Devoir de Philosophie

LÉONTIUM d’Hermésianax de Colophon (résumé)

Extrait du document

LÉONTIUM. Trois livres d’élégies d’Hermésianax de Colophon, poète greco-alexandrin, disciple de Philetas, qui vécut dans la première moitié du IIIe siècle avant J.-C. Ces élégies tirent leur titre du nom de la femme aimée par le poète. Ces élégies ont toutes été perdues, à l’exception d’un fragment du troisième Livre (une centaine de vers) et d’autres fragments de moindre importance. Sur un ton quelque peu uniforme, le poète y chantait des amours fameuses, autant que malheureuses. Dans l’un de ces fragments figure le nom des poètes et philosophes, d’Orphée à Philétas, qui ont cédé à la violence de l’amour. Ce sont là jeux d’un esprit imaginatif : on y évoque les amours d’Homère et de Pénélope, ceux d’Anacréon et de Sappho, ceux de Galatée et de Polyphème. et quelques autres encore. Ces élégies sont l’expression la plus complète de la poésie alexandrine. plus raffinée certes que profonde. Historiquement, elles sont dignes d’intérêt, car. avec celles de Philétas, elles représentent le passage de l’antique élégie grecque à ce genre que les Komains devaient porter par la suite à son apogée, en l’utilisant pour exprimer les plus subtils mouvements de l’âme.

Liens utiles