Devoir de Philosophie

HERCULE ET LA BICHE AUX SABOTS D'AIRAIN

Publié le 30/09/2013

Extrait du document

hercule

En prévision des épreuves imposées à Hercule pour expier son crime, Héra avait enjoint à une biche sacrée, pourvue de cornes en or et de sabots d'airain, de trouver refuge sur le mont Cérynie, dans le Péloponnèse. Cet animal qui ravage tout sur son passage est capable d'une vélocité telle que nul n'a encore réussi à le capturer ... Hercule y parviendra-t-il?

hercule

« LA BICHE MET À L'ÉPREUVE LA PATIENCE D' HERCULE H ercule, sur ordre d'Eurysthée, se lance donc à la poursuite de l'animal fabuleux, qui prend toujours la fuite au moment où le héros se croit sur le point de l'attraper. Un an durant, il traque sans relâche la biche qui prend un malin plaisir à lui échapper et qui poursuit sa fuite en avant, jusqu'aux abords du fleuve Ladon, dans la merveilleuse contrée d'Arcadie . La traque s'achève donc aux limites du monde connu. L es versions de la capture diffèrent. Selon les uns, Hercule aurait profité du sommeil de l' animal pour le capturer à l'a ide d'un filet. La version la plus répandue cependant prétend qu'Hercule, à la faveur d'une halte de la biche, a bandé son arc, tiré et touché une des pattes de l'animal, entre l'os et le tendon, l'immobilisant sans qu'aucune goutte de sang ne soit versée. Cette deuxième version met l'accent sur la ruse et sur l'adresse d'Hercule, qui sait attendre le moment propice pour exercer ses talents d'archer. Seule la patience permet au héros de trouver le point faible de l'animal, symbolisé par l'interstice situé entre l'os et le tendon. o+ DE LA FONCTION DES ANIMAUX FABULEUX Nombreuses sont les légendes qui relatent l'existence d'animaux fantastiques, dont les descriptions sont autant d'exercices de style exécutés p ar les poètes é p iqu es. Ces anima ux, souven t dotés de pouvoirs extraor dinaires, fascinent et inquiètent tout à la fois les hommes. Imaginer des affrontements entre les héros patentés et ces êtres hybri des constitue un exutoire à toutes leurs peur s. HERC U LE Bronze étrusque, VI' siècle av . J.-C. Académie étrus que , Cortone . IPhoto IGOA) • • • • • • • • • • SUR LES TRACES DE LA BICHE ••• Le poète Pindare (518-438 av. J.-C.J raconte pour sa part que, sous les traits de la biche, se cache la Pléiade Taygète, qu'Artémis aurait transformée en a nim al pour l a so ustra ire aux assid uités de Zeus . Rendue à son apparence première, la jeune fille aurait dédié la biche aux cornes dorées à la déesse. On trouve des traces de cette fable à Capoue, en Italie, à travers la légende d 'une biche consacrée à Diane, assimilée par les Romains à !'Artémis grecque : pour les habitants, le sort de ranimai, d'une longévité merveilleuse, serait lié à la conservation de leur cité. HE RCULE ET LA BI CHE DE CÉRYNIE Déta il d 'u n bas-relief ornan t un sarcophage ro main, 111• siècle ap r. J.-C . Coll. L ud ovisi . !Photo IGOA) »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles