Devoir de Philosophie

NAUSÉE (la). Roman de Jean-Paul Sartre (résumé de l'oeuvre & analyse détaillée)

Publié le 24/10/2018

Extrait du document

sartre
NAUSÉE (la). Roman de Jean-Paul Sartre (1905-1980), publié à Paris chez Gallimard en 1938.
 
La plus célèbre des œuvres de Sartre, traduite en une trentaine de langues, est paradoxalement celle qui a le plus coûté à son auteur et qui doit le plus à l'influence d'autrui. Lorsqu'il rencontre Simone de Beauvoir en 1928, Sartre a déjà élaboré sa théorie de la « contingence », mais sa formulation lui demandera dix années de travail, puisque, comme le note sa compagne, « il ne se facilitait pas la tâche car il n'avait pas l'intention de composer selon les règles traditionnelles un traité théorique » (Mémoires d'une jeune fille rangée). Aux yeux de Sartre, en effet, « exister, c'est être là, simplement » ; cette dimension réelle de l'existence qu'est la contingence ne pouvait donc se soutenir comme un système philosophique, mais exigeait au contraire de forger de nouveaux moyens d'expression. Aussi, mis en chantier en 1931 après l'échec de la Légende de la vérité, son « factum sur la contingence » ne connaîtra pas moins de quatre versions : de la formulation didactique et abstraite de la première jusqu'à l'introduction d'une progression dramatique proprement romanesque, sur les conseils de Simone de Beauvoir. Sartre tient alors un sujet - le surgissement de ce « goût fade et sans distance » dans la vie solitaire d'un être désœuvré - et une forme : le journal d'Antoine Roquentin, à la fois roman et méditation métaphysique. Le manuscrit, vers 1936, prend pour titre « Melancholia », d'après la gravure de Dürer, et reçoit sa structure définitive : la théorie est devenue la dynamique même du texte dans un dévoilement progressif proche de la genèse proustienne d'une vérité énigmatique. Refusé puis accepté en 1937 par Gallimard, « Melancholia » subit encore modifications et coupures imposées - une quarantaine de pages -tandis que Gaston Gallimard lui trouve son titre définitif, la Nausée.

sartre

« (la).

Roman de Jean-Paul Sartre (1905-1980), publié à Paris chez Gallimard en 1938. La plus célèbre des œuvres de Sartre, traduite en une trentaine de langues, est paradoxalement celle qui a le plus coûté à son auteur et qui doit le plus à l'influence d'autrui.

Lorsqu'il rencontre Simone de Beauvoir en 1928, Sartre a déjà élaboré sa théorie de la « contingence», mais sa formulation lui demandera dix années de travail, puisque, comme le note sa compagne, « il ne se facilitait pas la tâche car il n'avait pas l'intention de composer selon les règles traditionnelles un traité théorique » (*Mémoires d'une jeune fille rangée).

Aux yeux de Sartre, en effet, « exister, c'est être là, simplement»; cette dimension réelle de l'existence qu'est la contingence ne pouvait donc se soutenir comme un système philosophique, mais exigeait au contraire de forger de nouveaux moyens d'expression.

Aussi, mis en chantier en 1931 NAUSÉE après l'échec de la Légende de la vérité, son « factum sur la contingence » ne connaîtra pas moins de quatre versions.... »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles