Devoir de Philosophie

PHARISIENNE (La) de François Mauriac : Fiche de lecture

Extrait du document

lecture

PHARISIENNE (La)

François Mauriac. Roman, 1941.

 

Louis Pian, le narrateur, enfant sensible et pur, dont la mère est morte, observe les adultes qui l’entourent : son père Octave Pian, homme bon et faible, et sa belle-mère, Brigitte. En toute circonstance cette pharisienne, sous prétexte de justice et de charité, blesse les autres, révélant ainsi une méconnaissance totale de l’amour humain et divin: elle meurtrit et culpabilise les faibles et les humbles; elle feint d'ignorer l’amour naissant de Michèle, la sœur de Louis ; elle torture son mari en lui révélant que sa première femme le trompait. Pourtant, si elle finit par reconnaître son hypocrisie, c’est avec tant d’orgueil que cela ne sert à rien. Seule la dernière partie de sa vie, dans la médiocrité et la tendresse partagée avec un vieil homme, la rapprochera de Dieu.

« prétexte de justice et de charité, blesse les autres, révélant ainsi une méconnaissance totale de l'amour humain et divin: elle meurtrit et culpa­ bilise les faibles et les humbles; elle feint d'ignorer l'amour naissant de Michèle, la sœur de Louis; elle torture son mari en lui révélant que sa pre­ mière femme le trompait. Pourtant, si elle finit par reconnaître son hypo­ crisie, c'est avec tant d'orgueil que cela ne sert à lien. Seule la dernière partie de sa vie, dans la médiocrité et la tendresse partagée avec un vieil homme, la rapprochera de Dieu. • Le thème mawiacien de l'hypocrisie religieuse débouche ici sur une inter­ rogation spirituelle. Dans un style lim­ pide et classique que maîtrisent l'analyse psychologique et la connaissance spiri­ tuelle des êtres, l'écrivain nous livre les profondeurs d'une âme et les conflits de la chair et de l'âme. • Ce roman est considéré comme le point d'aboutissement logique d'une évo­ lution littéraire et spirituelle de Mauriac (188.'>-1970). 0 se situe, en eft'et, après la parution du recueil de poèmes Le Sang d'Atys U941l, où l'écrivain esquisse une réconciliation de l'âme et de la chair. Mauriac éla bo re La Pharisienne au moment où la démocratie chrétienne naissante lui pose le problème de la cohérence entre les principes de l'Évan­ gile et la politique menée par les chré­ tiens. Le pharisaïsme est alors autant une question de morale privée que de morale publique pour l'écrivain. • La Pharisienne est considérée comme un second départ dans l'œuvre de Mau­ riac et celui-ci se plaisait à dire que s'il avait reçu le prix Nobel »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles