Devoir de Philosophie

Séance n°13 : Alfred Hitchcock (1899-1980)

Publié le 16/05/2022

Extrait du document

« Séance n°13 : Alfred Hitchcock (1899-1980) Séance du 08/03 Alfred Hitchcock à une carrière longue, qui commence dans le muet et se termine dans les années 70, mais il peut néanmoins être considéré comme le grand maitre du cinéma classique. I) La reconnaissance d’un maître. Alfred Hitchcock a été considéré pendant longtemps comme un simple technicien habile qui faisait des films de divertissement pour le grand public. Ses 58 films ont tous eu un succès important, cependant son œuvre n’attirait pas la faveur des critiques qui le considéraient simplement comme un habile faiseur d’adaptations d’intrigues policières. 1) Un cinéaste de divertissement reconnu comme auteur par la critique française (Bazin, Astruc, Rohmer, Douchet, Chabrol, Truffaut) : On a véritablement reconnu la vraie valeur d’Hitchcock en 1954, lorsque les jeunes critiques français des Cahiers du Cinéma vont entreprendre de réhabiliter Hitchcock. En 1954, on publie donc dans les Cahiers du Cinéma un numéro spécial Hitchcock. Les Cahiers du Cinéma resteront fidèles à Hitchcock. Cette reconnaissance passe aussi par une très longue interview que réalise François Truffaut entre 1962 et 1966, au cours de laquelle il fait passer en revue Hitchcock sur tous ses films, de façon chronologique. L’interview est publiée en 1967 sous le nom de Le cinéma selon Hitchcock, et sera ensuite augmentée après la mort de ce dernier sous le titre de Hitchcock/Truffaut. C’est une source d’information extrêmement importante. Hitchcock aime beaucoup raconter des histoires, y compris quand il parle de lui et de son propre travail. Il n’est pas le seul, la plupart des cinéastes ont eu envie d’enjoliver leur réputation. Cela signifie que tout ce qui est écrit dans cette interview n’est ni n’est ni spécialement vrai, ni spécialement faux. Les cinéastes sont aussi de grands menteurs… »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles