Devoir de Philosophie

L'ETRANGER - C'est que la loi ne pourra jamais embrasser

Extrait du document

L'ETRANGER - C'est que la loi ne pourra jamais embrasser exactement ce qui est le meilleur et le plus juste pour tout le monde à la fois, afin d'y conformer ses prescriptions : car les différences entre les individus, les différences entre les actions, ajoutées au fait qu'aucune chose humaine, pour ainsi dire, ne reste jamais en repos, interdisent à toute science, quelle qu'elle soit, de promulguer en aucune matière une règle simple qui s'applique à tout et à tous les temps. Accordons-nous cela ? SOCRATE LE JEUNE - Comment s'y refuser ? L'ETRANGER - Et cependant, nous le voyons, c'est à cette uniformité même que tend la loi, comme un homme buté et ignorant, qui ne permet à personne de rien faire contre son ordre, ni même de lui poser une question, lors même qu'il viendrait à quelqu'un une idée nouvelle, préférable à ce qu'il a prescrit lui-même. SOCRATE LE JEUNE - C'est vrai : la loi agit réellement à l'égard de chacun de nous comme tu viens de le dire. L'ETRANGER - Il est donc impossible que ce qui est toujours simple s'adapte exactement à ce qui ne l'est jamais. SOCRATE LE JEUNE - J'en ai peur. L'ETRANGER - Alors, pourquoi donc est-il nécessaire de légiférer, si la loi n'est pas ce qu'il y a de plus juste ? Il faut que nous en découvrions la raison. PLATON, Le Politique

Liens utiles