Devoir de Philosophie

Le personnage de LAMBERT Louis d’Honoré de Balzac

Extrait du document

balzac

 

LAMBERT Louis. Personnage du roman homonyme (1832-33) d’Honoré de Balzac.
Si Lambert présente un particulier intérêt pour
les balzaciens, c’est qu’il n’est autre qu’un double du romancier et que, dans l’évocation de ses tristes années de collège comme de ses fièvres mystiques, philosophiques et sentimentales de jeune homme, nous retrouvons les débordantes aspirations qui furent celles d’Honoré lorsque, dans sa mansarde, il se livrait aux premières tentatives littéraires qui devaient paraître sous le pseudonyme d’Horace de Saint-Aubin. Balzac a donne ici une transcription si précise de ses propres expériences que par exemple le Traité de la volonté, cet ambitieux ouvrage qu’il prête à son héros, fut réellement écrit par lui-même, et approximativement au même âge que par Louis Lambert. Ce dernier a entendu très tôt l’appel du mysticisme, un mysticisme il est vrai quelque peu hétérodoxe, puisque à l’influence des mystiques chrétiens traditionnels s’y mêle celle, plus discutable, de Swedenborg. Mais voici un autre événement bouleversant dans la vie spirituelle du jeune homme : la révélation du magnétisme humain. Lambert passe ainsi d’un extrême de l’horizon intellectuel à l’autre. Auprès des mystiques il a appris que l’âme est prisonnière du corps et qu’il faut l’en délivrer par une sorte de suicide sublimé. Les conceptions de Mesmer dénoncent au contraire ce dualisme comme une illusion de la faiblesse humaine. Notre corps rayonne d’une énergie prodigieuse. Les plus

Liens utiles