Devoir de Philosophie

Comment comprenez-vous cette maxime : L'amour-propre est le plus habile des flatteurs et le plus écouté des maîtres.

Extrait du document

amour

Comment comprenez-vous cette maxime : L'amour-propre est le plus habile des flatteurs et le plus écouté des maîtres.

« - 27 - Premier point : a) Les habiltU:des sŒvt 1llJUiltipl es. L'homme est oo compo s-é d'hœhltUJdes. Tout e La vi-e phy ,sàque se fonde &wr 1 'hab~­ ·tude : m&n~, ma.r c hoffi', dorm1r, etc ... ; b) La v.i.e ilnteHootuel 'L e égaJ. emenrt : pwrler, écriTe, travai~­ ler; il a fallu d 'abord a>p'J} rendr e, pu.i.s rtout oola e·s l d-evenu une habitud e; , c) ToUIIies oos habfutud-es · . sont dooc indi •s pensahJ..es. NIUJ. n e pourrait viwe nol1illali em e ot s'il devai.t, clw.qu.e mati n., 1réapp.r001dre à Vliv!I'e. Deuxième point : a) Nous pouvoms • COllltracte.r, volon ;tair ·emenOtr -e effor •t S UII' des obj o~>Ls plus élevés . E!J1 es f.avoris.ent l'h yg·i ène, l a santé. El :l os r é gul aris ent la vd-e; c) Le.s mauva ises ha:hi • bud es oont ·la oon séqUtOOoe de l'obéi .s­ s · alnœ aux pSJs.sions : le je u , 1a bo.iJsiSOn, la paroose, etç ... Ge sont celles-là qui annuJ e ll't La pe.r sorma.li.bé supérieur e, l.a ~raison. ·CoNCLUSION . - Nous voyOIIJSl dOJJ>e que Lets bonnes hi8Jbitudes sont !Je tru 1~t de la Taison , soi't de la •nôtr - e, 1 SOÏ1t de œ1lie de .oos édu œ­ t-euv s. Nous >deV'Ons seU:l ·ement nou s gard•er de -la routine oonstH:u ée par des habitudes où nous ne me-tton"S plus nd voJon.té, ni cœur. Srur Ja ba1se des bonn .es haibi • tude s, ill faœt toUJjoUII's contj.nne!I' à faire dBis effovbs , à a.gir coose iemment. C'e s t c>eJa.' qui est méritoire . L es maurva.i:ses habitmd es, seucres ., sont &trangères, et supplantent la rai­ son. Ehl- es forut d·e nous des auboma tes, de.s machines. Nous devO'll >S 1u tt er >Sans oosoo contil'e oebte tendance à obéiT aux ;pa.ssdons ba~sses ou fr1vol> BIS et à la.isseT s'enraciner leurs ID8Jnife:s ,tati()llJS. « Il y en a; dit le philosophe anglais Carlyle, qui sont comme des pendules bien remonté·es, et ils appellent cela vertu u. - Que v.eut-il faire comprendre par là? PLAN DÉBUT . - Ca:rr lyJ.e a été J.e phHo sophe de 1 'effort. C 'erst pourquoi il a .glorifi é Na pol éon daJllJs le qurel illl a vu la ll'éUJS isiw ma.gmWque d e l'effort . Il .pens ·e qu e n ous sommes grands noo ·PalS tant paroe qwe nous I'léal 'ioon s, mais parce que rnO'UIS entre!p'I'ooons, pa.r l'effal't qu.e nous soutenon o;. Premier point : a) Qu el-s •SOn t ceux que Carly l-e c-olllS.Ï •dèr e comm e des Jl'C'Illdu- , l es bien ll'emon t;.ées P C eu .x qui 61(JTiif. -~ uniqm.ement fO!l'­ més par l'atavisme, l'éduœ.tion, lJe mlliDeu, les exempl es, et -dont L a V li e v »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles