Devoir de Philosophie

?BTS : Epreuve de culture générale et expression Métropole SESSION

Extrait du document

culture
?BTS : Epreuve de culture générale et expression Métropole SESSION 2015 PROPOSITION DE CORRECTION Première partie : Synthèse (40 points) On pénalisera une maîtrise défaillante de la langue (orthographe et syntaxe) en enlevant 2 points maximum sur la note globale finale calculée sur 20 Proposition de corrigé : I - Un phénomène qui touche des domaines très divers 1) Les objets du quotidien - Les vêtements : se vêtir à la mode de l?ancien temps, même si cela est fait de manière ponctuelle et festive (doc 4) ; porter des tenues de haute couture remontant à plusieurs décennies (doc 2) ; récupérer les robes seventies de sa mère (doc 1). - Les meubles d?un ancien temps : les meubles de Pierre Paulin (doc 1) ; la bergère d?époque (doc 3). - Les vélos, les vieilles voitures (doc 4). 2) Les arts - La musique : écouter les chanteurs d?autres époques (Elvis Presley, Ella Fitzgerald? dans doc 1) ; imiter le style des groupes anciens (doc 1) ; utiliser des platines vinyle (doc 1). - Le cinéma et les séries télévisées : Mad Men (doc 1). - La photographie : revenir à l?argentique, retravailler ses photos numériques pour imiter le rendu de la pellicule (doc 1). 3) Le mode de vie - Rouler à vélo (doc 4) et qui plus est, sur des bicyclettes anciennes. - Courir les antiquaires (doc 3) ou les boutiques de fripe. - Se rendre dans des musées (doc 3). II - Un phénomène qui semble générationnel 1) Des jeunes très concernés - Un phénomène présent dans au moins trois documents : la jeune fille parisienne du doc 1 ; le jeune couple du doc 3 ; celui du doc 4. - Les jeunes du monde entier : plusieurs origines évoquées dans le doc 1. - Les jeunes hommes et jeunes femmes. - Les jeunes d?aujourd?hui et d?hier (doc 3). 2) Des parents qui ne comprennent pas - Un phénomène qui va pour eux contre l?idée du progrès et qui traduit une sorte de repli (doc 1). - Une tendance considérée comme une lubie, une perte de temps, de la « frénésie » (doc 3). - Une crainte face à un phénomène qui absorbe et peut faire perdre le lien avec les vraies choses (doc 1 et 3). 3) Un phénomène qui joue sur le chevauchement des temporalités - Le vintage ne signifie pas le rejet de toute forme de modernité ; au contraire, les deux cohabitent (doc 1) ; la génération Y y est très sensible ; la modernité permet d?ailleurs de retrouver une patine passée (doc 1 ...

« www.comptazine.fr - Un phénomène qui va pour eux contre l’idée du progrès et qui traduit une sorte de repli (doc 1). - Une tendance considérée comme une lubie, une perte de temps, de la « frénésie » (doc 3). - Une crainte face à un phénomène qui absorbe et peut faire perdre le lien avec les vraies choses (doc 1 et 3). 3) Un phénomène qui joue sur le chevauchement des temporalités - Le vintage ne signifie pas le rejet de toute forme de modernité ; au contraire, les deux cohabitent (doc 1) ; la génération Y y est très sensible ; la modernité permet d’ailleurs de retrouver une patine passée (doc 1 : les logiciels de retouche photo). - Le vintage a une dimension festive, il vient égayer le présent en revenant au passé (doc 4). - Le vintage permet de sortir de la logique de vieillissement des objets et des modes, de l’obsolescence (doc 2). III - Des raisons très diverses pour expliquer ce phénomène 1) La question du snobisme - La question du snobisme est explicite dans le doc 3. - Le phénomène apparaît comme plutôt urbain (doc 1 : liste de grandes villes, françaises ou internationales). - Une volonté de se distinguer du tout-venant, de ne pas ressembler à l’autre (doc 3) : la question de la rareté des pièces. 2) La question de la nostalgie, de l’attachement à un temps pas forcément connu - L’idée de faire revivre une France éternelle, puisant dans les clichés les plus anciens du genre (doc 4). - Une façon de chérir un temps où la qualité était plus au rendez-vous (doc 3). - Une manière de mettre à distance une période de crise (doc 1). 3) Le goût du beau - Les pièces anciennes retenues sont toujours de bon goût (doc 1). - Les produits de luxe sont d’ailleurs souvent concernés (doc 3). - Une nouvelle forme de mode, de goût conventionnel se met donc en place. Consignes de correction pour la synthèse L’introduction et la conclusion : Introduction : on rappelle que les documents ne sont plus obligatoirement présentés dans l’introduction mais doivent être clairement identifiés dans le cours de la synthèse dès leur première utilisation. Conclusion : on attendra une phrase de clôture minimale. Le développement : On acceptera tout type de plan, en 2 ou 3 parties, à condition qu’il soit cohérent et qu’il présente une confrontation valable des documents. Le plan proposé ci-dessus n’est qu’indicatif. © Comptazine Corrigé BTS 2015 – EPREUVE 1 - Culture générale et expression 2 / 9 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles