Devoir de Philosophie

Abelard, Tome I pour l'homme politique, serait-il chimérique de le tenter pour l'homme intellectuel?

Publié le 11/04/2014

Extrait du document

abelard
Abelard, Tome I pour l'homme politique, serait-il chimérique de le tenter pour l'homme intellectuel? A côté du guerrier franc, du magistrat communal, du serf des cités ou des champs, en face du roi, du leude et du prêtre, reprenant à sa voix la parole et l'action, ne pourrait-on faire revivre l'écrivain et le philosophe, aux luttes des races opposer les combats des écoles, aux jeux de la force, les guerres de l'esprit? Est-il impossible de convoquer encore pour un instant les hommes du XIXe siècle autour d'une de ces chaires éloquentes où la raison humaine, essayant sa puissance, bégayant des vérités timides, préparait, il y a sept cents ans, la lointaine émancipation du monde? PREUVES ET AUTORITÉS DE L'HISTOIRE D'ABÉLARD. On a beaucoup écrit sur Abélard, mais on s'est beaucoup répété, et il faut bien choisir les autorités, quand on parle de lui. Parmi celles que nous allons citer, les unes, qui sont originales, et ce que les anciens éditeurs appelaient testimonia, datent de son temps ou viennent de ceux qui avaient pu connaître ses contemporains; les autres sont postérieures et n'ont qu'une valeur relative à l'instruction, à la véracité, à la sagacité de l'écrivain. I. AUTORITÉS DU XIIe SIÈCLE ET DU SUIVANT. I.--Historia calamitatum, ou l'Epistola prima. Ce sont les Mémoires de sa vie écrits par lui jusque vers l'année 1135. Cette lettre a été donnée pour la première fois dans ses Oeuvres, par Duchesne, qui y a joint d'excellentes notes. Le meilleur texte, bien qu'incomplet, a été revu sur le manuscrit 2923 de la Bibliothèque Royale, et inséré dans le Recueil des historiens des Gaules et de la France (t. XIV, p. 278). Turlot, qui l'a reproduit en presque totalité, dit que le manuscrit a appartenu à Pétrarque et contient des notes de lui. (Abail. et Héloïse, p. 4.) La bibliothèque de Troyes possède un manuscrit sous le n'o 802, qui a été collationné avec l'imprimé à la demande de M. Cousin; il contient de nombreuses différences assez peu importantes, sauf une seule qui sera indiquée. II.--Les lettres d'Héloïse et d'Abélard, souvent réimprimées et traduites. La première traduction est celle de Jean de Meung, le manuscrit en existe à la Bibliothèque du Roi. La première édition du texte est celle qui fait partie des Oeuvres déjà citées: Petri Abaelardi filosofi et theologi abbatis ruyensis et Heloisae conjugis ejus primae paracletensis abbatissae Opera, nunc primum edita ex Mss. codd. V. Illus. Francisci Amboesii, etc., in-4°. Paris, 1616. Cette édition des Oeuvres d'Abélard, la première et la seule qui porte ce titre, est appelée indifféremment l'édition d'Amboise ou de Duchesne; elle contient les lettres d'Abélard et d'Héloïse, des lettres de saint Bernard, du pape Innocent II, de Pierre le Vénérable, de Bérenger de Poitiers, de Foulque de Deuil, etc., toutes pièces importantes pour l'histoire d'Abélard, ainsi que plusieurs de ses ouvrages théologiques qui ne sont encore imprimés que là. Les principaux sont: 1° le Commentaire sur l'épître aux Romains; 2° l'Introduction à la théologie; 3° les Sermons. Voyez sur cette édition Bayle, Dict. crit., art. Fr. d'Amboise, et l'Histoire littéraire de la France, par les bénédictins de Saint-Maur et l'Institut, t. XII, p. 149. La seconde édition complète des lettres, contenant toutes celles que d'Amboise a données; P. Abaelardi abbatis ruyensis et Heloissae abbatissae paracletensis Epistolae, edit. cur. Ricardi Rawlinson, in-8°. Londres, 1718. Le texte a été revu avec soin, mais corrigé avec trop de hardiesse, d'après un manuscrit d'une existence douteuse. III.--Les autres ouvrages d'Abélard, savoir: PRÉFACE. 5 Abelard, Tome I Petri Abaelardi Theologia christiana.--Ejusdem Expositio in Hexameron. (Durand et Martene, Thesaur. nov. anedoct., t. V, p. 1139 et 1361.) Petri Abaelardi Ethica, seu liber dictus: SCITO TE IPSUM. (Bernard Pez, Thesaur. anecdot. noviss., t. III, pars II, p. 626.) Petri Abaelardi Dialogus inter philosophum, judaeum et christianum. (Frid. Henr. Rheinwald, Anecdot. ad histor. ecclesiast. pertin., partie. I, Berolini, 1831.) Petri Abaelardi Epitome theologiae christianae, (F. H. Rheinwald, même recueil, partie II, 1835.) Ouvrages inédits d'Abélard, pour servir à l'histoire de la philosophie scolastique en France, publiés par M. Victor Cousin. Les principaux ouvrages sont: 1° Petri Abaelardi Sic et Non; 2° Ejusdem Dialectica; 3° Ejusdem fragmentum de Generibus et Speciebus. (Documents inédits relat. à l'Hist. de France, publiés par ordre du gouvernement, in-4°, 1836, p. 3, 173 et 507.) Petri Abaelardi tractatus de Intellectibus. (Cousin, Fragm. philos. 1840, t. III, Append. XI, p. 448.) Deux préfaces inédites d'Abailard, publiées par M. Lenoble dans les Annales de philosophie chrétienne, janvier 1844. Les poésies qui se trouvent disséminées dans divers recueils, savoir: 1° l'édition des Oeuvres donnée par d'Amboise, p. 1136; 2° Veterum scriptorum et monumentorum amplissima Collectio, t. IX, p. 1091; 3° Gallia Christiana, t. VII, p. 595; 4° Les Fragments philosophiques de M. Cousin, 1840, t. III, p. 440; 5° Spicilegium vaticanum. Beitraege zur naehern Kenntniss der Vatikanischen Bibliothek für deutsche Poesie des Mittelalters, von Carl Greith., Frauenfield, 1838; 6° Bibliothèque de l'école des Chartes, t. III, 2e livr. 1842. Le dernier recueil a fait connaître les hymnes découverts dans un manuscrit de Bruxelles, dont nous avons eu sous les yeux une copie et un spécimen par M. Th. Oehler, et qui est intitulé: P. Ab. sequentiae et hymni per totum anni circulum in virginum monast. paraclet. IV.--Les ouvrages de controverse des contemporains d'Abélard, savoir: Les lettres de saint Bernard, S. Bernardi Opera omnia, édition de Mabillon, 1690, vol. I, passim. Les lettres directement relatives à Abélard se retrouvent dans le recueil de ses Oeuvres par d'Amboise. Les lettres de Pierre le Vénérable, Vita S. Petri Vener. et Epistolae. (Bibliotheca cluniacensis, p. 553 et 621; édition de Duchesne avec des notes, 1614.) La lettre de Guillaume de Saint-Thierry contre Abélard et la dissertation annexée, Disputatio adversus P. Abaelardum. (Bibliotheca patrum cistercensium, par Tissier, 1660-1669, t. IV, p. 112.) PRÉFACE. 6
abelard

« Petri Abaelardi Theologia christiana.—Ejusdem Expositio in Hexameron. (Durand et Martene, Thesaur. nov. anedoct., t. V, p. 1139 et 1361.) Petri Abaelardi Ethica, seu liber dictus: SCITO TE IPSUM. (Bernard Pez, Thesaur. anecdot. noviss., t. III, pars II, p. 626.) Petri Abaelardi Dialogus inter philosophum, judaeum et christianum. (Frid. Henr. Rheinwald, Anecdot. ad histor. ecclesiast. pertin., partie. I, Berolini, 1831.) Petri Abaelardi Epitome theologiae christianae, (F. H. Rheinwald, même recueil, partie II, 1835.) Ouvrages inédits d'Abélard, pour servir à l'histoire de la philosophie scolastique en France, publiés par M. Victor Cousin. Les principaux ouvrages sont: 1° Petri Abaelardi Sic et Non; 2° Ejusdem Dialectica; 3° Ejusdem fragmentum de Generibus et Speciebus. (Documents inédits relat. à l'Hist. de France, publiés par ordre du gouvernement, in-4°, 1836, p. 3, 173 et 507.) Petri Abaelardi tractatus de Intellectibus. (Cousin, Fragm. philos. 1840, t. III, Append. XI, p. 448.) Deux préfaces inédites d'Abailard, publiées par M. Lenoble dans les Annales de philosophie chrétienne, janvier 1844. Les poésies qui se trouvent disséminées dans divers recueils, savoir: 1° l'édition des Oeuvres donnée par d'Amboise, p. 1136; 2° Veterum scriptorum et monumentorum amplissima Collectio, t. IX, p. 1091; 3° Gallia Christiana, t. VII, p. 595; 4° Les Fragments philosophiques de M. Cousin, 1840, t. III, p. 440; 5° Spicilegium vaticanum. Beitraege zur naehern Kenntniss der Vatikanischen Bibliothek für deutsche Poesie des Mittelalters, von Carl Greith., Frauenfield, 1838; 6° Bibliothèque de l'école des Chartes, t. III, 2e livr. 1842. Le dernier recueil a fait connaître les hymnes découverts dans un manuscrit de Bruxelles, dont nous avons eu sous les yeux une copie et un spécimen par M. Th. Oehler, et qui est intitulé: P. Ab. sequentiae et hymni per totum anni circulum in virginum monast. paraclet. IV.—Les ouvrages de controverse des contemporains d'Abélard, savoir: Les lettres de saint Bernard, S. Bernardi Opera omnia, édition de Mabillon, 1690, vol. I, passim. Les lettres directement relatives à Abélard se retrouvent dans le recueil de ses Oeuvres par d'Amboise. Les lettres de Pierre le Vénérable, Vita S. Petri Vener. et Epistolae. (Bibliotheca cluniacensis, p. 553 et 621; édition de Duchesne avec des notes, 1614.) La lettre de Guillaume de Saint-Thierry contre Abélard et la dissertation annexée, Disputatio adversus P. Abaelardum. (Bibliotheca patrum cistercensium, par Tissier, 1660-1669, t. IV, p. 112.) Abelard, Tome I PRÉFACE. 6 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles