Devoir de Philosophie

?La théorie des schèmes-images Cette théorie est développée par Mark

Extrait du document

?La théorie des schèmes-images Cette théorie est développée par Mark Johnson sont des représentations conceptuelles abstraites qui procèdent (viennent) de notre interaction quotidienne avec le monde extérieur. Les schèmes-images sont des schèmes récurrents et stables, des représentations mentales des expériences sensorimotrices, elle opèrent à la fois physiquement et mentalement et ont des structures internes spécifiques qui imposent des contraintes sur le type d?inférence possible. ==3 cette théorie est axée sur la corporalité cognitive Propriétés des schèmes-images *Sont préconceptuels à l?origine : Ce sont les premiers concepts qui se forment dans l esprit humain, bref ils sont a la base du système conceptuel, ils sont très schématique et pourtant difficile a saisi en composant au contexte lexical ex : l?idée associée au concept CHIEN est plus accessible au schème-image CONTENANT *Les schèmes-images sont élaboré par des concepts spécifiques : plusieurs expressions (concepts) lexicaux peuven...

« * Les schèmes–images sont des représentations analogiques : Les schèmes-images prennent une forme dans le système conceptuel qui reflète que les expériences corporelles en d’autres termes les schèmes-image sont représentés dans nos esprits comme le souvenir d’une expérience physique Par exemple : exemple on n’apprend pas à conduire une voiture en lisant les manuels mais en maitrisant par l’expérience un ensemble d’habitudes sensorimotrice. S.I sont a la base des concepts lexicaux/ ont nature conceptuelle=la capacité a donner lieu a des concepts qi sont accessible a la conscience. *Les schèmes-images sont souvent complexes : Formés de plusieurs sous-structures pouvant être examinés séparément Ex : CONTENANT consiste en trois sous-structures = un intérieur/ un extérieur/des limites -chemin est formé de 3 sous-structures : une source, un trajet et une destination ==, le schème-image du CHEMIN constitue une gestalt expérientielle. C’est-à-dire un tout cohérent malgré sa complicité interne, celle-ci se manifeste toute fois dans la possibilité de référer aux différentes composantes constitutives : Jean a quitté casa (source) Jean a voyagé de casa a Safi (source et destination) Jean a pris l’autoroute pour se rendre à Paris. (Trajet, destination) Jean pris la route de Paris à Rennes. (Source, trajet, destination) *Les schèmes-images ne sont pas de même type que les images mentales Les images mentales engagent notre capacité à nous rappeler avec certains détails les images enregistrées visuelles par contre les S.I ce sont des concepts abstraits , qui émergent de nos expériences corporelles Ex : en fermant les yeux on peut sans problème invoquer l’image mentale d’une personne, mais il est impossible de faire la même chose pour les schèmes-images tels que le CONTENANT. *Les schèmes image sont transformables : Un schème-image peut se transformer en un autre schème-image autre que l’on est tout prés on assez loin de la scène visualisée Ex : COMPTABLE/ PASSIF Si on se trouve au milieu d’une troupe au de montons =COMPTABLE Mais si on s’éloigne assez on ne verra qu’une masse indistincte=massif Il existe un schéma conceptuel de la transformation MASSIF ==COMPTABLE Qui structure les concepts lexicaux et dépend de certains paramètres telle que les perspective car elle permet de porter des regards sur le même objet. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles