Devoir de Philosophie

Georges Seurat, Un Dimanche apr s-midi à l’ le de la Grande Jatte, 1884–1886

Publié le 16/06/2022

Extrait du document

seurat

« Georges Seurat, Un Dimanche apr s-midi à l’ le de la Grande Jatte, 1884–1886 i ff î fi fi è Un Dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte, 1884–1886 fi fi Né dans une famille bourgeoise, Seurat s’est dirigé vers l’enseignement académique en e ectuant son apprentissage aux côtés d’Henri Lehmann, disciple d’Ingres. À ses débuts, Seurat privilégie le dessin et le fusain, une technique avec laquelle il revisite les grands maîtres de la tradition néerlandaise. En 1883, Seurat est refusé au Salon of ciel où il présente Une Baignade à Asnières. Admirateur de Claude Monet, le peintre souhaite dépasser l’impressionnisme en ayant recours à la tradition classique. Fervent lecteur, il connaît les théories de Charles Blanc sur les arts du dessin et de la couleur, basées une approche scienti que. Son originalité tient surtout à cette appétence pour la culture scienti que, notamment l’optique. L’année suivante, Seurat participe au premier Salon des Indépendants, sans jury ni récompense. La Baignade à Asnières impressionne de jeunes artistes, dont Paul Signac. Ce dernier aide Seurat à mettre au point la théorie divisionniste, basée sur la connaissance du cercle chromatique, l’harmonie des couleurs. Il porte intérêt à la théorie de Charles Henry sur la dynamogénie (la correspondance entre les lignes et les couleurs). En 1886, Seurat présente dans ce même Salon son manifeste en peinture : Un Dimanche après-midi à l’île de la Grande-Jatte. Un critique d’art, Félix Fénéon, se passionne pour son travail et devient son exégète. Seurat entend se positionner en rival de Monet. Comme le peintre impressionniste, il pratique des séries de paysages qui attestent de son goût pour le japonisme. Mais le travail de Seurat, moins naturaliste que l’impressionnisme de ses aînés, adopte une orientation symboliste : l’artiste veut ger le temps et l’espace. Après avoir peint six chefs-d’œuvre, d’une grande application en raison de sa minutieuse technique pointilliste, Seurat meurt subitement en 1891, quelques mois après Vincent Van Gogh. S’ouvre alors la seconde phase du mouvement néo-impressionniste, incarné par Paul Signac. Ses œuvres clés »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles