Devoir de Philosophie

XVIIIe siècle: les Lumières

Publié le 07/07/2022

Extrait du document

« Introduction Repères historiques – Qu’est-ce que les Lumières ? Qu'est-ce que les Lumières ? Dans un texte célèbre paru en 1783, le philosophe Emmanuel Kant donne une réponse à cette question qui sonne comme un bilan, 32 ans après la sortie du premier volume de l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert. « Les Lumières, dit-il, c'est la sortie de l'homme de l'état de minorité dont il est lui-même responsable ». La minorité dont il s'agit ici, c'est celle de l'enfant, c'est celle de celui qui a besoin d'un maître, qui lui dit ce qu'il doit penser, d'un chef qui lui dit ce qu'il doit faire, d'un prêtre qui lui dit quel Dieu il doit adorer et quelle morale il doit suivre. Devenir majeur, c'est acquérir une forme d'autonomie qui permet de penser et d'agir par soi-même. Et cette autonomie suppose d'user de sa propre raison et de s'efforcer d'assimiler le savoir dont nous disposons pour que cette raison soit informée et qu'ainsi, notre pensée soit libre et notre volonté soit éclairée dans ses choix. Cette émancipation qui est la véritable majorité, elle ne va pas de soi. Il est beaucoup plus confortable en effet d'être mineur, de laisser les autres penser et décider à notre place, de ne jamais remettre en question nos propres préjugés, de rester dans une paisible ignorance plutôt que de travailler à acquérir une liberté éclairée. Les Lumières, ce n'est pas un état, c'est un combat. I. Le règne personnel de Louis XIV (1661- 1715) Pour comprendre le dix-huitième siècle, on ne peut pas commencer simplement en 1701, puisqu'il y a évidemment une continuité politique qui ne change pas avec le calendrier. Le règne de Louis XIV, à cheval sur les dix-septième et dix-huitième siècles, puisqu'il va de 1661 à 1715, très brillant sur le plan tant politique que culturel, influence durablement toute l'Europe et marque tout le dix-huitième siècle français qui se réfère au « Siècle de Louis XIV », pour reprendre le titre de l'ouvrage que Voltaire lui consacre, à la fois comme une référence et comme un repoussoir. Parce que ce règne de Louis XIV est une expérience politique inédite, l'absolutisme à la française, et parce qu'il laisse un héritage économique, culturel et idéologique avec lequel tout le dix-huitième siècle aura à débattre. Ce règne personnel de Louis XIV dure 54 ans, c'est très long et après les débuts brillants et l'installation définitive de la Cour à Versailles, en 1682, la fin du règne, marquée par l'influence de Madame de Maintenon, est assombrie par les persécutions religieuses et la censure intellectuelle. En 1685, »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles