Devoir de Philosophie

Question 134: Un troisième tour d'élections municipales, à Dreux en septembre 1983, met en exergue: A.

Extrait du document

question
Question 134: Un troisième tour d'élections municipales, à Dreux en septembre 1983, met en exergue: A. le rôle primordial de l'U.D.F. au sein de l'opposition? B. le "capitanat" de l'opposition assumé par J. Chirac? C. l'émergence du Front National? Réponse 134 C. L'émergence du Front National, parti d'extrême-droite rassemblé autour de son leader charismatique, Jean-Marie Le Pen. Ce qu'on a appelé l'effet Le Pen se traduit, à Dreux, par un vote de 17% en faveur du candidat du Front National. La plateforme du FN s'articule essentiellement sur des thèses ultranationalistes et affronte donc les problèmes de l'immigration. Indiquons qu'au début du septennat, la situation de 150.000 travailleurs clandestins avait été régularisée. L'Etat socialiste revendiquait évidemment une image d'équité sociale. Cela n'avait, on s'en doute, endigué en rien la poussée de l'immigration clandestine, bouc émissaire tout désigné de l'extrême-droite. Sur un fond de xénophobie, impliquant un racisme récurrent, le FN s'attire les faveurs d'un électorat particulièrement frappé par la crise. Sans compter que sur les problèmes spécifiquement économiques se greffent ceux de l'insécurité. C'est qu'on assiste à l'accroissement de la délinquance, imputé sans doute au contexte général, mais singulièrement aux "étrangers", à une recrudescence aussi du terrorisme, qu'il soit internatio nal ou national (en Corse notamment où les séparatistes intensifient leur action). L'insécurité générale est attribuée au laxisme du pouvoir socialiste. Le FN ne se fait pas faute d'incriminer le régime et de se poser en défenseur des "nationaux". Il va donc mobiliser et recruter sur le double thème de la sécurité et de la draconienne limitation de l'immigration. Soulignons que la connotation raciste du mouvement de J.M. Le Pen n'ira pas sans interpeller la conscience des dirigeants des partis de droite (on l'appelle également la d roite modérée pour mieux accuser la différence), appelés ponctuellement à souscrire des alliances électorales avec le FN. Ce fut d'ailleurs le cas à Dreux.

« nal ou national (en Corse notamment où les séparatistes intensifient leur action). L'insécurité générale est attribuée au laxisme du pouvoir socialiste. Le FN ne se fait pas faute d'incriminer le régime et de se poser en défenseur des "nationaux". Il va donc mobiliser et recruter sur le double thème de la sécurité et de la draconienne limitation de l'immigration. Soulignons que la connotation raciste du mouvement de J.M. Le Pen n'ira pas sans interpeller la conscience des dirigeants des partis de droite (on l'appelle également la droite modérée pour mieux accuser la différence), appelés ponctuellement à souscrire des alliances électorales avec le FN. Ce fut d'ailleurs le cas à Dreux. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles