Devoir de Philosophie

Question 174: Raymond BARRE (Saint-Denis, La Réunion, 1924) a dirigé le gouvernement de la France, de 1976 à 1981.

Extrait du document

question
Question 174: Raymond BARRE (Saint-Denis, La Réunion, 1924) a dirigé le gouvernement de la France, de 1976 à 1981. Quel était le principe directeur de son fameux "plan Barre": A. la relance par la consommation? B. le retour forcé aux grands équilibres économiques? C. un dirigisme étatique accru? Réponse 174 B. Le retour forcé aux grands équilibres écono miques, en faisant jouer les lois du marché. On se souviendra également de l'austérité qui sous-tendait ce pari. Raymond Barre passe volontiers pour le meilleur économiste français, titulaire d'ailleurs d'une chaire d'économie dans plusieurs facultés universitaires. Il est ministre du Commerce extérieur quand le président Giscard lui demande de succéder à J. Chirac à la tête du gouvernement (avril 1976). On notera que R. Barre n'appartient alors à aucun parti politique (on sait qu'il se fait gloire d'abhorrer la politique politicienne). Sa fonction ministérielle l'y obligeant, il se présente néanmoins à la députation. Elu député en 1978, il en conservera le mandat, y ajoutant d'ailleurs celui de Conseiller de la région Rhône-Alpes. Relevons aussi qu'avant de diriger trois gouvernements successifs, R. Barre avait assuré la vice-présidence de la CEE, de 1967 à 1972. Il fut également, faut-il le rappeler?, un des battus de l'élection présidentielle de 1988.

« du Commerce extérieur quand le président Giscard lui demande de succéder à J. Chirac à la tête du gouvernement (avril 1976). On notera que R. Barre n'appartient alors à aucun parti politique (on sait qu'il se fait gloire d'abhorrer la politique politicienne). Sa fonction ministérielle l'y obligeant, il se présente néanmoins à la députation. Elu député en 1978, il en conservera le mandat, y ajoutant d'ailleurs celui de Conseiller de la région Rhône-Alpes. Relevons aussi qu'avant de diriger trois gouvernements successifs, R. Barre avait assuré la vice-présidence de la CEE, de 1967 à 1972. Il fut également, faut-il le rappeler?, un des battus de l'élection présidentielle de 1988. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles