Devoir de Philosophie

Charlotte Corday par Pierre Breillat Conservateur de la Bibliothèque Municipale, Versailles Elle pose.

Publié le 05/04/2015

Extrait du document

Charlotte Corday par Pierre Breillat Conservateur de la Bibliothèque Municipale, Versailles Elle pose... Elle avait demandé le peintre, comme d'autres le prêtre, ayant encore, dit-elle, " quelques instants à vivre ". Nulle réponse des autorités, mais le hasard y pourvoit. Un capitaine de la Garde Nationale vient d'entrer dans la salle du jugement avec une palette. Cette femme antique eût mérité David. Mais David ne jure que par Marat. A la mémoire glorieuse il dédie, en capitales romaines, le dessin tant de fois gravé : A Marat, David. A la petite Corday, la " fille Corday " note le commis-greffier du Tribunal, ne devait échoir qu'un portraitiste moyen : Hauer. Les légendes ont fleuri autour de la vierge héroïne jusqu'à déformer son nom, Charlotte ; elle s'appelle Marie, avec la particule. Romans, poèmes, tragédies, elle a, autant que les faiseurs d'images, insp...

« par Pierre Breillat Conservateur de la Bibliothèque Municipale, Versailles »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles