonyme

Objectifs :

Comprendre les grandes lignes de l’intrigue ;

Définir et maîtriser le vocabulaire du théâtre ;

Découvrir le champ lexical du combat.

1. Questionnaire de lecture

L’objectif de cette série de questions est de contrôler la compréhension globale de la pièce par les élèves. Elle permet, de lever les doutes sur des points restés obscurs ou mal interprétés, et les invite à penser la progression de l’intrigue à chaque acte. Le professeur pourra utiliser le questionnaire en exercice d’introduction ou comme support d’un premier contrôle de lecture.

Christian de Neuvillette est le premier à révéler son penchant pour Roxane. Les vues du comte de Guiche sont rapidement mises au jour par Lignière. Les sentiments de Cyrano sont les derniers à être connus. Ces trois hommes sont les prétendants de Roxane. Le spectateur attend donc l’instauration d’une lutte entre eux pour conquérir la belle et se demande à qui elle accordera ses faveurs.

A. Acte I

a. Cyrano de Bergerac est grandement complexé par sa laideur et plus particulièrement par son nez protubérant.

b. Cyrano se révèle être un personnage haut en couleur, fanfaron mais fin bretteur. Son verbe en fait quelqu’un de redoutable mais il est aussi d’une grande sensibilité dès qu’il s’agit de ses sentiments intimes.

c. À la fin de l’acte I, Cyrano part en expédition punitive à la porte de Nesle affronter cent hommes.

rostand

« Un chef-d'œuvre incontournable du répertoire théâtral.

Représentée pour la première fois en 1897, Cyrano de Bergerac est l'une des pièces les plus connues et populaires du répertoire théâtral, au point qu'elle a éclipsé toutes les autres œuvres de son auteur, Edmond Rostand.

Malgré un langage soutenu, l'emploi.

d'un vocabulaire élevé et le cadre de l'i.ntri.gue (xvne siècle) qui.

exigent un accompagnement précis de la part de l'enseignant, la pièce saura plaire aux élèves de par la variété des tons employés et les problématiques très actuelles abordées au fil du texte : et ce grand personnage étourdissant mais d'une timidité sans nom qu'est Cyrano, complexé par son nez et porté par la beauté de son verbe, devrait parler à plus d'un d'entre eux.

Le tri.angle amoureux apporte suspense et rebondissements, ainsi qu'un rythme effréné qui confère à la pièce une véritable modernité.

Les personnages sont tour à tour admirables, ri.di.cules, aimables, haïssables, mai.s finissent tous par nous séduire et nous toucher; même le comte de Guiche, qui.

rattrape sa lâche vengeance en restant défendre Roxane aux côtés des Gascons; même Roxane et sa légèreté senti.mentale, qui finit par gagner en gravité dans l'acte IV.

En saisissant les indignités de chacun et les vertus de tous, les élèves s'approprieront peu à peu l'œuvre et les enjeux qui la traversent.

70 Objectifs de la séquence : • Découvrir les vari.ati.ons du discours amoureux;' • Comprendre les nuances du sentiment amoureux et quelques-unes des rai.sons qui en font un thème majeur de l'expression littéraire et arti.sti.que ; • S'interroger sur le rôle des images et des références dans le lyrisme amoureux; • Étudier un drame du xrxe siècle présentant l'analyse du sentiment amoureux.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles