Devoir de Philosophie

La simple constatation des faits ne pourra jamais parvenir à constituer une science. C.Bernard

Extrait du document

: « La simple constatation des faits ne pourra jamais parvenir à constituer une science " C.Bernard               Cette citation est un extrait de l'Introduction à l'étude de la médecine expérimentale écrit par Claude Bernard. Pour la comprendre, il faudrait déjà définir les termes. Qu'est que la constation d'un fait? Une observation? Si oui, la constatation est alors un acte quotidien. Mais dans le domaine de la science, il s'agit  d'une observation "analysée", rationnelle, d'une situation donnée qui est comparée par rapport à d'autres faits. Et elle a pour but la connaissance, car dans un premier temps, nous observons pour avancer, pour en savoir plus. Tout d'abord, Bernard base sa thèse sur une différenciation des sciences, celles dites d'observations, et les expérimentales. "La simple constatation des faits" est une science d'o...

« médecin, avant d'arriver au diagnostic, autrement dit à la connaissance des symptômes et du virus, il l'observe d'abord, le juge selon son état. Puis, il va l'ausculter, le médecin devient expérimentateur des réactions et disfonctionnements dans le corps du patient. Le raisonnement reste le même, c'est pourquoi Bergson écrit dans la présentation de L'Introduction à la médecine expérimentale que cette dernière est "un peu pour nous ce que fut, pour le XVIIe et les XVIIIe siècles le Discours de la méthode [...] la manière inverse de procéder ayant été tentée beaucoup plus souvent et n'ayant jamais réussi." Ces deux sciences font donc système, et tendent dans leur union à une science entière l'homme investigateur ne peut changer cet ordre.              Cependant, Claude Bernard les hiérarchisent, il affirme que la science expérimentale provoque quelque chose de nouveau produit par l'investigateur, tandis que la science d'observation n'est pas une découverte, une création de phénomènes nouveaux. Mais ces étapes sont liées, en reprenant la citation de Bernard "La simple constatation des faits ne pourra jamais parvenir à constituer une science", nous pouvons remarquer qu'en effet, l'observation n'est pas une science, mais elle en est la naissance. D'ailleurs, sans l'observation, il n'y a pas de science, si l'homme n'était qu'un expérimentateur, il ne remarquerait aucun phénomène à analyser. De plus il existe, comme le fait remarquer l'auteur, des sciences qui sont uniquement de l'ordre de la "constatation des faits". Par exemple l'effet placebo ne peut être expérimenté, mais les faits sont observés: il arrive qu'une molécule de sucre anodine amènent à une guérison mystérieuse du patient, la réalité peut être irrationnelle et l'expérimentation inefficace.             En conclusion, la science d'observation est en effet plus passive, ou plus commune que l'expérimentation qui demande une modification, un modelage des phénomènes. Mais la connaissance scientifique est un résultat de ces deux sens, en philosophie on ne peut les hiérarchiser radicalement. L'observation est nécessaire à l'expérimentation, même si cette dernière est un travail d'approfondissement, de progression. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles