Devoir de Philosophie

Rêves de réincarnation

Publié le 27/08/2006

Extrait du document

En avril 1950 mourut de la variole un garçon de dix ans, nommé Jain, fils de Bholanath Jain, dans une maison de Kosi Kalan, petite ville de l'Uttar Pradesh, en Inde. Le jour de sa mort, il fit des rêves fébriles. A sa mère, assise à son chevet, il dit par deux fois : « Tu n'es pas ma mère. Je veux aller trouver ma mère! « En prononçant ces mots, il montrait la direction d’une autre ville. En août de l'année suivante, l'épouse de Brijal Vrashnay, à Chhatta, mit au monde un fils qui reçut le nom de Prakash. A l'âge de quatre ans et demi, celui-ci se mit à se lever au milieu de la nuit et à courir vers la rue. Quelqu'un l'arrêta une nuit et lui demanda ce qu'il cherchait si tard dans la rue. Il répondit qu'il s'appelait Nirmal et qu'il voulait rentrer chez lui à Kosi Kalah.

 

Lorsque Prakash atteignit l'âge de cinq ans, ses souvenirs de l'existence qu'il avait menée sous le nom de Nirmal devinrent étonnamment nets. Sa famille prit diverses mesures pour amener le petit Prakash à ne plus rêver de Nirmal et de Kosi Kalan. Elle l'assit sur un tour de potier et le fit tourner à l'inverse des aiguilles d'une montre, sans doute pour affaiblir sa mémoire. Elle le battit aussi quand il parla de ses rêves. Au bout de quelque temps, Prakash sembla avoir oublié l'existence qu'il avait menée sous le nom de Nirmal ou, du moins, il n'exprima plus ouvertement le désir de retourner à Kosi Kalan.

« * * * « Quand je rêve, je fais des promenades dans de vieilles églises et des châteaux-forts. Dans un monastère, je suis des couloirs dont je sais exactement que je les ai déjà vus dans la vie réelle et que maintenant, je les revoisseulement dans mon rêve. Quand je voyage également - cela m'est arrivé par exemple en Italie -, je me trouvesoudain devant des villes ou des paysages dont je sais que je les ai déjà vus. Je les reconnais tout d'un coup. Il y aquelque temps, je faisais des expériences avec des amis au moyen d'une table astro-alphabétique. J'ai été fort étonnéde constater que le résultat, pour moi, a été le nom latin d'un homme qui avait vécu au 15e siècle. » * Beaucoup de personnes vivent des choses semblables. Il y a deux explications à ce phénomène. L'objectivitécommande de les reproduire toutes les deux sans prendre position. Pour certains chercheurs, une seconde naissance(réincarnation) est dans le domaine du possible. Mais il y a aussi une explication physiologique : des faits qui sontenregistrés inconsciemment - peut-être même par le bébé -, des choses vécues ou des noms qui ont laissé uneimpression particulièrement forte deviennent dans la mémoire des facteurs indélébiles. Il faut aussi tenir compte queles deux yeux de l'homme ne sont pas construits d'une manière rigoureusement identique. L'oeil droit, par exemple,peut percevoir une image quelques fractions de seconde plus tôt que le gauche. Il en résulte que le cerveau traitechaque perception séparément. Ainsi, le sujet qui rêve voit effectivement quelque chose qu'il a déjà vu, et croit, nonsans étonnement, le vivre une seconde fois. Mais en réalité, il ne l'a vu que quelques fractions de seconde plus tôt, etnon au cours d'une vie antérieure. Il est difficile de classer dans l'une ou l'autre de ces catégories les rêves de Paul S.,43 ans. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles