Devoir de Philosophie

MOTS ET LES CHOSES (Les) de Michel Foucault (résumé)

Publié le 14/11/2018

Extrait du document

foucault
MOTS ET LES CHOSES (Les)
Michel Foucault. Essai, 1966.
 
Les Mots et les Choses: une archéologie des sciences humaines proposent une méthode de questionnement des savoirs, et par là même établissent les bases d’une critique radicale de ces savoirs modernes que sont les «sciences humaines». Appelée «archéologie», la méthode critique de Michel Foucault se distingue de 1 « histoire des idées». L’historien cherche à retracer le processus qui, en un mouvement continu, relierait entre eux les savoirs des époques successives. L’« archéologue», lui, constate des discontinuités d’une époque à l’autre et cherche à comprendre comment les différents savoirs deviennent possibles à l’époque qui est la leur. Selon Michel Foucault, il étudie textes, documents, archives pour mettre au jour le socle épistémologique — «l’épistémè» — c’est-à-dire «la disposition générale de l’espace des savoirs» à une époque donnée. «Archéologie» des «sciences humaines», Les Mots et les Choses montrent que, contrairement à ce qu’on croit, « l’homme » n’a pas toujours occupé, dans l’ordre du savoir, son statut privilégié actuel. Il ne l’a atteint qu’à la suite d’une mutation interne à

foucault

« notre culture, que Michel Foucault date de la fin du xvuf et du début du �siècle, c'est-à-dire de ce moment où, selon lui, à l'•épistémè classique• qui s'était constituée au �siècle, s'est substituée l'•épistémè moderne•.

Dans l'épistémè classique, le rapport des • mots • et des choses obéissait aux lois de la • représentation •.

Dans l'épis­ témè moderne.

de nouveaux savoirs se sont constitués, la • philologie •, la • bio­ logie •.

l' •économie politique • qui rendent caduque l'idée d'une telle représentation.

Un rapport nouveau s'est établi entre les •mots• et les •choses•, qui rend possible l'émer­ gence, dans le savoir, de • l'homme • tel que l'enseignent les sciences humai­ nes.

Mais si •l'homme• n'est apparu que produit par une mutation dans l'ordre du savoir, il pourrait tout aussi bien disparaître à la prochaine, lorsque la disposition de l'espace épistémolo­ gique sera autre.

• Au-delà de son appel à prendre cons­ cience de la portée relative des discours tendant à faire de l'homme un sujet sou­ verain au milieu des choses.

Michel Fou­ cault (1926-1984) vise en rau à élaborer une critique généralisée de l'humanisme dans ses pratiques et ses instituti ons et à ouvrir la vote à une pensée autre, que ne cessent d'approfondir successivement tous ses livres, de L'Histoire de la foUe U96t l à Les Mots etles Choses et.

au-delà.

à L'Archéologi.e du savoir ( 1972), Surveü­ ler et Pumr (1975) ou les volumes de l'Histoire de la sexualité- 1.

La volonté de savoir (1976), 2.

L'usage des plaisirs U964l.

3.

Le souci de soi (1984).

• Critiqué par les uns, Michel Foucault fut au contraire un modèle pour tous ceux qui dans les années 1970 eurent pour souci premier la oontestation des contraintes institutionnelles.

ÉDmONo Foucault, Lu Mots et les Chose�, Galllmard.

1966.

f:nJDUo Gilles Deleuze.

Foucault.

Minu il.

1986.

Hubert Dreyfus et Paul Rabinow.

Michel Foucault.

yn parcours phUosophtque, Galllrn&rd.

1984.

Didier Eribon.

Michel Foucault.

Flammarion, 1989.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles